Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Une mini-flottille en route pour Gaza, Israël prêt à l'arrêter

Publié par Diatala sur 30 Octobre 2011, 12:23pm

Catégories : #Gaza - Palestine

3228014164_808941e8a4.jpgsource : http://www.7sur7.be

Deux bateaux transportant du matériel médical et des militants sont partis de Turquie pour essayer de briser "le blocus criminel" imposé par Israël sur la bande de Gaza, ont annoncé mercredi des militants pro-Palestiniens.

Cette mini-flottille composée d'un bateau irlandais, le Saoirse ("liberté" en gaélique) et d'un autre canadien, le Tahrir ("libération" en arabe) est partie mercredi après-midi de Fethiye, dans le sud-ouest de la Turquie, et prévoit d'arriver vendredi à Gaza.

En comptant les membres d'équipages et les journalistes invités, 27 personnes se trouvaient à bord des deux navires, qui transportaient 30.000 dollars de médicaments, selon un communiqué transmis par l'organisation "Freedom Waves To Gaza" (Vagues de la liberté vers Gaza).

A Gaza dans quelques jours
"Nous sommes maintenant dans les eaux internationales et espérons atteindre les côtes de Gaza dans quelques jours", a affirmé dans un communiqué un des organisateurs canadiens, Ehab Lotayef, qui se trouve à bord du Tahrir. "Parmi les obstacles significatifs qui se dressent devant nous, il y a l'armée israélienne et la complicité du gouvernement canadien de Stephen Harper, mais nous naviguons avec le vent de l'opinion publique dans nos voiles, ce qui renforce notre détermination à défier le blocus illégal d'1,5 million de Gazaouis", a-t-il ajouté.

La première flottille de ce type a appareillé en mai 2010, mais elle a été arrêtée par la marine israélienne lors d'un raid qui a fait neuf morts parmi les militants turcs et provoqué une crise diplomatique entre la Turquie et Israël. Une deuxième flottille a essayé de partir de Grèce en juillet, mais ses projets ont été retardés par des problèmes techniques -attribués à des actes de sabotage israéliens- puis par la décision des autorités grecques de leur interdire d'appareiller.

La préparation du projet opérée en secret, la marine israélienne prête
Les organisateurs de la dernière flottille ont donc expliqué avoir préparé leur projet en secret, pour éviter toute interférence israélienne. Un autre organisateur canadien, David Heap, embarqué sur le Tahrir, a précisé que le bateau avait été arraisonné par les garde-côtes grecs mais qu'il avait poursuivi sa route jusque dans les eaux internationales.

La marine israélienne "se tient prête pour les empêcher d'atteindre la bande de Gaza", a déclaré mercredi soir la porte-parole de l'armée israélienne aux journalistes, sans autre détail. "Nous comprenons qu'il s'agit une fois encore d'une nouvelle provocation dans une longue liste de provocations contre l'Etat d'Israël", a poursuivi Avital Leibovitch, soulignant que la commission d'enquête internationale des Nations unies avait reconnu la légalité du blocus de la bande de Gaza.

La porte-parole a ajouté que l'Etat hébreu transférait quotidiennement 300 camions remplis de marchandises dans la bande de Gaza. "J'ai du mal à comprendre comment deux bateaux peuvent transporter des marchandises qui rivaliseraient avec les marchandises qui entrent chaque jour à Gaza", a-t-elle estimé. Israël défend régulièrement son droit à maintenir le blocus de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, afin d'empêcher la contrebande d'armes. (afp)

Nous sommes sociaux !

Articles récents