Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Seule la spiritualité peut résoudre les problèmes du monde

Publié par Diatala sur 8 Septembre 2011, 11:14am

Catégories : #Culte -Mythe - Religion- Réincarnation Esotérisme

 

Deepak Chopra, Huffington Post, 24 février 2010
http://www.huffingtonpost.com/


Avant d’aborder la question de l’importance de la spiritualité à notre époque, nous devrions d’abord la définir. La spiritualité est l’expérience de ce domaine de la conscience où nous expérimentons notre universalité. Ce domaine de la conscience est la conscience du cœur qui réside au-delà de notre mental,  de notre intellect et notre ego. Dans les religions traditionnelles, cette conscience du cœur s’appelle l’âme, laquelle fait partie d’une âme collective ou d’une conscience collective, qui à son tour fait partie d’un champ plus universel de conscience appelé, dans les religions, Dieu. Lorsque nous avons un aperçu, même partiel, de ce niveau de conscience, nous expérimentons la joie, la perception profonde, l’intuition, la créativité et la liberté de choix. De plus, il y a l’éveil à l’amour, la gentillesse, la compassion, la joie de la réussite des autres et l’équinanimité.  Lorsque l’agitation de notre mental s’assagit, notre corps commence aussi à s’auto-guérir parce qu’il s’apaise. Les mécanismes d’autoréparation du corps se mettent en activation lorsque l’esprit est en paix car, au niveau le plus profond, l’esprit et le corps deviennent inséparablement un.


Toutes les religions sont fondées sur l’expérience spirituelle profonde de l’unité de la conscience où l’union est totale entre le personnel et l’universel. Hélas, bien souvent, les adeptes d’une religion, au lieu de comprendre l’expérience religieuse et de la trouver pour eux-mêmes, finissent  par seulement vénérer le fondateur de la religion. Il est plus important de saisir pleinement l’enseignement de la religion et ses principes de base qui sont issus d’une expérience profonde de la transcendance. La moralité bien-pensante n’est pas un moyen pour réaliser l’expérience de la conscience supérieure. La conscience supérieure mène spontanément à une façon d’agir morale et éthique. Mais, parce que la connaissance spirituelle est puissante, les gardiens des religions organisées ont souvent fini par adopter des comportements destructeurs -  marchandage du pouvoir, copinage, contrôle, corruption et trafic d’influence. Par conséquent, la religion organisée est devenue souvent querelleuse, semeuse de discordes et entraina des conflits. Aucune religion organisée n’a été capable de s’immuniser contre cette tendance malheureuse. Ainsi, nous avons eu les croisades et les chasses aux sorcières de la Chrétienté, les Djihads de l’Islam, les violentes émeutes communautaires à l’instigation des Hindous fondamentalistes et les persécutions des minorités ainsi que les nettoyages ethniques, tous perpétrés au nom de Dieu.

Notre époque actuelle est particulièrement dangereuse parce que les anciennes habitudes combinées à des capacités et des technologies destructrices représentent une combinaison dévastatrice capable de détruire la vie sur notre planète.

Tandis que nous commençons à avoir une compréhension plus scientifique de notre niveau d’existence transcendantal et examinons les principes de base de toutes les religions, nous comprenons que l’expérience spirituelle est fondamentale pour tous et similaire à tous. Cette expérience peut être vécue par tous dans la pratique de la méditation, la prière, la recherche de soi par la contemplation, l’expression de l’amour et la compassion dans l’action, la recherche intellectuelle du sens profond de la vie et le service désintéressé. Par ces pratiques, nous commençons à réaliser que la conscience est un champ d’infinies possibilités ; qu’elle est omniprésente, omnipotente, omnisciente et infiniment créatrice. Cette expérience conduit également à l’amour inconditionnel et à la compassion. Etre en contact avec notre soi profond est donc de la plus haute importance car c’est notre connexion au mystère de ce que nous appelons Dieu.

Comme l’a dit le Sufi mystique Rumi, « Vous n’êtes pas simplement une goutte dans l’océan, vous êtes aussi le puissant océan dans la goutte» [NdT : la citation exacte est : Ne sois pas une goutte – fais de toi-même un océan » voir (1)]   . S’il y a quelque chose qui, en ce moment, guérira notre planète blessée de ses énormes problèmes d’injustice sociale, des ravages écologiques, de disparités économiques extrêmes, des guerres, des conflits et du terrorisme, c’est l’expérimentation de la compréhension et de la connaissance de notre propre essence. Avec cette compréhension profonde et ce dialogue entre confessions différentes qui recherche nos points communs plutôt que nos différences, nous avons l’opportunité de résoudre les problèmes du monde, de  nous occuper de ses inégalités et de nous guérir.  Le terme « guérison » et les termes « saint » et « ensemble » veulent tous dire la même chose. Guérir est avoir le retour de la mémoire de ce que nous sommes vraiment. Lorsque nous retournerons à notre source sainte, le monde sera sacré et il sera guéri.

(1) : http://consciencesansobjet.blogspot.com/2011/01/rumi-ou-mevlana-djalal-ad-din-rumi.html


http://stevebeckow.com/
Traduit par Nicole pour LaPresseGalactique.com

Nous sommes sociaux !

Articles récents