Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Chlorure de Magnésium

 

remedes magnesiumBeurk ! Ma mère me soignait avec du chlorure quand j'étais enfant. Avec le temps ce remède a été oublié devant la pléthore de pharmacopée disponible. Mais aujourd'hui, face à Big Pharma, qui inonde le marché avec ses saloperies de produits chimiques qui masquent les causes en détruisant ailleurs d'autres organes, ou fonctions, en ayant de surcroit des effets secondaires parfois graves et irrémédiables, il est temps de se reprendre en main et de se soigner avec des médecines naturelles et sans danger.

couv-simon-santeJe vous conseille le livre de Sylvie Simon qui traite de ce sujet et son site à lire ici  

 

 

Le magnésium dans les affections des voies respiratoires de la grippe et autres symptomes ici ici

 

En savoir plus

 

Ma Santé Naturelle :

Le Dr Neveu, durant les années 1940 a obtenu des succès en utilisant le chlorure de magnésium dans le traitement de la diphtérie, qui faisait des ravages à cette époque.

Le Dr Neveu ne s'est pas contenté de soigner la diphtérie par le chlorure de magnésium. Comme ce traitement n'était pas spécifique, il l'a essayé, avec succès, dans de nombreux cas d'autres maladies infectieuses, dont la grippe et les affections des voies respiratoires.

Le Dr Neveu raconte : " J'ai assuré le service médical des vieillards des Petites Sœurs des Pauvres à Rochefort-sur-Mer, pendant 17 ans, de 1923 à 1939. Le quart des quelques 160 vieillards recueillis, la plupart physiquement misérables, mourait bon an, mal an, de broncho-pneumonie.


J'ai commencé le traitement magnésien à l'asile des Petites Sœurs, au début de l'année 1934. Nous donnâmes à tous les malades fébriles la solution de chlorure de magnésium par doses de 125 cm3 toutes les 6 heures. Les résultats furent excellents, les malades guérissaient rapidement.


Vint l'épidémie de grippe sévère de l'hiver 1934-35. Les vieillards furent à peu près tous contaminés et tous s'en tirèrent par la solution de chlorure de magnésium. Ce médicament leur coupe la fièvre.


Au mois de mai 1935, à la fin de l'épidémie, nous n'avions pas perdu un seul malade de broncho-pneumonie grippale, alors que la mortalité, en ville, avait été très élevée. "

Comme toujours dans le traitement cytophylactique magnésien, il faut qu'il soit institué dès les premiers symptômes. Si commencé tardivement elle n'arrête pas la maladie, elle l'atténue toujours. Les antibiotiques peuvent se montrer dangereusement impuissants, les moyens de défense du malade peuvent sembler annihilés, le chlorure de magnésium réunit à redresser la situation.

Les conseils du Dr Neveu :

La méthode de la minéralisation magnésienne est bonne à titre préventif, à raison d'une dose de 125 cm3 de la solution, matin et soir.

Le coryza ou rhume de cerveau, pris à son début, disparaît, presque immédiatement par l'absorption d'une seule dose de 125 cm3.

Le vulgaire mal de gorge, l'enrouement, l'angine banale cèdent rapidement, eux aussi, au traitement magnésien (125 cm3 de la solution toutes les 6 heures);

Pour l'asthme, bronchite chronique et emphysème : 125 cm3 de solution de chlorure de magnésium, matin et soir durant 20 jours. Renouveler ce traitement autant de fois que nécessaire.

Protocole de préparation et utilisation :

Préparer la solution de chlorure de magnésium en utilisant une dose de 20g de poudre de chlorure de magnésium que l'on dilue dans 1 litre d'eau. (En France, Belgique et Québec, on peut se procurer les sachets de 20 gr de chlorure de magnésium, en vente dans les magasins de produits naturels ou certaines pharmacies).

La dose de 125 cm3 correspond à 6 c. à soupe pleines à ras bord.

Adultes et enfants jusqu'à 5 ans : 125 cm3 toutes les 6 heures.

Cas très graves : 2 doses initiales de 125 cm3, à deux heures d'intervalle, ensuite 125 cm3 toutes les 6 heures.

Ces doses se comprennent pour la phase aigüe de la maladie. On les espacera progressivement, toutes les 8 heures, puis, toutes les 12 heures, à mesure que les signes cliniques s'amélioreront.

Pour les enfants de moins de 5 ans, nous conseillons de vous adresser à votre médecin ou votre naturopathe.

Le signe indiquant que vous avez absorbé votre limite de magnésium, est la diarrhée. Il suffit d'espacer le temps entre les doses. Les personnes souffrant d'insuffisance ou de troubles rénaux, ne devraient pas suivre la thérapie au chlorure de magnésium.

 

D'autres indications de traitement

-

L'anxiété et son cortège de signes fonctionnels souvent caractéristiques :

sensation de boule dans la gorge, sensation d'oppression thoracique, palpitations, troubles du sommeil, hyperémotivité etc...
- Douleurs diverses sans explication organique ou fonctionnelle, se traduisant le plus souvent par des céphalées ou migraines, des douleurs vertébrales, des douleurs musculaires et articulaires mal systématisées.
- L'asthénie matinale : cette fatigue dès le lever étant un signe révélateur très fréquent.
- Infections diverses : il est générateur d'un anticorps non spécifique, la properdine (protide magnésien) qui est un bactéricide très puissant (les résultats sont ahurissants).
- L'hyperexcitabilité neuromusculaire, notamment les contractions musculaire incontrôlables au niveau des paupières, crampes musculaires.

- Artériosclérose et

hypertension :

: il prévient les ruptures de métabolisme et rétablit celui-ci.


- Hyperthyroïdie : c'est un régulateur puissant.
- Rachitisme : il active la phosphatase alcaline des os. Notre corps à la faculté de le transformer en calcium. Le magnésium est une clef à l'absorption du calcium.
- Tétanie : traitement spécifique de la tétanie. Dans le sang total il y a dans ce cas une chute de 0,035 g d'ion magnésium libre par litre, à 0,015 g par litre.
- Insuffisance hépatique: il active les enzymes pour la régénération des sucres.
- Grossesse : à partir du 2ème mois, le taux en magnésium s'effondre généralement chez la femme enceinte, à cause des besoins du fœtus.
- Thrombose : il active les thrombocytes. C'est le meilleur anti-coagulant et le meilleur anti-thrombique. Indispensable les derniers jours avant l'accouchement et les deux semaines suivantes.


- Equilibre nerveux : le système nerveux est sous la dépendance de l'équilibre calcium / magnésium. S'il y a rupture d'équilibre, le fonctionnement du cerveau en est affecté.
- Digestion : il active les enzymes digestifs.
- Vitamines : la vitamine C n'est active qu'en présence d'ions magnésium.
- Système cardio-vasculaire : les ions magnésium aident à fluidifier le sang et à assouplir les vaisseaux, calment les nerfs, empêchent la formation des athéromes. Supprime l'angine de poitrine. Régularise le rythme des battements du cœur, stimule le bon cholestérol, réduit le taux de triglycérides.
- Vieillissement : avec l'âge , la teneur du sang et des cellules en magnésium tend à baisser. Le magnésium pris à doses régulières freine le vieillissement des cellules (pour les doses régulières prendre plutôt le NIGARI, voir plus loin) et éloigne les radicaux libres.


- Plaies : toute plaie est une brèche dangereuse laissant place à l'invasion de poisons et de microbes. Le corps réagit immédiatement en mobilisant sur place des anticorps, des leucocytes, des microphages qui s'attaquent aux microbes, des macrophages qui s'attaquent aux gros éléments étrangers, tandis que les thrombocytes tentent de colmater l'ouverture. Le pouvoir phagocytaire des leucocytes, activé par le chlorure de magnésium est augmenté jusqu'à 300%. Toute plaie devrait être traitée par voie interne et externe avec du chlorure de magnésium. Cette méthode ne présente pas les inconvénients des produits alcoolisés qui nécrosent partiellement les cellules de la plaie, entravant ainsi le travail de la cicatrisation.
- Traitement de recharge: boire le matin à jeun 50 ml de la solution de préférence avec une tisane de son choix ou un jus de fruits ou de légumes. A faire 20 jours suivi d'un arrêt de 10 jours (impératif) puis recommencer si nécessaire. On absorbe donc 1 litre en 20 jours . Ceci peut se faire une saison, ou bien à l'occasion d'un "coup de barre", d'une grossesse, d'un allaitement, d'une maladie quelconque.
- Traitement cytophylactique d'urgence (activation des moyens de défense) : prise de 60 ml de la solution toutes les 3 heures ou 40 ml toutes les 2 heures. Ceci doit déclencher une diarrhée. La diarrhée est le critère de la réussite et de l'effet du traitement. S'il y a fièvre, elle s'abaisse automatiquement entre 38° et 39°, jamais plus. Cette prise ne doit pas excéder 4 à 5 jours. On peut continuer ensuite à raison de 50 ml le matin et le soir.
Si au début la diarrhée est trop forte, réduire la dose. Ne pas s'inquiéter, il n'y a aucun danger.
Cette dose massive anti-infectieuse est valable pour toutes les infections, même virales.
- Cancer : Anticancéreux, il active le pouvoir phagocytaire des leucocytes.
Le chlorure de magnésium ne guérit pas le cancer, mais en prévient l'apparition par un usage régulier. Cependant en cas de cancer avéré, il est recommandé d'adjoindre, la prise régulière de chlorure de magnésium ou de delbiase à raison de 4 comprimés par jour, le système immunitaire s'en trouvera renforcé et vous vous sentirez mieux , revigoré et meilleur moral, ce qui peut influer très positivement sur le cours de cette maladie (la gelée royale prise le matin, remonte aussi le moral).
Des études géographiques poussée furent entreprises en 1928, les cartes géologiques des régions dont la terre était pauvres en magnésium coïncidaient avec celles des régions ou l'on constatait un nombre important de cancer. La comparaison des deux cartes est saisissante. On peut les confondre.
- Contre-indication : personne ayant eu les reins fragilisés (par une néphrite par exemple). Le signal se manifeste par une fatigue importante après les prises (dans ce cas prendre du NIGARI).


- Usage : doses maxima pour les enfants :


5 ans et + : 125 ml toutes les 6 heures ou 40 ml toutes les 2 heures.


4 ans 100 ml toutes les 6 heures.


3 ans 80 ml toutes les 6 heures.


2 ans 20 ml toutes les 2 heures.


- Nourrissons : de 1à4 cuillères à café toutes les 3 heures.


On peut diluer dans un peu d'eau ou du jus de fruits la solution préparée pour atténuer

le goût amer

.
- Nigari : en ce qui concerne les cures d'entretien, il est conseillé de prendre plutôt le NIGARI, qui n'est pas une algue, comme beaucoup le croient, mais du chlorure de magnésium (MgCl) à 95 %, extrait de l'eau de mer. Le fait d'habituer l'organisme au chlorure de magnésium (qui est tiré de la mer un peu comme le sel) érode ses réactions, et si, soudainement, on a besoin pour une urgence de passer aux doses massives anti-infectieuses, le résultats risque d'être décevant.
Quelques paillettes de NIGARI dans les aliments de temps en temps assurent une charge magnésienne adéquate tout au long de l'année.
- Brûlures :

appliquer une compresse de chlorure de magnésium, la douleur cesse immédiatement, il faut toujours avoir chez soi du chlorure de magnésium prêt : 1 sachet ou 20g dans un litre d'eau.
Lorsque le pansement est en place, on peut le réhydrater en versant du chlorure de magnésium sans pour autant défaire le pansement. Il n'y aura jamais d'infection.
- Les animaux :

fièvre aphteuse, traitement préventif de l'avortement, septicémie, traitement de la non-fécondation des vaches, traitement de la mammite, bronchite, entérites, météorisation (ballonnements), broncho-pneumonie, maladie de carré (chien), gastro-entérite, diphtérie aviaire, choléra aviaire, typhose aviaire, peste aviaire, pneumonie contagieuse des poulets, diarrhée blanche, coccidiose des lapins etc...

Un traitement alternatif à la méningite

La méningite est, bien souvent, l'effet secondaire le plus grave de la vaccination.

Le chlorure de magnésium, administré à temps, possède une action d'arrêt positive, même dans les cas les plus graves de la méningite. Il s'agit d'agir dès les premiers symptômes. Pour vérifier si la personne malade est atteinte de la méningite, il suffit de lui demander de se soulever la tête lorsqu'elle est en position couchée. Si la personne se plaint d'une douleur significative à la nuque au point d'être incapable de soulever la tête, il y a de bonnes indications d'une irritation des nerfs de la nuque et de la moelle épinière. Ce sont les symptômes reliés à une irritation des méninges : le méningisme.

 

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents