Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


l'Etoile de David un motif décoratif commun au M/Orient et en Europe dès le 3 éme millénaire avant notre ère (l'âge du bronze

etoile_david.gifL'étoile à six branches

Quelle est la signification de l'Etoile de David ?

La réponse à cette question sera certainement l'une de celles qui feront le moins référence à la Bible. En effet, ce signe distinctif à charge symbolique si forte ne fait pas partie des symboles mentionnés par la Bible.
L'Etoile de David

Un motif décoratif

On le trouve comme motif décoratif commun au Moyen-Orient aussi bien qu'en Europe dès le troisième millénaire avant notre ère (début de l'âge du bronze). Ce n'est qu'au VIIe siècle av. J.C. que l'on trouve sa trace en tant que décoration utilisée dans un sceau judéen retrouvé à Sidon.

C'est en fait un symbole universel que l'on retrouve dans des endroits aussi différents que le Maroc, les Canaries, le Mexique (anciennes traditions olmèques), le Tibet, le Brésil, chez les Druzes et jusqu'à l'étoile du shérif aux Etats-Unis.

A l'époque du temple de Zorobabel, le second temple de Jérusalem achevé vers 515 av. J.C., ce symbole devint d'un usage assez courant parmi les Judéens de retour de l'exil babylonien aussi bien que parmi les autres nations du Proche Orient. On le trouve sur des bâtiments et sur des objets manufacturés, en tant que motif décoratif. En tout cas, ce symbole n'avait aucune signification proprement hébraïque ou juive et ceci restera vrai tardivement.

Sur les amulettes

Au Moyen Age le symbole prend le nom de "bouclier de David" et orne souvent des talismans magiques destinés à conjurer le mauvais oeil. Il faudra attendre le XIIIe s. pour trouver l'étoile à six branches dans la décoration de quelques synagogues allemandes et sur des manuscrits en langue hébraïque. Mais ce symbole n'était désigné par aucun nom et n'avait aucune signification particulière, religieuse ou autre.

Après le Moyen Age, l'étoile à six branches fut encore largement utilisée par tous, Juifs et non Juifs dans les livres imprimés et dans les motifs des armoiries.

Les objets rituels

A Prague, la communauté juive avait fait figurer le bouclier de David comme motif dans son sceau. Cet usage se répandit ensuite dans les communautés juives d'Europe à partir du XVIIe s. et le symbole finit par figurer sur des objets rituels.
Ensuite, chez certains adeptes de la Kabbale, le symbole finit par devenir un signe ésotérique symbolisant la rédemption.

Un signe confessionnel

Enfin, au XIXe s., le bouclier de David fut peu à peu confessionnalisé et adopté comme signe d'identification général correspondant à la croix pour les chrétiens. Au congrès sioniste de 1897, le bouclier de David fut choisi comme symbole du mouvement sioniste puis figura sur le drapeau de l'Etat d'Israël. Les nazis contribuèrent tristement à accroître la charge symbolique du bouclier de David.

La Kabbale

Pour la Kabbale juive et l'alchimie, le bouclier de David, sous le nom de Sceau de Salomon, constitue une image du monde. Les différents triangles entrecroisés qui composent le symbole représentent les éléments : le feu, l'eau, l'air et la terre alors qu'aux quatre pointes latérales correspondent les quatre propriétés fondamentales de la matière, le froid, le chaud, le sec et l'humide. Le triangle supérieur dirigé vers le haut, qui est alors de couleur blanche, représente Dieu et les forces d'évolution. L'autre triangle complémentaire et opposé, de couleur noire, représente, lui, l'involution, les forces terrestres. Pour les kabbalistes juifs, c'est là le symbole de l'action de Dieu dans le monde des mortels.

Pour les alchimistes, le sceau de Salomon représente la Pierre philosophale, qui comprend les sept métaux de l'art royal associés aux sept planètes qui résument la totalité du ciel (Argent-Lune, PlombSaturne, Fer-Mars, Vénus-Cuivre, Jupiter-Etain, Mercure-Mercure, Or-Soleil).

Signalons aussi la symbolique des francs-maçons chez lesquels le sceau de Salomon représente les officiers de la fraternité.

Le nouveau culte

Pour revenir au plan biblique, il faut remarquer que pour le Nouveau Testament, les objets, les signes symboliques ou sacrés n'ont plus court. Ceux qui étaient mentionnés par l'Ancien Testament appartenaient à une étape préparatoire qui est maintenant dépassée en Christ, dans la nouvelle alliance. Le premier culte, celui de l'ancienne alliance avec tout son appareil, est aboli en faveur de l'établissement du culte de la nouvelle alliance (He 10.9). Cependant, il est propre à la nature humaine de vouloir toucher ou voir ce qui est exprimé en mots. Il nous faut donc faire preuve de beaucoup de sobriété dans l'usage des signes et symboles. Nous n'avons besoin d'aucun symbole pour vivre la réalité de la victoire de Christ sur toute Autorité et tout Pouvoir, qu'il a traînés dans son cortège triomphal après sa victoire à la croix (Col 2.15).

 


  • Magen David (appelé aussi bouclier de David), d'après un alphabet magique très répandu
  • Ce sont les idées ésotériques de la Kabbale, qui se répandirent largement au Moyen Age, qui ont favorisé l'usage de ces amulettes. Aujourd'hui, ce sont des bijoux porte-bonheur.
Source : Construire Ensemble

Nous sommes sociaux !

Articles récents