Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Ineptie des campagnes antitabac

5617304622_f2e8ef8f95.jpgVoilà ce que nous pouvons entendre : Dans le monde développé, près de 90 % des décès dus au cancer du poumon sont dus au tabagisme. Faux ! Ê É

Ce qui n’est pas dit, et qui est savamment occulté, c'est qu’il est nécessaire de cacher les vrais causes, celles qui sont à l'origine de nombreux cancers comme les essais nucléaires, les déchets radioactifs qui sont enfouis, la pollution des multinationales et les composés nocifs qui se retrouvent partout dans les produits alimentaires, ménagers, de consommation courante et de construction, Radon, amiante etc. Pour ce faire, le tabac a été sélectionné comme étant le merveilleux bouc émissaire en faisant de lui le seul responsable. De plus, le dit sérial-killer, permet de créer un impôt indirect substantiel en augmentant régulièrement ses taxes, donc son prix. Et ce, pendant que les vrais fabricants de produits nocifs eux sont protégés et sous-taxés.

Le gros fumeur exprime un type de malaise et pense le calmer au lieu de chercher à le régler. Comme un conducteur pousse sur l’accélérateur pour exprimer un refoulement ou un côté de sa personnalité sans pour cela être malade. Mais à la longue l’automatisme prendra le dessus et la cigarette deviendra un objet de rituel plus qu'un moyen.

Le tabac n'est pas non plus une drogue, malgré l’énorme publicité qui a été faite pour le faire croire, et l’imprimer dans les esprits comme une vérité absolue, alors que ce n’est qu’un procédé pour créer une culpabilité par la croyance.

On doit se rappeler également que certains traitements de sevrage comme le Champix ont tués 300 fumeurs en Europe avec des risques d'infarctus et de dépression menant au suicide, chiffre incertain. Devenir non-fumeur pour en mourir c'est franchement idiot.

Le cancer, selon de plus en plus de médecin sérieux, est induit par la personne, par ceux qui refusent de se faire face. C’est pour cela que la chimie du corps agit différemment seule, ou en fonction des éléments inhalés ou ingérés, et que de nombreux non-fumeurs déclenchent des cancers du poumon sans n’avoir jamais été exposés à quoi que ce soit. Lire ici le docteur Hamer qui a soigné des milliers de cancers sans chimio, ni rayons avant d’être jeté en prison. Normal ! il faisait s’écrouler les croyances médicales et de fait le business développé sur un amas de mensonges.

Vous me direz qu’il est quand même plus sain de ne pas fumer que de fumer ? Quand vous avez le sentiment que votre vie ou que votre partenaire vous étouffe et que vous vous dites « j’ai tout fait ou j’étouffais » vous avez des chances d’avoir des problèmes bronchiques. S’asseoir à une terrasse de café en inhalant les pots d’échappement n’est-ce pas pire ? Et les chiffres des décès nous obligent à constater que les 27 000 décès, dits imputables chaque année en France au cancer bronchique sont inférieurs à ceux provoqués par la médecine et ses thérapies. Les tués sur la route idem, ils sont de 2 500 alors que ceux découlant de la iatrogénie sont officiellement, et non officieusement, de 32 000 par an. Sans compter les invalidités. Aux USA huit millions de personnes sont mortes pour avoir été soignées en dix ans, plus que ceux recensés lors des deux dernières guerres : chirurgies inutiles, erreurs de médication dans les hôpitaux et médecins, autres erreurs dans les hôpitaux, infections dans les hôpitaux, effets négatifs ou utilisation de drogues (médicaments), chimio, rayons etc. Le système médical d’aujourd’hui fait fréquemment plus de tort que de bien.

Quant au tabagisme passif il est selon des pneumologues avisés, une escroquerie ici

6447341369_db970e431f.jpgL'excès en tout et l'abus de tabac sont avant tout un signal et non une maladie. Pourtant ils sont traités comme des addictions, donc comme des maladies. Mais aujourd’hui tout est traité comme une maladie, même la grossesse. L’acte le plus vieux de ce monde a dorénavant un suivi digne des plus grands malades ; une consultation par mois et trois échographies durant la grossesse sont obligatoires pour être prise en charge. Le pré-dépistage, et non le dépistage, avec des examens intrusifs, violents, et souvent à la source d’effets secondaires, est devenu aussi un business florissant et la certitude de se faire une clientèle fidèle. Le tout remboursé par la SS, les personnes saines et celles en bonne santé qui se croient malades ou qui le deviennent suite à ces diktats et à ses croyances.

Le mot qui à lui seul tue, cancer, est déjà significatif pour induire la peur chez le patient et qu'il s'induise le mal. La mise en place d'une paranoïa généralisée est donc nécessaire pour déclencher l'automatisme des sur-consultations et celui des traitements inutiles pour augmenter les bénéfices de ce secteur. Mais le plus grave est que cette manipulation retire la confiance en soi, tout en faisant des humains des assistés qui décident de s'ignorer pour se laisser guider par les gurus de Big Pharma et de l’industrie médicale, qui eux, se frottent les mains en voyant les clients, et non plus patients, se ruer sur leurs produits.

Si la maladie n’existe pas, elle est créée et ensuite induite chez les personnes saines par la croyance qu‘elles accordent à des étrangers cupides et souvent ignares, ou les deux à la fois, même en blouse blanche.

Mais à qui rapporte les malades et les maladies d’après vous ? Cette industrialisation de la médecine est allée si loin que ses promoteurs et ses acteurs ne veulent plus reculer, les monstrueux profits qu'elle génére passent avant la vérité, le respect de l’humain et le serment d’Hippocrate pour les autres. Chacun doit donc changer ses comportements, éradiquer ses croyances pour apprendre à se connaître et surtout à avoir foi en lui

 

 

Docteur William T. Whitby

http://www.noslibertes.org/doc/tabac/FumerTuerait.pdf

 

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents