Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Peugeot PSA, General Motors, Israël et les experts stipendiés des lobbies

Publié par Diatala sur 18 Juillet 2012, 15:26pm

Catégories : #Banquiers - Finance et Crises Organisées

2401215950_85ccc7d514.jpgL’Axe Tel-Aviv/Washington est parvenu à faire croire, sans l’once d’une preuve, que l’Iran voulait se doter d’un nucléaire militaire et à lui faire imposer des sanctions grâce à un de ses bras armés, l’ONU.

C'est un mensonge qui dure depuis presque quinze ans puisque déjà en 1992 Shimon Peres, alors ministre des Affaires étrangères israélien, vociférait que l’Iran serait doté de têtes nucléaires d’ici 1999. Ce sketch est donc rejoué perpétuellement.

C'est vraiment un sketch pour cinq raisons. Premièrement quand nous savons qu'Israël n'a signé - ni le TNP - ni autorisé la moindre visite de l'AIEA qui permettrait de contrôler ses centrales, ses têtes nucléaires et leur nombre, c'est hilarant.

Deuxièmement, l'Iran n'a jamais été un pays hégémonique ou impérialiste. Troisièmement, ce pays n'a aucune base militaire hors de son pays alors qu'il est cerné par deux puissances nucléaires, Israël et le Pakistan, et des dizaines de bases américaines ou de l'OTAN comme en Turquie, dans les pays du Golfe, en Europe et maintenant en Lybie et en Egypte.

Quatrièmement, si l'Iran possédait l'arme de dissuasion elle serait donc dissuasive. De plus l'Occident et Israël ont une nouvelle génération d'armes qui dépasse de loin celle du nucléaire. L'arme nucléaire est déjà obsolète, son rayon, la durée et la propagation de de sa radioactivité aux pays voisins sont incontrôlables et font que les régions touchées restent dangereuses et inexploitables longtemps. 

Cinquièmement, ce prétexte du nucléaire militaire est stupide puisque qu'un pays comme la Turquie par exemple, ou l'Afganistan, tous deux frontaliers de l'Iran, abritent des bases militaires américaines, ils sont de ce fait eux-mêmes nucléarisés.

Cependant, ce mensonge permet vis-à-vis de l’opinion d’avoir un prétexte pour bombarder et piller l’Iran, mais, conjointement, il permet de détruire à terme les entreprises européennes et celles connexes situées en Iran. C’est le cas pour Peugeot. C‘est un tir ricochet stratégique.

 

Chacun constatera que ces soi-disant sanctions ont donc d’autres buts que celui d'affaiblir l'Iran, ceux de mettre à mal les entreprises françaises et européennes pour les avaler ou les racheter ensuite à vil prix et de licencier à tout-va pour produire à moindre coût à l‘étranger. Cela se nomme la - Concentration des pouvoirs - organisée non plus par des privatisations, mais par un putsch déguisé contre notre Industrie.

Mais l’ironie atteint son paroxysme quand nous apprenons que les USA et l’Angleterre ici, enfin le terme exact est la Finance judéo-maçonnique, continuent de travailler secrètement avec l’Iran. Idem avec Israël ici.

Ainsi les Peuples européens se retrouvent être les vrais dindons de cette farce tragique, pour n'employer qu'un euphémisme, et la grande prostituée Bruxelles, aidée de ses dirigeants non-élus (un euphémisme de maqueraux) participent eux aussi à ces putschs successifs pour détruire l'Europe.

 

Si nos grandes entreprises sont loin d’être vertueuses, et que leurs patrons sont parfois des incompétents cupides, tout devrait pourtant être fait pour les rendre éthiques et les protéger, et un autre moyen de les avaler consiste à faire chuter leurs cours en les déstabilisant avec un énorme scandale, qui sera vrai ou faux. Ce qui leur permet également d’avoir en plus l’opinion avec eux. Car malheureusement dans ce cas le scandale détruit le nationalisme.

 

Les conséquences sont donc que ce boycott iranien détruit en même temps l’industrie, l'économie et augmente drastiquement le chômage. C'est un autre bon coup pour les putschistes puisqu'il faudra encore leur emprunter de l'argent pour y faire face.

D'ailleurs ceux qui licencient et délocalisent en ayant fait des bénéfices substantiels, et en ayant grassement rémunérés leurs actionnaires, ne devraient-ils pas payer ou contribuer à payer en fonction de ceux-ci pour rémunérer ceux qu’ils mettent en vacance d‘emploi ? Ou est-ce aux contribuables innocents de le faire ? Quand aux petites entreprises connexes, qui de ce fait sont mises à mal, elles aussi devront emprunter aux putschistes via leur banque pour survivre, si elles ne meurent pas.

Une situation également stratégique puisque quand le tissu économique et industriel allemand a été saboté, volontairement, et que les sionistes ont appelé au boycott de l'Allemagne, la guerre mondiale a éclaté.

 

Une solution :

Tous les salariés et les ouvriers du secteur privé et public devraient envisager de cesser de travailler pacifiquement et de produire mondialement pour faire imploser ce système pervers jusqu'à ce que l'équité et l'éthique soient appliquées et la vraie démocratie instaurée ; un moyen de recouvrer nos souverainetés. Parfois il faut savoir perdre pour gagner plus. Pourquoi ce système changerait-il puisque ceux qui le critiquent s'y accrochent en le faisant vivre tel qu'il est et qu'ils acceptent résignés les mesurettes ou les fausses crèmes de beauté appliquées ? 


 


 

Selon le consultant scientifique américain, Yusaf Butt : « Mohamed El Baradei, le prix Nobel qui a passé plus d’une décennie à la tête de l’AIEA, a déclaré par exemple qu’il n’avait pas «vu le moindre indice» indiquant que l’Iran cherchait à acquérir la bombe. À la suite de la publication du bilan du renseignement national en 2011, le directeur du renseignement national, James Clapper, a confirmé au cours d’une audition au Sénat qu’il a « une grande certitude que l’Iran n’a pour le moment pas pris la décision de relancer son programme d’armes nucléaires ».

Le dernier rapport de l’AIEA sur le programme nucléaire iranien souscrit également à cette estimation, soutenant que le programme iranien de recherche d’armes nucléaires «a été stoppé brutalement à la suite d’un ordre d’y mettre fin publié fin 2003 ».
Même les responsables américains ont concédé n’avoir aucune preuve que l’Iran cherche activement à fabriquer une bombe nucléaire ».

Traduit par Felix de Montety pour Slate.fr


Reçu par mail :

 

A l'heure où la situation financière est telle que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s'impose !

Sans parler du cumul des mandats, puisqu'on supprime 1 fonctionnaire sur 2, voire 2 sur 3, on devrait aussi supprimer 1 sénateur sur 2 et 1 député sur 2.

Etats-Unis : 300 millions d'habitants

 100 sénateurs et 435 représentants (total 535) 

Russie : 143 millions d'habitants

450 députés et 166 sénateurs (total 616) 
France : 60 millions d'habitants,
350 sénateurs et 577 députés (total 927).

 

Ne pensez vous pas, que nous pourrions carrément supprimer, sans être méchant et perturber en quoi que ce soit le "bon" fonctionnement de notre beau pays, la bagatelle d'au moins 250 sénateurs et 120(voire 200) députés ? Et avec la loi Debré on continue à payer ENCORE pendant 5 ANS des députés battus

Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu'à la louche cela ferait :
6.000 € x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 € par an !!

Sans commentaire !!! Ne rigolez pas, c'est notre pognon !!
À défaut on pourrait au moins envisager de baisser leur salaire, non ???

577 députés, 343 sénateurs, 38 ministres et secrétaires d'état, sans compter leurs très nombreux conseillers, si on leur baissait leur salaire de 1.000 € chaque mois, on ferait 950.000 € d'économie par mois. 950.000 € X 12 = 11.400.000 € par an !
Tout ça ? et OUI !!!!!
En 3 minutes plus de 36 millions d'euros par an, économisés sans toucher à la TVA, sans toucher aux Retraites !!

ON VA VOIR SI ON PEUT FAIRE TOURNER ÇÀ DANS TOUTE LA FRANCE !!!


 


 

Peugeot divorce de l’Iran…  

 

L'affaire General Motors

 

Peugeot PSA a pris la décision en février dernier de suspendre ses livraisons en Iran pour le mois de mars. Puis, la décision a été reconduite pour avril et tout laisse à penser que Peugeot va se désengager définitivement du marché iranien. A première vue, on pourrait penser qu’une telle décision a été motivée par de mauvaises performances commerciales ou la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie où l’Iran n’aurait plus [...].

Nous sommes sociaux !

Articles récents