Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Peillon devra répondre du viol de : La Déclaration universelle des droits de l’Homme

Publié par Diatala sur 30 Janvier 2014, 16:01pm

Catégories : #Gender- Mariage homo- GPA- PMA

peillon.JPG
  Peillon devra répondre du viol de la Déclaration universelle des droits de l’homme
 
Il y a le droit mais aussi les valeurs pour lesquelles il faut combattre. Jean-Marc Ayrault sur l'affaire Dieudonné. Ce qui s'applique donc dans tous les domaines
 
 
«Théorie du genre »: Peillon veut que les parents ayant retiré leurs enfants de l'école soient convoqués. Mais de quoi j'me mêle ! De plus les directeurs d'écoles se foutent totalement de l'absentéisme. Vous pouvez aussi avoir inscrit vos enfants à la cantine, pour toute la semaine scolaire, mais que se passe-t-il si ils ne s'y rendent pas ? RIEN. Vous n'aurez aucun appel.
   
Que l'ensemble de ses pourvoyeurs du mensonge et de troubles à l'ordre public soit alors traduit en justice.
Le rôle de ces personnes est d'être au service des Français et surtout de ne pas leur cacher la vérité ni de manipuler les faits pour préserver leurs vils intérêts. Et encore moins de les diffamer en les faisant passer pour des extrémistes d'extrême droite ou comme étant des intégristes religieux ou des menteurs.
Quoi qu'il en soit, tout montre la panique qui sévit chez ces faux serviteurs de l'Etat et chez ces vrais félons.
Ces gens, élus ou désignés pour servir les Français, et qui sont à l'origine de ces mensonges, doivent ainsi être poursuivis et condanmés.  
 
Surtout ne prenez pas non plus en compte les sondages qui affirment que 75% des Français sont favorables aux nouveaux programmes scolaires. C'est totalement faux et ce n'est que de la manipulation ordinaire. C'est 75% d'un panel représentant entre 800 et 1000 personnes. Nous ignorons aussi le contenu réel du questionnaire et dans quel trou le sondage a été effectué.
medias menteurs
Quant à l'émission - hautement toxique - du "Grand et du Petit Journal" ce n'est pas avec la bande d'idiots et totalement aux ordres, devenue hystérique depuis les manifestations contre le mariage gay, que vous trouverez le moyen d'y voir plus clair puisque tous les sujets sont abordés et traités par des personnes qui pensent TOUTES de la même façon, de manière uniforme, inodore et incolore, sans aucun esprit critique mais avec celui de décérébrés. La mauvaise foi la plus patente, les mensonges et les falsifications quotidiennes, la propagande et celle homosexuelle, la partialité, le communautarisme lobbyiste et des invités ayant la même idéologie démontrent le haut degré de dangerosité et d'indigence intellectuelle de cette émission. Idem sur tous les autres médias dits d'information mais qui ne se présentent pas de la même façon.
Cette troupe servile ne peut donc que diaboliser les ojecteurs de conscience et insulter ceux qui ont une liberté de conscience pour éviter de se faire face et constater leur propre déchéance. Mais les imbéciles et les imposteurs ont été mis dans tous les domaines. Alors qui sont les plus dangereux, ceux qui tirent les ficelles ou leurs marionnettes ?.
 
Vincent Peillon envoie ainsi ses nervis propagandistes dans tous les médias car il sait que la colère monte de manière exponentielle avec la mise en place de son package scolaire dit de « refondation de l'école de la République »dans lequel le programme est de lutter dès le plus jeune âge « contre les stéréotypes de genre», de s’interroger sur son « orientation sexuelle » et sur son « identité sexuelle ».
Quand vous lisez les textes, les rapports et les lois, cette refondation n'est in fine que de la propagande homosexuelle et transgenre pour aboutir ensuite à une sexualité sans entraves. Mais aussi à des individus uniformes qui seront moulés cette fois-ci dans leur stéréotype sexuel artificiel, celui qui aménera de toutes évidences à la dépénalisation de tous les crimes sexuels. 
Mais pour que ce programme soit admis par les Français, qui majoritairement le refusent, des moyens coercitifs sont employés en sanctionnant ceux qui s'y opposent en les condamant pour - discrimination envers des minorités -.
Dans ces conditions que font-ils alors pour les végétariens qui le sont chaque jour ? Pire, ces ordures comme certains aiment les nommer, et ils ont raison, vont montrer dans les JT des femmes uniquement voilées pour induire que ce refus ne viendrait uniquement que de familles musulmanes, sous-entendant, bien évidemment, islamistes. Ce procédé est innommable et démontre la très très haute dangerosité des médias et de de certains politiques, soit la majorité.
 
Peillon, avait précisé que : « le but de la morale laïque était d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social et intellectuel [1]. La sénatrice PS laurence_rossignol.JPG
Laurence Rossignol a déclaré :  « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, mais appartiennent à l’État »..  
Le droit inaliénable des parents à éduquer leurs enfants comme ils le souhaitent est donc entrain d'être violé pour être détruit, et Peillon accuse les Français d'être des menteurs alors que c'est lui qui leur ment de manière éhontée. Il devrait démissionner tant les preuves contre lui sont accablantes.
Peillon devra ainsi répondre de ses mensonges mais aussi de ces viols car : La Déclaration universelle des droits de l’homme reconnaît que « la famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat » (art. 16.3) et que « les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants » (Art. 26.3). les États se sont engagés « à respecter la liberté des parents de faire assurer l'éducation religieuse et morale de leurs enfants conformément à leurs propres convictions » (art. 18.4).
 
Or, ce qu'il faut savoir également, c'est que si Sarkozy avait été réelu, l'agenda et les ordres de ceux qui dirigent vraiment dans l'ombre auraient été les mêmes puisque cette expérimentation avait été mise en place déjà depuis 2009 à la crèche Bourdarias, de Saint-Ouen. Dans cette crèche, à l'époque, une équique dite pédagogique était déjà intervenue pour déconstruire les stéréotypes de genre.    
Vallaud-Belkacem s'y rendra en 2012 et dira : On peut, même quand on est un garçon, laver les bébés, leur mettre les couches, on peut, même quand on est une fille, jouer au soldat, à la guerre". Oui pourquoi pas puisque les enfants jouent et échangent naturellement leurs jeux. Mais chaque enfant doit agir seul sans être conditionné et culpabilisé par des étrangers. Soit en fonction de son envie de l'instant et non en étant conditionné par ceux qui veulent lui imposer ce qu'il doit faire. Donc a-t-on besoin d'une dictature pour cela et de tout détruire ?
En août 2011, Najat Belkacem répondait à 20 Minutes qui lui demandait en quoi la « théorie du genre » pouvait aider à changer la société :  
"La théorie du genre, qui explique “l’identité sexuelle” des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets" source.
1125271566_6b198b8648.jpg
Pourtant le simple bon sens démontre, en observant le monde, donc preuve à l'appui, que partout sur cette planète, et peu importe le type de pays, de société, la culture, l'environnement et l'éducation, que les femmes n'ont pas les mêmes désirs que ceux des hommes, ni des besoins et des facultés identiques. C'est pour ces raisons qu'elles ne sont pas attirées par les mêmes activités et les mêmes métiers que ceux des hommes et qu'elles en choisissent qui correspondent à leur nature biologique, innée.
Ce programme veut ainsi anéantir encore plus profondément la nature intrinsèque de chacun, sa différence, la seule qui puisse le rendre UNIQUE et même divin si l'on veut. Ce programme finirait par rendre muet ou par détruire certains gènes porteurs d'informations fondamentales pour en créer de nouveaux qui réduiraient les humains à une masse uniforme taillée dans l'égalitarisme destructeur de l'ipséité.
 
Ces extrémistes idéologues et dangereux - du genre indifférencié - nient de ce fait ce que la nature démontre de manière patente aujourd'hui  : La biologie de l'évolution, et non la dictature, règle nos gènes et nos désirs, et tant mieux. Ce qui ne veut pas dire que les comportements sexistes, machistes et phallocrates ne doivent pas disparaître. Mais ils ne cesseront que quand la Vérité sera dite sur nos origines et nullement autrement. Tout le reste n'est que pure foutaise.    
gender_peillon.JPG
Dans ce nouvel ordre mondial sexuel, dit moral, sous couvert d'instaurer "l'égalité filles/garçons", et "de lutter contre l'homophobie", les enfants sont ainsi amenés à se pencher sur des problèmes de sexualité et de sexe qui ne sont pas de leur âge et à douter de leur propre nature sexuée. Ce qui va les conduire à de graves crises identitaires induites de manière sournoise et perverse et qui n'auraient jamais existé sans cela chez 99% des élèves. Des doutes et des angoissses vont ainsi être générés par de la propagande sexuelle homosexuelle, par celle du gender et pour ancrer dans les esprits la GPA et la  PMA afin que plus tard celles-ci deviennent des choix naturels.
C'est Big Pharma et les Psys qui doivent déjà se frotter les mains suite à l'hécatombe qui devrait suivre.
Mais heureusement une très forte opposition s'est mise en place. La Norvège est d'ailleurs revenue sur ces lois et ces programmes désastreux, de même que d'autres pays laissent la liberté aux parents. Toutefois de telles mesures passées, ou celles en projet, offrent un véritable boulevard à certains candidats pour les présidentielles. Ils peuvent détruire en apparence les socialistes qui appliquent pourtant exactement le même agenda obligatoire puisque la France n'est plus souveraine.
 
De quoi s'agit-il en réalité ? De cours de lavage de cerveau qui vont détruire les psychés pour les faire formater par des étrangers à qui ce rôle n'incombe surtout pas, et encore moins au ministère de l'Education.
Alors ne laissez-pas vos enfants être les otages d'un système éducatif décadent qui par la culpabilité et les mensonges tente d'imposer ses diktats pour construire une société aseptisée, égalitaire, et dans laquelle l'Etat décidera dans les moindres détails pour eux et pour vous de comment se comporter, quoi dire, quoi manger, quoi boire, quoi acheter et comment penser et pisser. Et dans laquelle la liberté-de-conscience et les droits de la majorité n'existeraient plus.
Une minorité ne voudrait-elle pas alors imposer ses fantasmes à la majorité pour se déculpabiliser ? Tout semble le confirmer.
Croire au monde orwellien c'est déjà lui donner la possibilité d'exister dans une réalité. Le refuser c'est en sortir et le tuer dans l'oeuf.
 
Si certains aspects de l'éducation sexuelle sont à enseigner, ils ne sont certainement de cette nature. Il faut apprendre aux enfants que leur corps n'est pas une marchandise, qu'ils doivent le respecter, qu'un rapport sexuel n'est pas anodin si aucune protection n'est prise puisqu'il peut avoir des conséquences graves et, surtout, il faut leur apprendre comment repérer les abuseurs d'enfants et les pédocriminels qui se trouvent être partout mais aussi dans les milieux scolaires et parascolaires. Ce qui bizarrement n'est pas enseigné. Et pourquoi d'après vous ? Pourtant quoi de plus essentiel pour protéger nos enfants ?
 
Dans un rapport important à lire - ici-  il est prescrit en autre ceci :
"La sursuicidalité des jeunes LGBT : une conséquence directe de l’homophobie". Encore de la culpabilité qui est induite et une affirmation qui ne repose sur rien. Il est même scandaleux de faire endosser le suicide de jeunes à des tiers anonymes déclarés homophobes, et ce, sans en fournir aucune preuve tangible ou en ne s'appuyant que sur des statistiques sans valeur. 
Sachant que le suicide peut se produire suite à différentes angoisses, suite à une déception amoureuse, suite à de la maltraitance, à de l'abus de drogue, à de l'inceste ou à un viol, et même parfois par un désir très profond de vouloir rester hétéro malgré des pulsions homosexuelles, cette accusation culpabilisante n'a pas plus de valeur que tous ces sondages bidons.
 
"Faire évoluer et rendre effective l’éducation à la sexualité".
 
Le Rapport mentionne aussi de lutter contre le harcèlement et les coups dont seraient victimes les élèves LGTB. Oui mais ! Qu'est-il prescrit contre la violence et le harcèlement que subissent les petits gros à lunettes, les moches, les roux et ceux qui ont de l'acné et qui, pourtant, sont des discriminations tout aussi traumatisantes et nettement supérieures en nombre ? Rien. Et heureusement. Car cette volonté de ne créer que des victimes nationales de cas isolés, donc très minoritaires, est un grave signe du totalitarisme décadent qui tente de se mettre en place. Une ligne Azur a aussi été ouverte pour que les enfants, étrangement catalogués comme LGTB, puissent se confier. Les enfants deviennent ainsi - non plus des personnes - mais un sigle communautaire.
Le but derrière tout cela est que le maximum de personnes soit assisté par l'Etat. Ce qui permet de les ficher, de les contrôler et de les orienter, voire un jour, pourquoi pas, de les parquer. C'est ainsi, aussi, que les lobbies créent des microminorités qui, au travers de celles-ci, leur font exiger des droits pour miner les fondements et les valeurs d'une société. Mais toutes ces mesures législatives d'aides, et celles de subventions à des associations de plus en plus nombreuses, et surtout de plus en plus douteuses, ont un coût des plus onéreux puisqu'elles ne peuvent se réaliser que par l'emprunt et les hausses d'impôts. Ce qui veut dire que les dizaines de millions de personnes qui sont hostiles à ces mesures les financent.
 
 
A lire sans faute Diversité des orientations sexuelles que souhaite Peillon qui entre dans l'intimité et le lit des Français pour leur dicter leur conduite. Lettre de Vincent Peillon aux recteurs du 4/1/14
 
Rapport gouvernemental entre l'égalité filles, garçons dans les modes l'accueil de la petite enfance  . Ce rapport préconise, entre autre, pour empêcher la différenciation sexuée de  remplacer les appellations « garçons/filles » par les termes neutres comme « amis ou enfants », et de raconter des histoires dans lesquels les enfants ont deux papas ou deux mamans. C'est la théorie du genre que nie Peillon
Rumeurs sur la théorie du genre à l’école - Certaines craintes des parents sont légitimes:http://www.theoriedugenre.fr/?Rumeurs-sur-la-theorie-du-genre-a#0oCaqDEcZ1Bt1O1s.99
       

«Théorie du genre» : les parents ayant retiré leurs enfants seront convoqués
 
Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a demandé mercredi aux responsables d'établissements de "convoquer les parents" qui ont retiré leurs enfants de l'école sur la base de rumeurs autour d'un supposé enseignement de la "théorie du genre".
        Suite : 20minutes.fr         
                 
Discriminations lgbt - phobes à l’école état des lieux et recommandations pdf education.gouv
Payons-nous Peillon ici  après le bandeau d'images
  Dossier : Gender/ Mariage homo/ GPA/ PMA       

Nous sommes sociaux !

Articles récents