Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Sarkozy parle de l'Iran avec des dirigeants juifs. Et pourquoi pas avec les Français ?

Publié par Diatala sur 10 Novembre 2011, 12:43pm

Catégories : #Actualités : Antisionisme - Sionisme- Israël-

pour-qui-roule-t-il.jpgLes richesses minières de l'Iran, énergétiques et archéologiques, plus sa situation stratégique sur le détroit d'Ormuz et la mer Caspienne, son indépendance financière et ses refus d'obtempérer face aux gendarmes financiers ripoux du monde, sont les raisons qui justifient ces campagnes de diabolisation afin de faire accepter et de justifier devant l‘opinion publique sa destruction et son pillage. Sachant que, Nous, nos factures et nos impôts augmenteront encore plus, nos comptes en banque se videront encore et encore et le reste de nos placements de disparaître complètement par magie.

arton14712-92f31L'Iran la Menace ?

Alors quel pays l'Iran a-t-il attaqué depuis des siècles ( la guerre Iran/Iraq était de l'autodéfense et les USA armaient et finançaient les deux) ? Aucun. Qui peut dire que ce pays a des attitudes hostiles, hégémoniques ou impérialistes ? Personne. Nous savons depuis longtemps que la soi-disant phrase « raser Israël de la carte » est totalement fausse. A-t-il des bases militaires hors de ses frontières ? Aucune. Veut-il obtenir le nucléaire militaire ? Ahmadinejad réitère qu’il veut développer le civil pour en faire profiter son peuple. Pourquoi devrions-nous ne pas le croire quand la France passe son temps à prôner les bienfaits du nucléaire civile et à vendre partout des centrales clé en main ? Et quand nous connaissons les médias-mensonges utilisés pour détruire l’image d’un pays et celle de son représentant, tout devient limpide.

Et, admettons que l’Iran accède à UNE bombe nucléaire, où est la menace puisque le bouclier antimissile et les missiles antimissiles positionnés tout autour de l’Iran, dans des pays ayant des bases militaires US et en Israël, la stopperont dès la première minute ; parole de Jacques Chirac ! Et une bombe face à des milliers ne sert strictement à rien.

Ce qui est très pervers, et ce qui montre à quel point les Français sont pris pour de gros ..., est que personne dans ces donneurs de leçons à l’Iran pour être crédible et loyale, dans ces contempteurs très menaçants et guerriers envers ce pays, ne commence par demander à Israël de signer le TNP et d’accepter les visites de contrôles de l‘AIEA. L’Iran lui a fait les deux et continue de se plier aux visites de l'Agence. Alors comment faire confiance à un chef d’Etat, quel qu’il soit, quand il nous sort dans des discours qui se veulent être délibérément anxiogènes, que l’Iran est une menace ?

2471048564_c48f73feb0.jpgLe péché de l’Iran est d’être comme la Libye un pays souverain qui refuse que les chacals et les hyènes de la finance ne le dévorent en massacrant en plus des millions d’innocents. Ah oui ! Pour les racistes incultes, les Iraniens ne sont pas des Arabes.

Alors quand Israël vient faire la morale et nous faire croire que sa sécurité est menacée par l'Iran,( depuis plus de 20 ans)  c’est du BHL tout craché. La seule menace pour le Monde, selon de nombreux experts internationaux et de personnalités politiques libres et dignes, est Israël.

Par contre, que le chef d‘Etat use et abuse de tels mensonges envers les Français, est-ce encore une attitude supportable ? Car si l’Iran devait être attaqué, votre sécurité, votre bien-être et celui des vôtres seraient très gravement en danger, et ce, à court ou à très moyen terme.

source : Les échos

 

Paris et Londres pour de nouvelles sanctions contre l'IranLes organisations juives contre "l'unilatéralismepalestinien"Mahmoud Abbas reçu la semaine prochaine par Sarkozy ? (Actualisé avec nouveaux élements)

Nicolas Sarkozy a reçu mercredi après-midi les présidents du Congrès juif mondial, Ronald Lauder, et du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, pour parler de l'Iran et de la situation au Proche-Orient, a-t-on appris auprès de ces organisations.
Ronald Lauder voulait notamment demander au président français de prendre la tête de nouveaux efforts des Occidentaux pour contrer les projets militaires nucléaires de l'Iran.
Selon Richard Prasquier, Nicolas Sarkozy a réaffirmé qu'il ne permettrait pas qu'Israël soit mis en danger par l'Iran et promis de plaider pour un renforcement des sanctions internationales contre Téhéran.
"Les sanctions envisagées visent à rendre de plus en plus difficiles les transactions avec la Banque centrale iranienne et les exportations de pétrole de l'Iran", a précisé le président du Crif, joint au téléphone par Reuters.
Le président français a en revanche réaffirmé qu'une frappe contre les sites nucléaires iraniens ne pouvaient être qu'une solution de dernier recours et auraient des conséquences extrêmement lourdes.
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) vient de publier un rapport jugé "accablant" par le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, sur le programme iranien.
Dans un communiqué du Groupe de haut niveau sur la coopération franco-britannique en matière de défense, qui s'est réuni mercredi à Londres, la France et la Grande-Bretagne expriment leur "très vive préoccupation" concernant la dimension militaire du programme nucléaire iranien.
Les deux partenaires ont redit leur "claire détermination à rechercher des sanctions nouvelles et fortes si l'Iran refuse de coopérer" au démantèlement de son programme nucléaire.
PALESTINE ET ONU
Selon le Congrès juif mondial, Ronald Lauder et Richard Prasquier voulaient aussi demander à Nicolas Sarkozy de renouveler son soutien à Israël et de s'opposer à "l'unilatéralisme palestinien aux Nations unies".
La France, comme la Grande-Bretagne, a annoncé qu'elle s'abstiendrait lors du vote du Conseil de sécurité de l'Onu sur une admission, demandée par le président palestinien Mahmoud Abbas, de la Palestine en tant que membre à part entière de l'Organisation des nations unies.
La plupart des diplomates de l'Onu pensent que les Palestiniens n'obtiendront pas les neuf voix sur 15 nécessaires et que les Etats-Unis n'auront pas à faire usage de leur véto.
Nicolas Sarkozy propose pour sa part d'octroyer à la Palestine un statut intermédiaire d'Etat observateur, qui passe par un vote de l'Assemblée général de l'Onu, acquis aux Palestiniens, et non par le Conseil de sécurité.
La Palestine a été admise le 31 octobre, avec le soutien de la France et à la colère d'Israël et de Washington, en tant que membre à part entière de l'Unesco, organisation culturelle de l'Onu qui a son siège à Paris.
La France, qui plaide pour une reprise rapide des négociations de paix entre Israël et l'Autorité palestinienne, a condamné la décision israélienne d'accélérer son programme de construction de logements dans ses colonies de Cisjordanie.
Un fragment d'entretien entre Nicolas Sarkozy et son homologue américain Barack Obama en marge du sommet du G20, entendu par accident par des journalistes, a révélé l'état d'exaspération de ces deux dirigeants à l'égard de l'actuel gouvernement israélien et de son Premier ministre.
Selon les propos rapportés, le président français a ainsi qualifié Benjamin Netanyahu de "menteur" et affirmé qu'il ne pouvait "plus le voir".
Richard Prasquier a assuré qu'il n'en avait pas parlé avec Nicolas Sarkozy. En revanche, a-t-il dit, "le président nous a assuré de son amitié pour l'Etat d'Israël et nous a dit que la France faisait tout pour favoriser la paix".

Nous sommes sociaux !

Articles récents