Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Deux homos juives font changer le sexe de leur fils adoptif

Publié par Diatala sur 25 Mai 2012, 14:34pm

Catégories : #Gender- Mariage homo- GPA- PMA

 Pourquoi afficher cette judéité, quel rapport avec le sujet ? Edgar à sa bar-mitsva avec sa mère et sa grand-mère 

 

source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2043345/The-California-boy-11-undergoing-hormone-blocking-treatment.html

 

Des parents lesbiens d'un garçon de 11 ans, qu’ils ont adopté, lui on fait subir depuis l’âge de huit ans le processus de transformation pour devenir une fille. Ces deux lesbiennes ont défendu leur décision en affirmant : « qu'il était préférable pour un enfant de subir un changement de sexe quand il était encore jeune ». Thomas Lobel, qui se fait appeler désormais Tammy, est en cours de traitement hormonal pour l'empêcher de passer par le stade de sa puberté de garçon avant de subir l‘opération fatale. 

Comme pour la pédophilie, le changement de sexe, surtout dès l’enfance, doit être glorifié et encouragé au nom du droit à la différence et de la liberté individuelle. Un argument creux mais efficace. - Creux - car nous sommes déjà naturellement tous différents, comment l'être plus ? Quand à la liberté individuelle, si elle transgresse la nature et les lois, et qu'elle abuse des autres par ascendance, elle devient délinquance, voire criminalité. Et le fait de ne pas s'assumer n'a jamais été un droit à la différence, mais un moyen de se marginaliser pour se revendiquer ensuite différent, mais aussi victime. De l'autre côté, ceux qui osent s’insurger et dénoncer ces pratiques de détraqués, médecins comme parents, sont considérés comme étant des homophobes ou des arriérés mentaux.

 

Quand nous voyons que la dénonciation de ces pratiques, de plus en plus démentes, devient un outrage et une violation de la vie privée quand? de surcroît? elles n’offrent aucun recul sur l’évolution du génome et celui de la race humaine, chacun à le devoir de se questionner sur les conséquences à terme de ces mutagénèses artificielles et si, à cet âge, un enfant est conscient de ce qu‘il fait, et si ce n‘est pas plutôt un viol de son intégrité morale et physique ?

Où se trouve alors l‘abus, sont-ce ceux qui alertent et qui s’interrogent, ou sont-ce ceux qui se prennent pour des dieux ayant le droit de reconfigurer l’humain en fonction de leurs désirs personnels ou par jeux dans des laboratoires ?.

Les buts derrière tout cela sont : que l’humain ne soit jamais satisfait de lui, qu’il ne soit jamais en mesure de s’accepter tel qui est, qu’il n’accède jamais à sa Conscience, qu’il soit incapable de se transcender grâce à ses nombreux potentiels intrinsèques, qu’il soit en permanence et à vie sous l’assistance de médicaments et surveillés par des apprentis sorciers ou des Frankenstein et, surtout, de dépraver la société afin de la tirer au maximum vers le bas pour la dominer davantage et s’en servir comme d’un laboratoire géant.

le mari et la femme

D’ailleurs ces lesbiennes juives auraient mieux fait de demander une circoncision plus poussée au lieu de faire subir des années de traitement hormonal a cet enfant, puis ensuite à vie.

Un enfant qui est déjà traumatisé par un abandon/adoption, sans doute une circoncision plus tardive, confronté à la singularité d’avoir deux mamans, à celle d'un traitement lourd, à celle d'une opération à risques, et qui est tenu d’accepter que son identité sexuelle n’était pas la bonne pour satisfaire aux troubles de ses parents adoptifs, est un cocktail explosif pour générer un état suicidaire et un passage à l‘acte selon de nombreux médecins. Sans parler de ce comportement infâme qui consiste à exposer cet enfant comme une bête de cirque devant les médias en lui demandant de sourire, sans doute est-ce aussi un acte purement cupide, puisque ces opérations sont coûteuses.

 

L’enfant n’est-il alors qu’un jouet que l’on peut casser, que l'on décide d'habiller de rose car le bleu représente la couleur du mâle que l’on déteste et inversement ? L’enfant ne serait-il qu’un exutoire servant à calmer des névroses et des psychoses et permettant d’assouvir des fantasmes ? Il semble que pour certains se soit le cas.

Mais une question reste essentielle : comment un jeune enfant peut-il arriver seul à ce trouble identitaire et demander à changer de sexe à cet âge ? C’est impossible si ses parents ne se sont pas évertués à lui créer un trouble de l‘identité en lui brisant sa psyché pour la refaçonner à leur guise afin d'arriver à ce qu'il fasse cette demande, si demande réelle il y a. C'est honteux ! Où sont les associations de protection de l'Enfance ? C'est vrai la plupart sont des réserves pour pédophiles et satanistes. 

 Il faut avouer que cette démarche est nouvelle. Elle n'existe seulement que depuis que des expérimentateurs du type docteur Maboul viennent officiellement vendre leurs transgénèses dans les médias, et ce, après qu'ils se soient amusés comme des fous à trafiquer l’ADN et le corps de leurs cobayes volontaires ou crédules.

Heureusement, nous restons encore majoritairement d’accord pour dire que ces expériences sont dangereuses, sans recul et contre-nature, qu’elles bafouent l’éthique et que ces médecins et ces parents devraient eux aller se faire soigner.   

Mais la morale a-t-elle encore le droit d'être heurtée face à l‘évolution des sciences et des mœurs ? Assurément. Même si tout est fait pour inverser les rôles, rendre les déviances médicales légitimes et légales, faire de la paraphélie un art, rendre des coupables innocents, des pervers vertueux, faire des pédophiles des personnalités respectées et respectables, rendre des imbéciles intelligents, faire passer le mal pour le bien, et que l'Education nationale décide de semer - volontairement ce trouble - dans l'esprit des jeunes en les interrogeant sur leur genre sexuel lors de cours obligatoires.

 

Alors est-ce un crime de vouloir que la vie soit respectée et plus particulièrement celle de l’Enfant ? Est-ce un crime de penser que l’humain possède suffisamment de capacités en lui pour transcender ses souffrances ou névroses sans avoir besoin de recourir à des moyens artificiels sans recul et proposés par des tiers ? Est-ce un crime de penser que la science sans conscience nous mènera au pire ? Non ! Et pourtant…


Guysen.International.News
Société
Le mouvement juif conservatif aux Etats-Unis a officiellement autorisé les rabbins de son courant à célébrer des mariages gays.

La commission officielle du mouvement pour les lois juives a statué à l'unanimité qu'il y a deux modèles possibles pour la cérémonie du mariage des lesbiennes et des homosexuels, et a également adopté un règlement pour les divorces.

Par le passé, ce mouvement avait déjà accepté que des homosexuels, lesbiennes ou bisexuels soient ordonnés rabbins.

Nous sommes sociaux !

Articles récents