Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La France socialiste pactise avec les Néonazis ukrainiens les plus radicaux

Publié par Diatala sur 21 Mars 2014, 17:20pm

Catégories : #Ukraine

svoboda.JPG

La France socialiste pactise avec les Néonazis ukrainiens les plus radicaux

 

Pour ceux qui n'avaient pas encore compris voici l'envers du décor.

La Quenelle potache de Dieudonné est devenue une affaire d'État que l'ensemble de la classe politique a condamné avec la plus grande fermeté. Plus fort encore, elle est devenue une affaire mondiale. Journaleux, speakers, associations de Défense et juives et les guignols du showbiz en feront tout autant dans une même hystérie collective ahurissante.

Ensuite la censure s'abattra grâce à ce concert inharmonique composé de personnes qui cette fois-ci montraient leur véritable visage. Ce qui a été une bonne chose car les dits vertueux et les soi-disant antiracistes ont démontré qu'ils étaient identiques dans leurs pulsions à une meute enragée. Toutefois cette censure, dont ils rêvaient tous pour Dieudonné, en fera tomber de très nombreux parmi eux.

 

L'Humoriste en un tour de magie deviendra ainsi LE NEONAZI le plus dangereux de la planète et l'Ennemi n° 1 depuis les morts successives de Benji la Malice. Mais ! Quand il s'agit de véritables néonazis nous voyons nos grands donneurs de leçons comme Laurent Fabius, et son chef Hollande, pactiser sans aucun état d'âme avec ceux qu'ils disent être les mouvements les plus radicaux et les plus haineux envers les juifs. Cherchez l'erreur ? On se demande alors à quoi servent ces discours, ces débats et ces émissions sur l'antisémitisme.   

Certes il y a les intérêts financiers et stratégiques, enfin pas pour la France. Mais pour renier ses convictions et se trahir publiquement politiquement il doit y avoir d'autres raisons.

Se ridiculiser auprès des électeurs, des sympathisants, des adhérents et de certains médias n'est pas chose nouvelle en politique, c'est même habituel. Mais que l'État arrive à démontrer son total manque de crédibilité, de sérieux, de sincérité et de fiabilité sur un sujet aussi important et grave, et à deux jours des élections, pose question.     

La question est donc : Ces ou certains Néonazis le sont-ils vraiment ou ne sont-ils que des sous-marins du sionisme ? Ce qui serait une stratégie simple pour infiltrer des groupuscules, pour ficher, contrôler et pour manipuler leurs membres, les soutenir financièrement, parfois les armer comme en témoigne la vidéo et les articles - ici - influencer et effrayer l'opinion et faire monter l'antisémitisme à certaines périodes.

Un antisémitisme qui est la clé de voûte de l'idéologie sioniste. L'outrance et la récurrence des prises de parole et des films sur ce sujet en témoignent. De même que si les actes antijuifs diminuent considérablement, il est nécessaire de dire le contraire même face aux vraies statistiques. C'est fort aussi.

 

Quoi qu'il en soit ces attitudes stupéfiantes démontrent une nouvelle fois qu'il ne faut ni écouter ni croire certains de ceux qui prétendent faire de la politique puisque ceux-ci sont prêts à toutes les corruptions, à tous les mensonges et à toutes les trahisons et même à se suicider politiquement.

 

Face à ces évidences, n'est-il pas également singulier et très hypocrite de constater qu'à ce jour la classe politique refuse toujours de discuter ou de s'allier avec Marine Le Pen pour le second tour des élections ?. Un FN qui est pourtant à des années-lumière de ces partis ultra-extrémistes.
Olivier Berruyer dénonce les échanges cordiaux entre Laurent Fabius et les leaders d'extrême droite de Svoboda.
La diplomatie russe a accusé jeudi 13 mars le ministre français des Affaires étrangères d'indulgence à l'égard du parti nationaliste ukrainien Svoboda (Liberté), représentant 1/3 du nouveau gouvernement ukrainien.
Amalgame et accusations de Valls lors du meeting sioniste organisé par le CRIF au Trocadéro et humour quand il qualifie Alain Soral de néonazi à 05:31 . Le peu d'applaudissements est révélateur.
   

Nous sommes sociaux !

Articles récents