Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Affaire Emile Louis : Les Vrais Faits

jambert.jpg
La justice a ouvert une information sur la mort du gendarme qui menait l'enquête
En 1997, la thèse du suicide avait prévalu.
L'adjudant-chef Christian Jambert, qui a dirigé la quasi-totalité des enquêtes sur les disparues de l'Yonne de 1979 à 1987, s'est-il vraiment suicidé ? Près de six ans après la découverte de son corps en sang, le 4 août 1997, dans le sous-sol de son pavillon d'Auxerre, la justice enquête à nouveau sur les circonstances de son décès, à la suite d'une requête déposée le 21 octobre 2002 par Me Didier Seban, l'avocat de sa fille Isabelle Jambert et de l'Association de défense des disparues de l'Yonne.
(L'Yonne Républicaine, 19/03/03)
Qui a tué Christian Jambert ? Pour quelles raisons ? Pourquoi le parquet et la gendarmerie de l'Yonne ont-ils conclu si vite à un suicide ?
Perpétuité confirmée en appel pour Emile Louis (Reuters 27/06/2006)
Emile Louis, condamné en novembre 2004 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat de sept jeunes femmes pupilles de l'Assistance publique, disparues entre 1975 et 1979 dans la région d'Auxerre, sera jugé en appel par la Cour d'assises de Paris du 6 au 30 juin prochain.
La Cour sera présidée par Yves Jacob. L'avocat général sera le même qu'au premier procès devant la Cour d'assises de l'Yonne, Philippe Bilger. (AP, 15/02/2006)
 
Le détective engagé par Emile Louis ne s'occupera pas des disparues de l'Yonne (AFP, 7/06/2005)
Me Eric Moutet, l'avocat du tueur en série présumé Emile Louis, a indiqué mardi à l'AFP que la mission confiée au détective privé Roger Marc Moreau visait non pas l'affaire des disparues de l'Yonne, mais "uniquement" celle rejugée en appel devant les assises des Bouches-du-Rhône. "Monsieur Moreau a été désigné, à ce jour, pour éclaircir certains points relatifs à la procédure ouverte contre Emile Louis dans le Var uniquement", souligne Me Moutet dans un communiqué adressé à l'AFP. Emile Louis sera rejugé en appel à partir du 10 octobre devant les assises d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) dans ce dossier de viols avec tortures et actes de barbarie sur la personne de[...]

Nous sommes sociaux !

Articles récents