Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Vous êtes une maman ? Alors devenez sado-maso pour votre d'épanouissement

Publié par Diatala sur 20 Octobre 2012, 13:31pm

Catégories : #Abus- Pédocriminalité- Violence- Prostitution

photo source 

 

Vous êtes une maman ? Alors devenez sado-maso pour votre d'épanouissement

 

Après le pervers Freud tout a été fait pour que la sexualité devienne très tôt chez les jeunes un acte purement animal, que la sensualité et le romantisme deviennent des sentiments inutiles, ridicules et surtout une faiblesse.

Les vices paraphéliques des concepteurs de ce programme devaient ainsi se propager dans toutes les couches de la société pour les pervertir et les animaliser au maximum afin de mieux les asservir et les dominer. Pour cela il fallait rendre le maximum de gens et de jeunes multi-addictifs au sexe porno, au hard, à la drogue, à l'alcool et aux antidépresseurs. Depuis en bonus chacun doit se considérer comme étant anormal s'il n’entre pas dans des statistiques sexuelles idiotes et dans des catégories de psys frappadingues encore plus perturbés que leurs clients.

8009358952_b68f727d16.jpg

Ce qui permettra à cette secte de hauts responsables et de dictateurs, qui s'est emparée du pouvoir, de vivre et de consommer du cul à grande échelle en méprisant les valeurs éthiques et en avilissant au plus haut degré l‘être humain, principalement la femme, mais aussi l’enfant.

Mais derrière cette entreprise de démolition de la personne se cachent d‘autres entreprises, tout autant méphitiques, puisque leur finalité est l’excès de profits financiers dans l’industrialisation et le contrôle du porno, de la pédophilie, de la prostitution d‘adultes et d’enfants, de la traite humaine et d'assassinats, de la drogue et du crime organisé pour enregistrer des snuff movies.

photo source

Nous pouvons aussi parler du contrôle qu’ils ont sur les émissions de télé qui sont devenues d‘une indigence intellectuelle abyssale, et d‘une trivialité de plus en plus soutenue.

Pour y arriver il leur suffit de mettre en place des producteurs et des animateurs stupides ou cyniques, ou les deux à la fois, qui poussent leurs participants à dévier systématiquement vers un langage sexué, ordurier et obscène, et à jouer dans des scènes toujours plus scabreuses devant un auditoire présélectionné de demeurés qui en redemande. Cependant il serait intéressant, malgré tout, de savoir qu’elle est la réalité de leur audimat.  

4196383458_5a17c95caf.jpgSans parler des débats qui sont tous tronqués avec des experts, des invités politiques et des présentateurs qui tiennent tous le même langage sur le fond, seule la forme diffère quelque peu, et qui sont là pour servir les intérêts des lobbys et du sionisme. Et que dire des films et des séries dans lesquels les scènes sont de plus en plus ULTRA-violentes, avec des meurtres qui sont toujours plus sanglants et barbares, des héros de plus en plus hystériques, alcooliques, psychopathes, haineux, racistes, le nez plein de cocaïne ou les bras plein d'héroïne, avec des pédophiles, du porno, du trash et du gore. 

4425068751_09d612e700.jpgMais pour revenir à la pornographie, comme l’excès a de toutes évidences ses revers, il a produit l‘effet inverse avec l’instauration de cette orgie cul-tuelle, cul-turelle, cinématographique, télévisuelle, médiatique et littéraire. Une orgie dans laquelle la sexualité est désexualisée pour être bestialisée, où la femme n'est qu'une chèvre sans poils à quatre-pattes, l'arrière-train en gros plan ou les pattes en l'air pour se faire bourriquer au milieu d'un désert pornographique toutes les deux secondes par une harde d'ânes montés comme des éléphants quand elle n'a pas assez de mains et de d'orifices pour recevoir leurs multiples semences, et où les hommes ne sont que de grossiers porcs producteurs de sperme, toujours en rut, car boostés en testostérone artificielle, et où les deux sexes ont perdu l'usage du langage pour ne produire que des cris de primates.

La petite pilule bleue ou rose n’a pas eu le succès attendu. La jeunesse elle est de plus en plus encline au romantisme et à la fidélité, voire elle considère parfois la sexualité comme étant secondaire. Le porno lui, depuis Internet, a agit à la longue comme une overdose qui donne à ses adeptes l'envie de décrocher. Pour d'autres encore il deviendra un inhibiteur qui crée des pannes sexuelles et des disfonctionnements psychiques. Malheureusement de l’autre côté de plus en plus de détraqués et de sadiques criminels franchisent les portes de l'infranchissable. 

Mais peu importe, il leur faut trouver d’autres moyens d'endoctrinement pour qu'un conditionnement profond à la pornographie, qui conduit à des comportements déviants, décadents et meurtriers puisse réussir, et ce, afin de poursuivre l'animalisation de l'humain.

Sans conteste, dégrader, avilir et abêtir l'humain est le moyen de conserver son pouvoir sur lui depuis les premières castes sacerdotales de l'Inde, bien longtemps, ou des millénaires avant que l'Egypte, le mazdéisme, le judéo-christianisme et que les autres ne reprennent à leur compte les lois et les textes du brahmanisme en les adaptant pour leur compte et leur culte. De Prayala qui deviendra le Déluge, de l'Étre irrévélé qui deviendra le Sans-Non des judaïstes ou de leur Livre des Rois et des Juges qui n'est autre que le Manarva-Dharma-Sastra à partir duquel, beaucoup plus tardivement, il sera remanié pour donner le Talmud, la Loi juive, en remplaçant les castes inférieures par les non-juifs et les crimes autorisés sur eux, de la Trimurty qui deviendra la Trinité, de la Vierge divine Nari qui deviendra Marie, de Christna né d'une vierge, l'homme-dieu assassiné par des prêtres, qui deviendra le Christ, à Manou qui deviendra Moïse et son décalogue, et de Brahma qui deviendra Abraham etc etc etc. Pour ce qui concerne les Évangiles il n'est donc pas difficile de voir qu'elles viennent de la même source.    

Journée porte-ouverte spéciale pour jeunes enfants pour leur permettre de trouver un modèle d'avenir et des référents. Première étape : savoir reconnaître les belles fesses et les vilaines fesses des sado-masos homosexuels, et  voir comment ils devront s'habiller un peu plus tard. 

2541105640_775b46e3ac.jpg

Evidemment pour y arriver les lobbys, les politiques et les médias sont les premiers à promouvoir les vices, à mettre l‘intime et le privé sur la scène publique et sur les bancs du Parlement pour les banaliser, les disséquer et les mettre dans des lois. Le but étant de manipuler les esprits pour les mener là où il a été décidé qu‘ils iront, de gré ou de force, et faire que la jeunesse ne trouve plus aucun modèle attrayant et suffisamment solide sur lequel elle aimerait construire son avenir. Ce qui conduit déjà celle en difficultés vers une réelle détresse psychologique et sociale. 

7999500738_e1bc7e0251.jpg

Ainsi assistons-nous maintenant à un tout nouveau phénomène. Celui  des speakers, même ceux et celles des JT,  qui se mettent à faire la promotion de sites  de rencontres extraconjugales pour tromper plus facilement son mari ou sa femme en rapportant beaucoup d'argent à ses concepteurs, et des livres au contenu sadomasochiste que la judéo-maçonnerie d'Hollywood va adapter au cinéma, comme avec le premier tome de la trilogie porno sado-maso « Cinquante nuances de Grey » d’une créature inconnue, E.L James, (photo en début de page). Ce genre d'ouvrage devient désormais une référence littéraire à l'heure des repas.

Nous entendrons pour ce faire des chiffres totalement farfelus, sortis de nulle part, qui iront de 53 millions de vente sur une chaîne, à 40 et 44 millions sur d’autres, et des tirages en France qui passeront de 250 000 à 300 000 exemplaires en un zapping. Mais, fait très étrange, comme par magie, le livre arrivera à être vendu à 500 000 exemplaires en deux jours.

Comment est-ce alors possible si seulement 300 000 sont parus en librairie ? C’est tout simplement un coup marketing pour vendre de la daube. D’ailleurs nous savons que, malgré ses soi-disant dizaines de millions d‘exemplaires vendus, il a déjà fait un véritable bide en Espagne et en Italie.

Il est donc possible que ce livre soit en fin de compte un véritable flop et que l’on continue de nous dire qu’il est un bestseller mondial. Ce qui n’empêchera nullement l’auteure de poser ses gros seins sur une table pour signer des autographes en insistant bien sur le fait que son livre est un vrai roman d’amour.  

6243700168_7e333889a5.jpg 

La secte qui veut que la décadence et la dépravation deviennent les valeurs dominantes doit se frotter, pour user d'un euphémisme, à l’idée que la ménagère de 50 ans, la jeunesse et la maman de 25/30 ans succombent au roman de EL. Il faut dire que tout a été mis en place pour leur faire comprendre que ce livre leur était destiné puisqu‘on le nomme « Porno pour mamans ». Ce n'est pas un hasard.

EL James, qui joue à fond ce jeu pervers, propose ainsi son remède à toutes les jeunes-filles( son héroïne timide au départ à 20 ans) et aux mamans qui sont en détresse sexuelle ou qui ne le sont pas.  

OK ! Mais quand on voit sa tête il devient évident que ses conseils ne sont pas la panacée, comme on ne peut s'empêcher de penser que sa joie, après avoir été relookée et photoshopée pour la promo, n'est qu'un masque cachant un mal-être très profond ou une névrose, voire plus.

Cependant à contrario ce qu'elle préconise comme traitement sadique et sataniste brise des vies, des destins et des familles, quand, de l'autre côté, il fait l'objet au quotidien de plaintes pénales.

Sans doute ce livre sert-il aussi à banaliser la violence pour arriver à terme à la considérer comme une simple pratique sexuelle, comme pour la pédophilie.  

8008192789_32aa92e66c.jpgAlors que doivent-elles faire  ces jeunes filles et ces mamans pour s'épanouir sexuellement dans le satanisme ? C’est simple, elles doivent laisser leur statut d'être humain et leur dignité de femme pour devenir un instrument sexuel ou un sex-toy (sans les piles) dans les mains des hommes, sombrer dans le hard, le sadisme, le sadomasochisme et surtout aimer être rabaissées et humiliées. Un régime pour lequel drogue dure et alcool, ou les deux, sont certainement nécessaires.

Personnes équilibrées et saines d'esprit s'abstenir.

J'oublie ! Elles devront aussi laisser leur cerveau (quand elles en ont un au placard) changer leur garde-robes et la remplacer par des masques(pas celui du scooter de leur fille) et des combinaisons en latex (pas celle du mari motard), par des chaînes(pas celles de leur vélo), des fouets (pas celui de la cuisine), différents instruments de torture (pas le gant de crin), des pinces (pas à linge), de la farine au gramme (pas celle pour les desserts), des sacs plastiques(ceux du supermarché feront l'affaire) et en guise d'objets de décoration elles devront acheter une collection de godes de taille et de couleur différentes (ne pas utiliser les thermos pour le camping).

Mais comment feront-elles si leur mari ou leur petit ami ne veut pas entrer dans ce fantasme paraphélique de dépressives profondes ou de désaxées ? Cela sous-entend qu'elles prendront un ou plusieurs amants au rayon sado-maso du Sex shop, près de leur boulangerie, sur un site internet spécialisé ou dans une prochaine émission de téléréalité.

 

Ce livre et sa promo servent aussi à casser la libido de nombreux hommes envers leurs femmes et les femmes, peut-être conduire certains à avaler des drogues et de dangereux produits dopants. Et pour d'autres, les amener à  se tourner vers l'homosexualité par peur des femmes et de leurs soi-disant phantasmes, et par peur de ne pas, ou, de ne plus pouvoir les satisfaire. Mais ça aussi c'est voulu.

7460146228_75e71898dc.jpgLa femme dans ce livre est donc de nouveau considérée comme une sous-espèce qui n’a d’autre avenir que celui de rester dominée et humiliée par des mâles en quête de simples plaisirs éjaculatoires et qui ont de la testostérone à la place des neurones et le cerveau dans le slip. Certains sont célèbres d'ailleurs.

Le respect de soi, la sensualité  et même la tendresse seront donc à proscrire totalement si vous souhaitez avoir l'air aussi épanoui que ces dames. Quant à la quête de la transcendance - oubliez-la - pour entrer la tête la première dans ce monde de déjantés qui est en passe de devenir - LA-  référence pour trouver l'équilibre.

4998392655_d86db40bb0.jpg

Si chacun fait ce qu’il lui plaît dans l’intimité, et que l‘expression littéraire est libre (pas pour tous sur des sujets vraiment sérieux et graves qui eux sont censurés), doit-on pour autant promouvoir sur plusieurs jours, à des heures de grande écoute, donc devant des enfants, une dite littérature décrivant des scènes pornos et sadomasochistes dans lesquelles la femme n’est qu’une pauvre esclave sexuelle aimant souffrir sous les coups répétés et les humiliations de son amant ? Quel signe est envoyé aux enfants et à la jeunesse pour la construction de leur psyché ? Quel regard porteront-ils sur leur propre mère, sur les femmes et sur eux-mêmes ? Et quelles images arriveront-ils à se forger de la relation amoureuse et de celle du couple ? 

Détruire l'image parentale, le respect envers soi et les autres, briser les repères de tous, et ce, bien évidemment, dès le plus jeune âge, continuer à rabaisser la femme et à animaliser la société, sont des étapes intégrées à ce programme.  

 

Si la littérature s’est largement vulgarisée, vous remarquerez que les auteurs promus médiatiquement sont uniquement des stars et des vedettes de téléréalité, des politiques, ou ceux qui servent à tromper les lecteurs sur de nombreux sujets d’actualité et de politique comme des BHL et sa bande. D'autres, de dits spécialistes, psys, médecins et inconnus seront eux aussi largement médiatisés pour détruire les valeurs fondamentales qui structurent l'Être humain, soit celles qui servent à éviter qu'il ne sombre en dessous de l'animalité.

photo source

Pour conclure.

Pour le magazine Time, l'auteure E.L. James fait partie de la liste des cents personnes les plus influentes de l'année. Ben voyons ! Mais comment cette femme inconnue peut-elle bénéficier d’un tel espace médiatique, pendant aussi longtemps, si elle n’est pas l'instrument volontaire dans ces mains perverses ? Mais c’est vrai, j’oubliais, elle aime particulièrement ça. Il est aussi amusant de voir que son nom peut se traduire par  : âmes- J(juive) - du dieu EL.

Malheureusement aujourd’hui la littérature et le reste servent de poubelle dans laquelle nous retrouvons les déchets et les vomis pestilentiels, de plus en plus nombreux, de personnes stipendiées, de personnalités sans aucun talent, quand  les derniers ont des nègres. Pour y arriver la quintessence sublimée des vrais auteurs aura été enterrée.

 

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents