Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


L’Agenda Caché Du Vatican Concernant Jérusalem

benoit xvi premiere messe insideLe 16 mars 2009 | Source : theTrumpet.com


Pourquoi le Pape Benoît XVI est-il en train de visiter Israël, et pourquoi maintenant ?
 

Ce magazine a observé les faits et gestes de Joseph Ratzinger depuis un long moment. Comme nous l'avons vu, nous avons suivi son parcours depuis son rôle de confident en chef auprès du défunt Pape Jean-Paul II jusqu’à son intronisation en tant que pape, et ensuite tout au long des quatre dernières années de son pontificat controversé.

A mesure que nous observions ce chef religieux, nous avons surveillé son implication dans un projet clandestin du Vatican qui fut documenté dans la prophétie biblique, il ya presque 2000 ans et qui demeura un mystère jusqu'à ce qu’il soit dûment exposé au cours des deux dernières décennies.

Aujourd'hui, ALORS QUE BENOIT XVI SE PREPARE POUR SA PROCHAINE VISITE EN ISRAËL (cf. http://www.voanews.com/english/2009-03-08-voa14.cfm?rss=religion ), dans les territoires palestiniens et en Jordanie durant le mois mai – une tournée qui incorpore sa première visite en Israël depuis qu’il la été élu pape -, IL EST CRUCIAL QUE L’AGENDA DU VATICAN CONCERNANT LA VILLE DE JERUSALEM SOIT PUBLIE.

AU MILIEU DES ANNEES 1990, UNE DECLARATION EFFECTUEE PAR LE PAPE JEAN-PAUL II AU COURS D'UNE INTERVIEW DANS SON PAYS NATAL, LA POLOGNE, DIFFUSEE EN ITALIEN SUR UNE STATION DE RADIO POLONAISE, AVAIT ETE REMARQUEE PAR L'UNE DE NOS COLLEGUES ITALIENNES. ELLE NOUS AVAIT ENVOYE UNE TRANSCRIPTION DE CETTE INTERVIEW, QUI COMPRENAIT NOTAMMENTUNE ETONNANTE REFERENCE FAITE PAR LE PAPE ET CONCERNANT L'OBJECTIF ULTIME DU VATICAN DE TRANSFERER SON SIEGE DE ROME A JERUSALEM.

Ce qui était inhabituel à propos de cet aveu de Jean-Paul II, c'est que les intentions du Vatican de posséder Jérusalem sont rarement diffusées, et peu commentées. En fait, UNE ESPECE DE SECRET – chose que le Vatican a pris l’habitude de créer dans beaucoup de ses affaires au cours des siècles - , a entouré ce projet depuis l'échec des croisades, qui furent les plus évidentes des tentatives ouvertes, et désormais devenues historiques, du Vatican afin de prendre le contrôle de la Ville Sainte. CES TENTATIVES POSSEDENT UNE LONGUE HISTOIRE AYANT DE FORTES ATTACHES AVEC LA NATION ALLEMANDE, jusqu’aux deux dernières guerres mondiales, et au-delà jusqu’à nos jours.

DES LE HUITIEME SIECLE APRES JESUS-CHRIST, des émissaires furent envoyés à Jérusalem par l'empereur Charlemagne afin de négocier un accord avec le calife musulman Haroun al-Raschid. Le résultat fut que JERUSALEM DEVINT UN PROTECTORAT DU SAINT EMPIRE ROMAIN.

Les documents historiques indiquent que ce protectorat était limité à la supervision du bien-être des chrétiens, aux soins et à la protection de certains sites sacrés, et aux biens de l'Eglise catholique romaine situés à Jérusalem. Le fait que le calife serait le bénéficiaire de cette entreprise était un fait établi. Le soutien musulman de l'armée du Kaiser durant la Première Guerre mondiale, et ensuite du régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, fut l'aboutissement d'un LONG LIEN HISTORIQUE ENTRE LES MUSULMANS ET L'ALLEMAGNE.

Depuis l'époque de ce pacte entre Charlemagne et Haroun, par l'intermédiaire de la tentative du Kaiser Wilhelm de se saisir de Jérusalem durant la Première Guerre mondiale et jusqu’à ce jour, les éléments à l’intérieur de l'Allemagne se sont traditionnellement considérés comme les protecteurs de l'Eglise catholique romaine. DEPUIS L’EPOQUE DE L'ECHEC DES GRANDES CROISADES, LES ELITES ALLEMANDES ONT TRAVAILLE AFIN DE TROUVER DES MOYENS DE S'EMPARER DU JOB DE PROTECTEUR DE JERUSALEM.

Récemment, dû aux actions du Vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, l'Allemagne a renforcé de façon agressive son dynamisme dans la diplomatie au Moyen-Orient. CETTE ACTION DEVANCE LA VISITE PROCHAINE D'UN PONTIFE ALLEMAND, JOSEF RATZINGER, SOUS SON NOM PAPAL DE BENOIT XVI, A JERUSALEM.

LES DIPLOMATIES DU VATICAN ET DE L’ALLEMAGNE EN ISRAËL SONT LIEES PAR UN OBJECTIF COMMUN: LA POSSESSION DE LA VIEILLE VILLE DE JERUSALEM, AINSI QUE DE LA MAJEURE PARTIE DE LA MOITIE EST DE LA VILLE. Les Juifs sont des pions dans ce grand jeu de la diplomatie internationale, et les Palestiniens sont les bidasses sur le terrain, bien trop disposés et désireux de faciliter la division de Jérusalem et l'annihilation de l'État d'Israël au cours de ce processus.

LE VATICAN A DEJA UNE FORTE PRESENCE A JERUSALEM, EN VERTU DU LIBRE ACCES A SES LIEUX SAINTS SUR LESQUELS ROME POSSEDE UNE JURIDICTION LEGALE, EN VERTU DE LA LOI ISRAELIENNE, Y COMPRIS SES INSTITUTIONS ET SES BIENS A JERUSALEM. LA CONSOLIDATION DE CES ACCORDS EST SURVENUE EN VERTU D'UN ACCORD BILATERAL APPELE “THE FUNDAMENTAL AGREEMENT BETWEEN THE HOLY SEE AND THE STATE OF ISRAEL” («L’accord fondamental entre le Saint-Siège et l'État d'Israël"), que le gouvernement israélien a signé avec le Vatican le 30 décembre 1993. LES TERMES DE CET ACCORD, COMPOSE EN SECRET, FURENT PAR LA SUITE TRANSFORMES EN LOI PAR LE PARLEMENT ISRAELIEN, LA KNESSET. Ce qui reste largement inconnu est le marché secret conclu par l'actuel Président israélien Shimon Peres et le peacenik de la gauche et ancien membre du parti Meretz, Yossi Beilin, largement connu comme étant "le caniche de Peres."

SIX MOIS APRES LA SIGNATURE DE CET ACCORD BILATERAL ENTRE ISRAËL ET LE VATICAN, LE 15 JUIN 1994, LE GOUVERNEMENT ISRAELIEN SIGNA UN NOUVEL ACCORD AVEC LE VATICAN APPROUVANT LA PARTICIPATION DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE DANS LES NEGOCIATIONS VISANT DETERMINER L'AVENIR DE JERUSALEM. S’ENSUIVIT, EN FEVRIER 1996, L’ANNONCE EFFECTUEE PAR LE SECRETAIRE GENERAL DU VATICAN, SERGE SEBASTIAN, ET SELON LAQUELLE ROME RECONNAIT LA SOUVERAINETE PALESTINIENNE SUR LA PARTIE ORIENTALE DE JERUSALEM. LE VATICAN A AINSI REVELE SON BUT. A partir de là, Rome devait continuer à œuvrer activement, par l'intermédiaire de ses mandataires dans le « processus de paix », AFIN D’EXPLOITER LES REVENDICATIONS PALESTINIENNES COMME ETANT UN MOYEN DE DIVISER LA VILLE DE JERUSALEM EN PIECES, DE SE SAISIR DE LA VIEILLE CITE ET DE POSSEDER JERUSALEM-EST. CECI IMPLIQUAIT LA GESTION DE L'AGRESSION PALESTINIENNE COMME FAISANT PARTIE DE CE PROCESSUS, INDEPENDAMMENT DES SOUFFRANCES ET DES PERTES DE VIE QUE CELA ATTIRERAIT INEVITABLEMENT. CECI CONSTITUERAIT EN FAIT UNE PARTIE ESSENTIELLE VISANT A PRENDRE JERUSALEM-EST PAR LA FORCE EN CAS D'ECHEC DES MOYENS DIPLOMATIQUES. La même tactique avait été mise en place par l'Allemagne et Rome dans la péninsule des Balkans (cf. http://www.thetrumpet.com/index.php?page=book&q=1251.6.0.0 ) pour parvenir à un résultat désiré avec l’accord implicite des Nations Unies, avec les Serbes qui devenaient les parias aux yeux du monde. Cette fois, ce sont les Juifs qui sont cloués au pilori, en particulier depuis l'incursion de Gaza, au cours de la préparation à un résultat similaire à celui du Kosovo: la saisie de ce territoire iconique afin de le placer sous l'influence de Berlin et de Rome, avec la volonté tacite de l'Organisation des Nations Unies.

Le journaliste Joel Bainerman (cf. http://www.joelbainerman.com/articles/vatican.asp ), commentateur célèbre des affaires israéliennes, déclare : « L'OBJECTIF FINAL DU VATICAN EST DE PRENDRE LE CONTROLE DE LA VIEILLE CITE DE JERUSALEM HORS DE L'EMPRISE DE L'ÉTAT D'ISRAËL. À cette fin, ils (les gens du Vatican) ont un ACCORD SECRET AVEC ISRAËL et qui oblige Israël à respecter la revendication «extraterritoriale» de leur présence physique dans la ville. En bref, nous avons accepté le droit du Vatican à avoir de petites ambassades souveraines du Vatican souverain disséminées à travers notre capitale éternelle de Jérusalem. CE MEME VATICAN S'EST ENGAGE, EN PUBLIC ET DANS UN ACCORD ECRIT, A VEILLER A CE QUE LES PALESTINIENS OBTIENNENT LEUR SOUVERAINETE DANS LA VIEILLE VILLE DE JERUSALEM ».

Pourtant, AU-DELA DE LA PREUVE DE L'AGENDA CACHE DU VATICAN EXPOSEE PAR DES COMMENTATEURS, IL Y A LA "PAROLE PLUS SURE DE LA PROPHETIE", que nous avons bien documentée dans nos publications, et QUI PREVOIT L’ARRIVEE D’UN INDIVIDU QUI SERA LE CHEF SPIRITUEL D’UNE GRANDE INSTITUTION POLITICO-RELIGIEUSE CENTREE EN EUROPE, ETENDANT SES TENTACULES " VERS LE MIDI, VERS L'ORIENT, ET VERS LE PLUS BEAU DES PAYS " (Daniel 8:9).

Croyez-le ou non, votre Bible prophétise l'agenda caché du Vatican ! La presse et les médias restent fixés sur ce qu'ils croient être les erreurs de faiblesse d'un pape déconnecté de la réalité – en témoignent l'imbroglio concernant le discours de Benoît donné à Regensburg (Ratisbonne) et la dernière perturbation concernant la levée de l'excommunication des quatre évêques lefèvristes, y compris l’évêque Richard Williamson qui minimise l'Holocauste. De tels détournements ne sont qu'un écran de fumée visant à empêcher ceux que Lénine avait appelés de façon célèbre « les idiots utiles » de suivre l’odeur de la piste menant à L'HISTOIRE ULTIME DU VATICAN, LA PROCHAINE PRISE DE JERUSALEM PAR ROME !

Lisez et étudiez notre brochure Daniel Unlocks Revelation (« Daniel déverrouille l'Apocalypse ») (cf. http://www.thetrumpet.com/index.php?page=book&q=3778.6.0.0 ) pour un point de vue éclairant sur cette histoire de la décennie !



 

Revenir en haut Aller en bas

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents