Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Ampoule Basse Fréquence Dangereuse : à qui profite ce marché ?

arton3374.jpgNos bonnes vieilles ampoules à filaments à un prix abordable et sans danger disparraissent des rayons pour laisser place à une nouvelle génération d'ampoules, dites économiques, de basse consommation mais qui valent une fortune. Nos éclairages domestiques ne représentent réellement que 15% de la consommation nationale, et à contrario,  nos villes rivalisent dans les dépenses pour accroître et se parer des plus belles illuminations comme la Tour Eiffel ou celles des villes lors des fêtes. C'est donc une absurdité et un mensonge de vouloir nous faire croire que ces ampoules sont une économie d'énergie. De plus elles ne sont plus fabriquées en France mais en Asie pour un prix dérisoire et revendues avec un profit honteux. Et je trouve, pour les avoir essayé, que ces nouvelles ampoules ne sont pas plus résistantes que les autres, voire beaucoup moins.

Les ampoules fluocompactes, pour ceux qui l'ignorent, sont des produits qui devraient être interdits pour plusieurs raisons : Leur champ électromagnétique est très élevé et elles continuent, une fois éteintes, à émettre des fréquences résiduelles.

Elles peuvent s'avérer dangereuses et perturber des personnes sensibles et en état de faiblesse. Elles produisent également des UV. D'ailleurs le Centre de Recherche et d’information Indépendantes sur les Rayonnements Electro-Magnétiques déconseille l’utilisation de ces ampoules pour les lampes de chevet et celles de bureau en recommandant une distance de sécurité d’un mètre pour les autres. 

Mais le plus grave est leur teneur en mercure (5mg) qui amplifie grandement cette nocivité surtout en cas de casse si l'on respire ses vapeurs. Les consommateurs ignorent ce danger et jettent les LBC dans leur poubelle. Un acte qui en bout de chaîne pollue l'environnement.  De ce fait leur recyclage pose aussi problème et est considéré comme dangereux. Il faut faire de nouveaux investissements pour celui-ci  et ils devront évidemment s'avérer rentables.

Mais aucun gouvernement ne souhaite mettre en place le principe de précaution en les interdisant ou en nous laissant le choix entre l'ampoule classique et la fluorescente.  

Mais ! Pourquoi alors nous imposer un produit dangereux qui peut provoquer de multiples troubles alors qu'il existe déjà des Led qui sont utilisées pour les lampes de poche, les feux tricolores, les lumières de Noël etc, et qui sont sans danger, peu onéreuses et quasi éternelles ? Quoi ! Il serait impossible de fabriquer des ampoules domestiques LED alors que l'on fabrique des clones, des chimères, des drones, des satellites toujours plus puissants et que les sciences et l'ingénierie perdent leurs âmes dans des créations diaboliques  ! Mais de qui se moque-t-on ?

A suivre ici un reportage québécois sur leur nocivité prouvée.

Nous sommes sociaux !

Articles récents