Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


L'Arnaque du Pré-Cancer et des Dépistages

La médecine avait inventé la PRE-ménopause, la ménopause n’étant probablement pas suffisamment rentable, elle a maintenant institué le PRE-cancer, ce qui est financièrement très intéressant dans la mesure où les gens qui ne sont pas encore malades sont censés être beaucoup plus nombreux que les malades eux-mêmes. Si je m’insurge, c’est en raison du nombre de femmes même jeunes qui me contactent pour me demander conseil parce qu’un cancérologue insiste et les presse pour leur effectuer une mammosectomie (de précaution), car disent-ils, elles présentent un terrain précancéreux. Or ce fameux terrain consiste la plupart du temps en un banal kyste mammaire en outre souvent du aux produits laitiers, mais ne présentant aucun caractère dangereux à l’analyse, et en particulier aucune velléité d’adhérences. Ces femmes qui paraissent en pleine forme se trouvent alors très déstabilisées moralement autant par l’insécurité de leur avenir que par la perspective de cette mutilation dégradante de leur féminité. Or, les tests complémentaires ont chaque fois prouvé qu’elles n’avaient aucun cancer.

Alors, chères dames, un bon conseil, de même qu’on ne se fie jamais à un seul devis pour des travaux, ne vous fiez jamais à un seul avis médical. Les cancérologues paient cher des assurances pour les « bavures » au cas où des clients se rebiffent. Sachez que la soi-disant PREVENTION n’est qu’un service de rabattage, et que chaque faux cancéreux rapporte comme les vrais 150 000 euros minimum aux labos de la chimio. Qui paye ? Nous tous, contribuables à souhait ; et ce sinistre busines de la mutilation et de l’empoisonnement légalisés est une véritable hémorragie financière de la nation via la Sécu qui y collabore gaiement. Par ailleurs, il faut garder à l’esprit qu’au-delà de ces chirurgiens indélicats qui coupent d’abord et discutent ensuite, il existe des approches diagnostiques et curatives non invasives et que des milliers de personnes guérissent du cancer par des moyens dont on ne parle pas à la télé. Encore faut-il oser changer d’église…et payer !

http://www.infomicheldogna.net/page6.html

Nous sommes sociaux !

Articles récents