Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Les vaccins sont « inévitablement dangereux »

 

5116262408_3c0beab678.jpg« L’Amérique ne sera jamais détruite de l’extérieur. Si nous hésitons et perdons nos libertés, ce sera parce que nous nous serons détruits nous-mêmes. »

Abraham LINCOLN

 

Révolution de la liberté sanitaire et vaccinations obligatoires



Par Barbara Loe Fisher, NVIC, 24 août 2011 (Extraits)

Les vaccins sont « inévitablement dangereux »

 

L’Amérique d’aujourd’hui subit une attaque sans précédent contre le droit des personnes de pouvoir jouir d’un consentement libre et éclairé par rapport à des pratiques médicales à risque. Tout ceci est orchestré par les empires corporatifs les plus puissants et les plus riches du monde :l’industrie pharmaceutique mondiale.

Ce dont il est ici essentiellement question pour Big Pharma, c’est d’ un marché d’un trillion de dollars pour la prescription de médicaments et de vaccins. Ce dont il est ici essentiellement question pour le peuple Américain c’est de sa santé et sa liberté.

Le monopole lucratif de Big Pharma en matière de soins de santé

Depuis plus d’un siècle les corporations pharmaceutiques ont créé un monopole lucratif en matière de santé aux Etats-Unis. Tout ceci a pu être rendu possible grâce à l’alliance créée entre un groupe sélectionné de médecins et de scientifiques à l’intérieur, comme à l’extérieur du gouvernement pour développer et promouvoir une vaste utilisation de médicaments et de vaccins. Dans leur pratique privée, les médecins qui sont encouragés à distribuer médicaments et vaccins sont devenus de facto – peut-être sans pouvoir bien le réaliser – les représentants des compagnies pharmaceutiques.

[…] La moitié de toute la population Américaine dont 25% d’enfants prennent un ou plusieurs médicaments.

Aujourd’hui les enfants américains reçoivent 3 fois plus de vaccins qu’ils n’en recevaient dans les années ’80. Trois fois plus de vaccins veut dire 3 fois plus de bénéfices pour les compagnies pharmaceutiques et les médecins qui vendent les vaccins.

Alors qu’en 1986 il en coûtait 80 $ pour qu’un enfant reçoive les vaccins recommandés par le gouvernement, il en coûte en 2011 2.200 $, sans compter les honoraires administratifs des médecins.

Le gouvernement fédéral dépense à peu près 4 milliards de dollars par an pour acheter les vaccins qui sont destinés aux différentes cliniques où la moitié des enfants sont vaccinés.

Comment dès lors pouvoir s’étonner que le secteur vaccins connaisse le développement le plus rapide de l’industrie pharmaceutique. En 2013 Big Pharma jouira d’un marché de 36 milliards de dollars.

Huit grosses compagnies pharmaceutiques qui vendent des vaccins obtiennent totale protection contre toute forme de responsabilité…

Si ceux qui fabriquent, qui accordent des licences, vendent ou administrent des vaccins sont libérés de toute responsabilité, il n’y aura évidemment plus ni frein ni contrepoids pour pouvoir s’assurer que les vaccins sont sûrs et efficaces.

Les médecins auxquels on a fait croire que les microorganismes infectieux devaient être éradiqués de la surface de la terre au moyen de toute une série de vaccins obligatoires sont en fait aussi mûrs pour l’exploitation que les gens qu’ils vaccinent…

En février de cette année les compagnies pharmaceutiques ont obtenu ce qu’elles ont toujours souhaité : la Cour Suprême des Etats-Unis a accordé une immunité totale aux compagnies pharmaceutiques par rapport à des poursuites judiciaires éventuelles –même si ces compagnies parvenaient à créer des vaccins moins dangereux – Les vaccins, a déclaré la Cour, sont « inévitablement dangereux » (« Unavoidably unsafe »)

La seule et unique barrière qui existe encore à l’encontre des appétits lucratifs des producteurs de vaccins est la liberté que possèdent les Américains de choisir et de décider si oui ou non ils vont se faire vacciner avec les nouveaux vaccins produits par Big Pharma qui souhaite les rendre obligatoires. La liberté de choix est une chose que Big Pharma et le lobby medical ne veulent pas que vous ayez.

Ils savent que de très nombreux consommateurs aux Etats-Unis et dans le reste du monde ne sont plus satisfaits du vieux paradigme basé sur la conception pharmaceutique des soins de santé. Ils savent que 63% de tous les Américains, y compris 76% du personnel des soins de santé se procurent eux-mêmes l’information pour pouvoir choisir les moyens les moins toxiques, les moins chers, les plus naturels afin d’ assurer et maintenir une bonne santé. Aujourd’hui des millions d’Américains choisissent d’acheter et de manger « bio » et d’abandonner les nourritures génétiquement modifiées. Ils choisissent d’acheter et de boire de l’eau pure sans addition de produits chimiques ;ils choisissent de se débarrasser des amalgames dentaires au mercure ; ils choisissent de faire de l’exercice et de pratiquer la méditation ; ils choisissent les accouchements libres, sans médicaments, comme l’allaitement maternel ; ils choisissent de jeter leurs médicament traditionnels pour demander conseil à des praticiens holistiques qui leur proposent des alternatives moins toxiques comme l’acupuncture, la chiropraxie, l’homéopathie et la naturopathie.

Et donc les Américains se demandent pourquoi eux et leurs enfants devraient se voir obligés d’avoir recours à une longue liste de vaccins qui présentent parfois de sérieux risques et qui parfois ne sont pas du tout efficaces.

[…] Big Pharma finance les organisations médicales qui profitent des campagnes massives de vaccinations pour qu’elles pressent les politiciens de faire voter rapidement des lois qui contraindront les Américains à acheter et utiliser des douzaines de vaccins. Le but étant que tout un chacun s’incline gentiment et obéisse aux ordres des médecins, ou se voit refuser l’accès à l’éducation, l’assurance santé, les soins médicaux ou tout simplement un emploi. Le but est en effet de faire qualifier les citoyens qui refuseraient de se faire vacciner comme des ennemis de l’Etat pour qu’ils puissent être emprisonnés ou recevoir une amende.

Personne n’est responsable

Que se passe-t-il si un vaccin administré à un enfant sans le consentement de ses parents entraîne complications de santé ou décès ?

Est-ce que quelqu’un est responsable ?

Non. Personne n’est responsable dans une Cour de Justice si nos enfants ou petits-enfants subissent des dommages de santé ou décèdent après avoir été vaccinés – ni les compagnies pharmaceutiques qui ont fabriqué les vaccins, ni les officiels fédéraux de la Santé qui ont autorisé et recommandé les vaccinations, ni le médecin ou l’infirmier qui a administré les vaccins, ni les politiciens qui ont voté les obligations vaccinales…

Personne n’est responsable quand un enfant voit sa santé endommagée ou quand il décède, à part les parents de l’enfant dont le droit au consentement libre et éclairé a été violé par des concitoyens exerçant un pouvoir dont ils n’auraient jamais dû disposer.

Révolution pour la liberté en matière de santé

Après 50 années de lourdes prescriptions médicamenteuses et de

vaccinations, les Américains sont en train de se réveiller au fait qu’ils ne sont pas en meilleure santé, mais qu’ils sont plus malades que jamais auparavant. Ils commencent à poser des tas de questions.

De plus en plus de citoyens se demandent pourquoi les médecins au sein ou à l’extérieur du gouvernement insistent pour que chaque enfant reçoive 70 valences de 16 vaccins à partir de la naissance et pourquoi cette liste comprend des nouveaux vaccins très chers pour des maladies bénignes comme la varicelle et pour des maladies qui ne peuvent s’attraper dans un local scolaire, comme l’hépatite B.

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous demander pourquoi nous devons nous faire vacciner contre la grippe chaque année et pourquoi les membres du personnel de santé perdent leur job s’ils ne se font pas vacciner.

Nous sommes aussi nombreux à examiner de plus près les études publiées sur les vaccins dans la littérature médicale. Nombre d’entre elles sont financées par les compagnies pharmaceutiques ou les agences de santé publique qui recommandent des politiques de vaccinations passe partout.

Le public découvre finalement que nombre de ces études relèvent de la meilleure des sciences de pacotille que l’on ait jamais vues.

Nombreuses aussi sont les personnes qui ont pu observer des médecins payés par Big Pharma pour persuader des journalistes de diaboliser quiconque s’autorise à poser des questions sur la vaccination de sorte que les gens craignent de parler pour ne pas être victimes d’humiliation et de persécution.

En dépit du fait que la vaccination n’a pas permis un meilleur état de santé, ni public, ni individuel, 3.000 nouveaux essais cliniques sur les vaccins sont malgré tout actuellement en cours. Pharma fabrique des vaccins selon le génie génétique. Ceci va contribuer un peu plus à manipuler notre système immunitaire et même modifier notre ADN et cela pour éviter n’importe quoi : des caries dentaires, de l’acné, le fait de fumer, l’hypertension, l’herpès, la gonorrhée et le sida.

Il est temps que nous nous levions tous et cessions d’accorder notre participation au paradigme de Big Pharma qui a fait faillite pour pouvoir reprendre en mains notre propre santé et recouvrer la liberté.

Si les vaccins sont sûrs et efficaces pour tous, qu’auraient à craindre les personnes vaccinées de la part de personnes non vaccinées. Si les vaccins ne sont ni sûrs, ni efficaces pour tout le monde, alors le fait d’exiger la vaccination sans qu’il y ait consentement volontaire libre et éclairé, ne cadre plus avec les règles fondamentales de l’éthique.

Le droit de l’homme de protéger l’intégrité de son corps l’emporte sur toute forme d’autorité que l’Etat accorderait à certaines personnes pour contraindre des concitoyens à prendre quelque risque médical que ce soit contre leur volonté. Si l’Etat se permet aujourd’hui d’épingler, d’étiqueter, de traquer et de forcer des personnes à se faire injecter des produits biologiques dont la toxicité est connue ou inconnue, il n’y aura demain plus aucune limite aux libertés individuelles que l’Etat pourrait se permettre de supprimer au nom du plus grand bien.

VIDEO et suite du texte en anglais :

http://www.nvic.org/NVIC-Vaccine-

News/August-2011/The-Health-Liberty-Revolution---Forced-

Vaccination.aspx

References:

[1]

 

VFA (Association of Research-Based Pharmaceutical Companies) – Germany. Statistics:

The Global

Pharmaceutical Market

 

. Apr. 14, 2010.

[2]

 

Weinberger J. America’s Top Selling Prescription Drugs.

CNBC. May 23, 2011.

[3]

 

Rosenberg M. Current USA Population

. About.com. July 21, 2011.

[4]

 

Liptak A. U.S. prison population dwarfs that of other nations. New York Times

. Apr. 23, 2008.

[5]

 

IAC.

State Immunization Mandates.

[6]

 

Miller NZ,, Goldman GS.

Infant mortality rates regressed against number of vaccine doses routinely given: Is

there a biological or synergistic toxicity?

 

Human and Experimental Toxicology:

Published online May 4, 2011.

[7]

 

Matthews AW. So Young and So Many Pills:

More Than 25% of Kids and Teens in the U.S. Take

Nous sommes sociaux !

Articles récents