Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


VACCIN COMPOSITION : LES ADJUVANTS NOCIFS

ANALYSE DU DR MARC VERCOUTERE

1 - le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).

2 - le H5N1 est non contagieux mais mortel dans 90% des cas.

3 - les vaccins combinés en cours de fabrication sont fait pour le H5N1 et le H1N1.

4 - l'adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l'immunité.

5 - les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d'un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.

En résumé si l'on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux mais mortel on obtient un HxNx très contagieux et mortel. Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux.

RAPPEL des constituants de la soupe du diable actuellement associés aux vaccins courants :

Ce qui suit est tellement gros qu'on a du mal à y croire.

ALUMINIUM (adjuvant) : Produit responsable de dommages cérébraux, suspecté d'être la cause de la maladie d'Alzheimer, de certaines démences, de comas et d'attaques. Responsable également d'allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.

SULFATE D'AMMONIUM : Un poison suspecté d'attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire.

BÊTA-PROPIOLACTONE : Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d'attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens.

LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM),

ADN BACTERIEN OU VIRAL D'ANIMAUX :

Substances qui peuvent se combiner à l'ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.

LATEX : Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital

GLUTAMATE DE SODIUM: Produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes- entraînant des malformations et monstruosités- et ses effets sur la descendance. Responsable d'allergies.

FORMALDEHYDE (formol) : Constituant principal des substances employées dans l'embaumement ; carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d'occasionner des problèmes gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction. Utilisé pour inactiver les germes.

MICRO-ORGANISMES : Des virus ou des bactéries vivants ou tués ou leurs toxines. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé ensuite chez les humains dans les os, l'enveloppe des poumons – Mésothelium, dans les lymphomes et les tumeurs du cerveau.

POLYSORBATE 80 : Connu pour causer des cancers chez les animaux.

TRI(N)BUTYLPHOSPHAT E : Suspecté d'être un poison pour les reins et les nerfs.

GLUTARALDEHYDE: Poison s'il est ingéré; responsable de malformations néonatales chez les animaux d'expérimentation.

GELATINE: Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d'allergies.

GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B : Antibiotiques toxiques pour les reins et le système nerveux; responsables d'allergies pouvant être mortelles.

MERCURE (conservateur) : Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l'intestin, la mœlle osseuse et les reins. D'infimes quantités peuvent causer des dommages graves au cerveau. Les symptômes de l'intoxication au mercure sont multiples, et certains sont superposables aux désordres autistiques.

NEOMYCINE : Antibiotique qui perturbe l'absorption de la vitamine B6. Un défaut d'assimilation de la vitamine B6 peut entraîner une forme rare d'épilepsie et de retard mental. Réactions allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.

PHENOL / PHENOXYETHANOL : Utilisé comme antigel. Toxique pour toutes les cellules et capable de dérégler les réponses du système immunitaire.

BORATE DE SODIUM (Borax) : Utilisé comme insecticide et comme raticide (mort aux rats !) - et contenu dans le très à la mode Gardasil.

CELLULES HUMAINES ET ANIMALES : Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l'albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des oeufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire leucémie des poules, des oeufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc.

Pas mal, non ??

Source

PS de Tanka : Dans la composition des vaccins, il y aurait aussi du Thiomersal et du squalène.

« Le thiomersal est le principal responsable de la charge élevée en mercure des enfants ».. il est accusé d'être l'une des causes de l'autisme . « De nombreux pays ont interdit le thiomersal dans les vaccins pour enfants »

Quant au squalène, le docteur américain Mercola explique :

« Ce que le squalène fait aux rats

Il a été prouvé que la vaccination d'adjuvants à base d'huile comme le squalène génère des réponses immunitaires concentrées et soutenues au cours de longues périodes de temps. [VI]

Une étude datant de l'an 2000 et publiée dans l'American Journal of Pathology (journal américain des pathologies) a démontré qu'une seule injections de l'adjuvant squalène chez les rats déclenchait "une inflammation chronique du système immunitaire, liée à l'immunité et spécifique aux articulations", aussi connue sous le nom de polyarthite rhumatoïde [VII]

Les chercheurs ont conclu que l'étude soulevait des questions concernant le rôle des adjuvants dans les maladies inflammatoires chroniques.

Ce que le squalène fait aux humains

Votre système immunitaire reconnaît le squalène comme une molécule d'huile native de votre corps. On le trouve dans votre système nerveux et dans votre cerveau. En fait, vous pouvez consommer du squalène dans l'huile d'olive non seulement votre système immunitaire reconnaîtra celui-ci, mais vous profiterez aussi des avantages de ses propriétés antioxydantes.

La différence entre le « bon » et le « mauvais » squalène est la voie par laquelle il entre dans votre corps. L'injection est une voie d'entrée anormale qui incite votre système immunitaire à attaquer tout le squalène qui se trouve dans votre corps et pas seulement l'adjuvant du vaccin. Votre système immunitaire tentera de détruire la molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où elle se rencontre naturellement, et où elle est vitale à la santé de votre système nerveux. »

Et plus loin :

« ... cet adjuvant, le squalène, a contribué à la cascade de réactions appelée « Syndrome de la guerre du golfe », documentée chez les soldats impliqués dans la guerre du golfe. Les symptômes qu'ils ont développés comprenaient de l'arthrite, de la fibromyalgie, de la lymphadenopathie, des éruptions cutanées photosensibles (...) de la fatigue chronique, des maux de tête chroniques, des pertes de poils corporels anormales, des lésions cutanées ne guérissant pas, des ulcères aphteux, des étourdissements, de la faiblesse, des pertes de mémoire, des convulsions, des changements d'humeur, des problèmes neuropsychiatriques, des effets anti-thyroïde, de l'anémie, une élévation de l'ESR (Erythrocytes), du lupus erythemateux disséminé, de la sclérose en plaques, de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), le phénomène de Raynaud, le syndrôme de Sjorgreen, de la diarrhée chronique, des sueurs nocturnes et des fièvres de bas grade ». [XII]

Source

PS de Michel : La vaccin est cultivé sur des oeufs de poules élevées en batterie, ainsi que sur des foetus humains avortés. Baxter recourt à la culture de cellules de rein de singe vert africain.

Nous sommes sociaux !

Articles récents