Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Quand la critique du sionisme était considérée comme normale

Publié par Diatala sur 10 Mars 2014, 12:49pm

Catégories : #Actualités : Antisionisme - Sionisme- Israël-

 
cukierman.JPG
Quand la critique du sionisme était considérée comme normale et même par Roger Cukierman. Un tel débat est depuis longtemps interdit et les invités présents sur ce plateau, de même et surtout le speaker, font désormais l'amalgame entre être antijudaïste et être antisioniste. Si certains ne défendent toujours pas la politique israélienne, ils se gardent bien aujourd'hui de la critiquer en s'étant auto-castrés violemment leur liberté de conscience et d'expression.
Selon le quotidien israélien Haaretz, Roger Cukierman aurait indiqué qu’il souhaitait la victoire de Jean-Marie Le Pen pour « réduire l’antisémitisme musulman et le comportement anti-israélien, parce que son score est un message aux musulmans leur indiquant de se tenir tranquilles ». Libération (23 avril 2002)
 

Suite à la campagne BDS : « Israel est en train de perdre sa légitimité dans de nombreux pays européens » annonce le 4 Février le journal Haaretz. La plus grande banque danoise – Danske Bank – a récemment décidé de désinvestir ses capitaux de Bank Ha-Poalim et le second fonds de pension néerlandais, PGGM, a retiré ses fonds du système bancaire israélien. Quant à l’Etat allemand, proche d’Israël, il vient d’annoncer qu’il cesse d’investir dans des projets de développement liés aux colonies»

1er février 2003, sur France 2

 

   
Aujourd'hui cet extrait d'interview de Roger Cukierman, lors de l'affaire Dieudonné, est très significatif.
Si les propos accusatoires de Cukierman sont totalement surréalistes et dénués de tout bon sens et d'honnêteté, l'amalgame et la manipulation sont toutefois évidents. 

     

Source : lorientlejour.com

Israël : 50 jeunes refusent de faire l’armée pour protester contre l’occupation des territoires palestiniens

 

Un groupe de 50 jeunes Israéliens a publié une lettre ouverte au Premier ministre Benjamin Netanyahu, expliquant qu’ils refusaient d’effectuer leur service militaire pour ne pas cautionner l’occupation des territoires palestiniens.

 

Le service militaire, de trois ans pour les hommes et de deux ans pour les femmes, est obligatoire en Israël, et s’y soustraire est puni par de la prison ferme.

"Notre opposition à l’occupation des territoires palestiniens par l’armée israélienne constitue la principale raison de notre refus de servir", indique la lettre, publiée samedi sur la page Facebook de l’organisation pacifiste d’extrême-gauche Yesh Gvul (il y a une limite).

Les signataires dénoncent "les violations des droits de l’Homme" en Cisjordanie, les "exécutions, la construction de colonies, les détentions administratives (de Palestiniens), la torture, les punitions collectives et une répartition injuste de l’eau et de l’électricité".

"Tout service militaire perpétue la situation actuelle, et de ce fait nous ne pouvons prendre part à un système qui se livre à de tels actes", ajoutent les signataires.

Le Parlement doit discuter, à partir de mardi, d’un projet de loi prévoyant de mettre fin à l’autorisation pour des dizaines de milliers de religieux ultra-orthodoxes d’être exemptés du service militaire s’ils étudient à plein temps dans une yeshiva (école talmudique).

Plus de 300 000 juifs ultra-orthodoxes ont manifesté contre ce projet de loi début mars, le qualifiant de "persécution religieuse".    

Nous sommes sociaux !

Articles récents