Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La Charia islamiste émane d'une loi israélite

Publié par Diatala sur 6 Mars 2012, 12:22pm

Catégories : #Culte -Mythe - Religion- Réincarnation Esotérisme

 

La Charia islamiste émane d'une loi israélite

 

Bien bien longtemps avant la création du judaïsme, des milliers d'années avant,  la Chariya était déjà mentionnée dans le Rig-Veda, le plus ancien texte Hindou en sanskrit, tout comme la Création de Manou, le Déluge et Noé existaient dans les Vedas.

 

Nous retrouvons la chariya dans les Upanishad où ce mot décrit une conduite divine et de chasteté dans la Loi de Brahma. Mais comme les esprits démoniaques inversent tout, ce terme sera dévoyé et inversé par le Clergé lévite pour affaiblir la dignité et les droits de la Femme afin de mieux la dominer. Beaucoup plus tardivement il sera repris par de dits musulmans islamistes en l'associant malhonnêtement au Coran afin d'en tirer une loi archaïque de répression, de soumission et de domination brutales. Dans le Coran ce terme signifie cependant, et globalement, le même principe de pureté que dans le Rig-Veda.

Les rééditions d'ouvrages anciens concernant l'étude des Religions et des Civilisations, ayant été eux aussi falsifiées, il est nécessaire de trouver les originaux pour comprendre à quel point tout a été fait pour en corrompre le contenu et faire passer au fil du temps ces chercheurs honnêtes pour de piètres historiens. Toutefois, il était connu, jusqu'au 19e siècle, qu'Abraham et Israël étaient deux des noms de Saturne.

Aujourd'hui, l'ignorance est telle, que le Commun des mortels à même oublié que les trois religions du Livre, ou le Monothéisme, ont le même dieu, soit celui d'Israël,  et qu'elles vénèrent les mêmes prophètes.

Cette guerre contre l'Islam n'est donc qu'une farce cynique gobée par une majorité de l'opinion et mise au point afin d'avoir son aval pour piller les richesses de la Terre, mais sans lui en reverser les bénéfices.

Si à ce jour nous savons avec certitude que le contenu des Livres saints hébraïques ne sont que des plagiats, donc que leurs récits et leurs personnages sont faux, ou plus exactement qu'ils ont été empruntés et falsifiés, comment est-il possible d'affirmer que les deux autres monothéismes, qui en découleraient soi-disant, ne sont pas falsifiées eux aussi ? Si l'un est un faux les autres le sont obligatoirement. 

Il ne faut pas oublier qu'à l'origine les judaïstes faisaient partie d'une micro-secte et qu'à ce jour les juifs restent très minoritaires dans le monde. Alors comment une petite communauté serait-elle parvenue à imposer ses croyances et son dieu à des nations entières souveraines, et surtout principalement européennes, qui avaient leurs propres grandes divinités et croyances depuis des siècles ? C'est impossible. Les 3 Religions ne sont qu'une mais laquelle est la première ?.  


 

Extraits du livre : "Quand Dieu était femme" - de Merlin Stone

 

 numérisation0009

numérisation0010

De nos jours: En effet, selon la "halakha" telle qu’elle est, les femmes ne peuvent au sein d’un tribunal rabbinique ni être juges ni être entendues comme témoins (sauf dans des cas exceptionnels) à l’instar des autres catégories citées. Rivka Lubitch aborde également la question de l’héritage pour les femmes : "Les épouses pourraient-elles hériter de leurs maris ? Les filles de leurs père ou les droits d’héritage seraient-ils relégués au sexe masculin ?".

 


 

896252366_MML.jpg

Françoise Gange est philosophe et sociologue, et elle s’est intéressée tout particulièrement aux textes de nos mythes fondateurs pour les dépoussiérer ou, plutôt, pour les décrasser et retrouver les premières croyances qui s‘avérent être les cultes rendus à la grande Déesse primordiale, Mère universelle et Créatrice du Tout, du Ciel et de la Terre.

Osisris, Mithra, Shiva et surtout Jéhovah, Dieu et Allah, qui ne font qu’un, n’existaient même pas. Ils ne sont que d'invention très tardive et ils remplacront au fur et à mesure la Source Originelle féminine et les Grandes Déesses, parfois juste en changeant leurs noms et leurs attributs.

517R6VX038L__SS500_.jpg

Merlin Stone, avant elle, avait fait la même chose. Merlin Stone avait une maîtrise de l’Histoire de l’art, elle enseignait à l'Université d'État de New York à Buffalo, tout en étant devenue une archéologue chevronnée parcourant le monde à la recherche de la vérité.

Une vérité qu'elle s'était évertuée à exhumer des caves des musées et des ruines archéologiques, des cryptes secrètes de temples et des textes anciens, quand celle-ci n‘avait pas été purement détruite. Mais toutes deux nous disent la même chose.

La première grande guerre, qui perdure de nos jours, a été celle des hommes(mâles) pour combattre la puissance féminine et s'emparer de ses pouvoirs. Ensuite les dominants guerriers se sont efforcés à faire disparaître toutes traces de leur existence et de leur très long règne pour que la vérité sur nos origines ne soit jamais connue. Bien évidemment, avec la complicité de tous les clergés et donc du Vatican.  

 

Je ne cite que ces deux femmes, car je ne peux citer tout le monde. Je souhaitais aussi, pour une fois, mettre en lumière l’excellent et périlleux travail qui a été entrepris par des femmes. Mais il existe aussi de nombreux spécialistes, des hommes, que ces expertes citent. Des chercheurs et des spécialistes qui les rejoignent et qui accréditent leurs découvertes. Mais, comme elles, ces autres experts ne seront pas reconnus. Ils seront, et sont encore soigneusement éloignés ou décrédibilisés par l’orthodoxie scientifique corrompue mais régnante. Une orthodoxie qui enseigne l’obscurantisme et le mensonge et qui, aujourd‘hui, est aidée dans sa sale besogne par des experts stipendiés et l‘ensemble des médias dominés.

 

moise5

Dans son livre « Avant les Dieux, la Mère Universelle », Françoise Gange nous dit page 56 : « Les lois lévites ( judaïsme ) à partir de Moïse, exigent que toute femme soit vierge jusqu’au mariage, sous peine de mort par le feu ou par lapidation ; et une fois mariée, quelle soit strictement fidèle, également sous peine de mort ». Est-il utile de souligner le haut degré de misogynie qui a été enseignée depuis l'instauration de ce dieu ? Non. Pourtant certains viendront encore s’étonner du pourquoi de cette disparité entre les hommes et les femmes.

Dans l’Ancien Testament la polygamie est habituelle pour l’homme et interdite pour la femme. Ces multiples alliances matrimoniales lui permettront de s’enrichir et d’accroître ses biens qui ne se transmettaient qu’à la descendance mâle, les femmes et ses filles en sont exclues. Salomon est un bon exemple avec ses nombreuses épouses, esclaves et concubines. Il était l’aïeul et le précurseur des émirs actuels.

 

Les Musulmans, qui arriveront, dit-on, pratiquement deux mille ans après le mythique Moïse, n’ont donc rien inventé puisque les trois monothéismes sortent de la même veine abrahamique et plus tard de celle du mosaïsme.

Les trois Religions ont le même dieu et les mêmes patriarches même si chacune s’est dotée des siens pour qu’aux yeux des croyants elle soit la source divine la plus fiable et la plus proche de leur dieu jaloux, sanguinaire et cruel.

A partir de ces évidences, qui pourtant se sont avérées être les piliers de nos croyances, celles qui construisirent les bases de nos sociétés, et la discorde entre les monothéistes, il n’est pas difficile de comprendre que les guerres de religions se sont passées entre ceux qui avaient leurs propres croyances, et ceux qui imposaient ce même dieu hétroclite fabriqué de toutes pièces avec diverses souches païennes.

Si demain une croisade se produisait contre le monde arabo-musulman, le soi-disant Choc des civilisations, elle serait une imposture.

4187364841_fd2f5e407f.jpg

Pourtant elles existèrent ces croisades, me direz-vous ? Oui ! Mais elles ne furent que des guerres de pouvoir personnel et de conquêtes forgées par l‘ego. L’intérêt général était déjà un sophisme et les peuples devaient surtout croire sans ne jamais se poser de questions.

Mais rien n’a changé. Comme aujourd’hui pour les campagnes et les élections, principalement présidentielles, qui ne sont que des luttes entre hommes et partis pour conserver ou obtenir un fauteuil confortable et des privilèges. Mais ce trône n’a pourtant aucune des manettes permettant de régner, elles sont ailleurs. La perte de souveraineté monétaire, au profit des grands argentiers, ou plus exactement au profit de la judéo-maçonnerie-jésuite, n’offre aux élus qu’un prompteur avec des règles écrites et dictées par elle.

 

La Religion, ou Dieu, n’a toujours été qu’un mobile, ou ce qui serait appelé aujourd’hui un média-mensonge. Pourtant pour les fidèles de bonne foi, mais crédules, l’autre religion devenait celle qui voulait détruire la leur, donc celle à combattre. Cela ne vous rappelle rien ? La même chose se reproduit aujourd’hui. Mais la farce d’une nouvelle guerre, entre le monde judéo-chrétien et le monde musulman, sera-t-elle encore prise au sérieux par une partie de l’opinion publique et surtout par les croyants. Réveillez-vous !

Nous sommes sociaux !

Articles récents