Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La baronne Philippine Mathilde Camille de Rothschild porte un pendentif cornu

Publié par Diatala sur 3 Novembre 2011, 13:57pm

Catégories : #Castes - Sociétés Secrètes - Sectes

Note : Philippine de Rothschild est issue selon Wikipédia du vieille famille aristocrate chrétienne, les Pelletier de Chambure. Cette branche Rothschild ne serait juive que par le père. La seule personne à être déportée et à mourir dans un camp chez les  Rothschild sera sa mère, une catholique.

Source : http://www.nouvelordremondial.cc/

On peut voir Philippine de Rothschild porter un pendentif de Baphomet qui contient aussi une croix inversée.

D’après Wikipédia FR nous n’apprenons rien d’intéressant. Mais voyons du côté de Wikipedia en anglais et traduit :

La Baronne Philippine de Rothschild Mathilde Camille (née à Paris, France, 22 Novembre 1933) est la propriétaire de la cave française Château Mouton Rothschild. Elle a également joué sous le nom de scène Philippine Pascale.

Elle est la seule fille du vigneron Baron Philippe de Rothschild et membre de la dynastie bancaire des Rothschild. Au moment de sa naissance, sa mère, Élisabeth Pelletier de Chambure, était l’épouse de Marc Jonkheer de Becker-Rémy, un noble belge. Après une escarmouche juridique et les menaces de Jonkheer de kidnapper les enfants de sa femme, les Becker-Rémys divorcent en 1934, date à laquelle les amoureux se marièrent à Paris.

Quand elle avait dix ans, elle a été témoin des arrestations de sa mère par la Gestapo, Élisabeth de Rothschild, qui est décédé plus tard au camp de concentration de Ravensbrück.

En 1958, elle est diplômée de l’Office national de Paris Conservatoire d’Art Dramatique et a joué dans La Comédie Française avec Catherine Deneuve. Elle a joué un des rôles de premier plan dans Harold et Maude avec Madeleine Renaud entre 1973 et 1980.

Elle a ensuite rencontré le metteur en scène et acteur français Jacques Sereys, et ils se sont mariés en 1961. Ils ont élevé trois enfants, Camille, né en 1961, Philippe, né en 1963, et Julien, né en 1971, ils utilisent le nom de famille Sereys de Rothschild. Le couple divorce, mais Jacques Sereys reste sur le plateau de Baron Philippe de Rothschild SA. Philippine de Rothschild est maintenant mariée à Jean-Pierre de Beaumarchais, un écrivain et érudit.

Rothschild est entré dans le commerce du vin de son père dans les années 1970. Quand Philippe est mort en 1988, Philippine hérite de trois propriétés à Bordeaux: Château Mouton Rothschild (acheté par son arrière-arrière-grand-père, Nathaniel de Rothschild en 1853), Château d’Armailhac et Château Clerc Milon. Elle est également devenue propriétaire et présidente de la majorité de Baron Philippe de Rothschild SA Au moment de la mort de son père, la société a vendu 1,3 millions de caisses de vin par an. En 2000, les ventes ont presque doublé à 2,1 millions de cas. En 1999, les ventes s’élevaient à environ $ 155 000 000.

Ses exploitations viticoles comprennent Château Mouton Rothschild, Château d’Armailhac, Château Clerc Milon, le Domaine de Lambert, le baron d’Arques, le baron Philippe de Rothschild, Mouton Cadet, Opus One et Almaviva Viña.

En 1997, la baronne naviguait au large des côtes de la Grèce alors que le navire sur lequel elle était a pris feu et ses passagers ont dû être évacués. Elle a dit à un ami une fois dans l’eau « Vous voyez, il y a des moments où ça n’aide pas d’être un Rothschild ».

Sa fortune personnelle est estimée à € 190 000 000 par Le Nouvel Economiste.

Elle est Chevalier de la Légion d’Honneur.

© Before Its News


Baron Alexis de Redé

 

 

On dirait que Lady Gaga a du rattrapage à faire. Cette élite Luciférienne a pratiqué cette mascarade occulte depuis un moment. Voici un aperçu de l’extravaganza occulte des Rothschild en 1972.« … Le 12 Décembre 1972, Marie-Hélène organisa un bal surréaliste au Château de Ferrières en Brie. Cette fois les invités étaient demandés de venir avec des nœuds papillons et de longues robes noires avec des têtes surréalistes. L’invitation avait été imprimée les lettres à l’envers sur un ciel bleu et nuageux, inspiré d’une peinture de Magritte. Pour déchiffrer la carte, il fallait tenir un mirroir.


La baronne Marie-Hélène de Rothschild

Durant la soirée le Château était illuminé de partout avec des lumières orange en mouvement pour donner l’impression qu’il était en feu. A l’intérieur des valets de pied déguisés en chats qui donnaient l’impression de s’être endormis selon une variété de positions étaient alignés sur l’escalier.

Les invités devaient passer à travers une sorte de labyrinthe de l’Enfer, fait de rubans noirs ressemblant à des toiles d’araignées. Le chat occasionnel apparaissait pour secourir les invités et les diriger vers le salon à tapisserie. A ce moment ils étaient accueillis par un homme avec un chapeau ressemblant à une nature morte sur un plateau, et par Marie-Hélène portant la tête d’un géant pleurant des larmes faites de diamants.


Hélène Rochas

Marie Hélène prouva qu’elle avait l’imagination et la torche pour créer quelque chose d’unique qui en valait la peine. Rien de tout cela n’a uniquement été créé pour le charme. Cela demandait un haut niveau de détermination impitoyable. Elle s’impliqua dans n’importe quel détail minuscule de sa vie et de ses divertissements. Elle était une très bonne hôte avec toutes les qualités. Elle aimait les fêtes et les gens. Elle était constamment à la recherche de nouveau talent et de nouvelles figures pour divertir le monde de l’art, de la littérature, des danses et de la haute couture. Tout le monde était intrigué. Les fêtes de Marie Hélène étaient si importantes qu’une figure sociale menaça de se suicider si elle n’était pas invitée…

Il est impossible de répéter de telles choses maintenant pour plusieurs raisons. Mais c’est fascinant de regarder en arrière et de se rappeler de ces occasions, qui dominèrent nos pensées et plans jusqu’à un tel point durant plusieurs mois. Je suis content d’avoir participé à plusieurs d’entre-elles, et content d’en avoir organisées moi-même. »

par Baron Alexis de Redé
Note: Traduction très approximative, ce ne sont pas les mots du Baron, c’est ma traduction de l’article.

 

 

  

Nous sommes sociaux !

Articles récents