Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Médias : La Police des polices de la Pensée

Publié par Diatala sur 16 Octobre 2013, 09:41am

Catégories : #Désinformation Médias- Omerta- Leurs Mensonges

4297503010_b89cfff197.jpg    

Médias : La Police des polices de la Pensée

 

La Police des polices de la Pensée. L'ère politico-médiatique stalinienne.

 

Désormais tout ceux qui ne pensent pas comme elle sont jugés et condamnés sur place. 

Cet article résume un ras-le-bol général qui se fait de plus en plus ressentir alors que les employés des médias et leurs invités semblent l'ignorer volontairement ou pas. 

 

Des speakers (ines), des présentateurs-animateurs, de dits experts, des auteurs, des chroniqueurs et même certains artistes sont-ils dans leur rôle quand ils jugent et condamnent les autres pour imposer leur idéologie et leur façon de vivre ? De toute évidence non.

Toutefois, depuis l'ère internet, une opinion qui est de plus en plus nombreuse n‘accepte plus et refuse désormais la dictature de la pensée qui est imposée dans tous les domaines par n'importe qui. Comme elle refuse dorénavant d‘être prise pour une imbécile et manipulée de manière aussi grossière et récurrente par une bande d‘individus qui se masturbe l‘ego toute la journée tout en méprisant la pensée, l’avis et le désir des citoyens qui sont, ne l’oublions pas, leurs semblables.  

m-dias.JPG

Que constatons-nous ? Que cet essaim qui travaille dans la même ruche idéologique et dogmatique s‘est érigé en police des polices. Mais pas seulement. Elle sévit aussi partout et chaque speaker ou chaque invité possède ou passe dans plusieurs émissions radio et télé chaque jour, agit dans la presse écrite et s'exprime aussi sur un blog. Ainsi la pensée, l'information et les analyses sont totalement réservées à une petite communauté non représentative des Français et circonscrites par elle-même.

 

Nous avons de ce fait une chorale qui ne se renouvelle jamais et qui a pour rôle majeur de taper sur des boîtes de conserve vides afin de faire le maximum de bruit en suivant les notes de partitions propagandistes. Des partitions qui de surcroît les font jouer faux à chaque instant puisque cet essaim se contente de commenter des dépêches sans en vérifier ni la véracité et encore moins les sources.

 

Le summum de leur incompétence se trouve ainsi dans l'analyse très sérieuse qu'ils font des faux évènements, des fausses études ou des fausses statistiques et sondages. Ah ça ! Ils adorent commenter les sondages, c'est vrai, ils nous en sortent plusieurs par jour. Mais quand des sondages placent très souvent les personnes les plus viles et les plus méprisées comme étant celles que les Français préféreraient, n'est-ce pas suspect et se foutre du monde ? Apparemment pas pour eux. Ils oublient juste de préciser qu'il n'est question que d'un micro panel de 700 ou de 1200 personnes et que ces entreprises sondatesques sont au service de la finance puis ensuite des états et des partis politiques en fonction du vent pour les deux derniers. 

Cette milice médiatique a ainsi instituée la Purge de la pensée afin que les esprits libres qui affichent une liberté de conscience, un libre arbitre, qui font état d'analyses contradictoires souvent très sérieuses, polémistes ou simplement interrogatives, soient immédiatement censurés, diabolisés et mis au ban des accusés et parfois sur le banc même des accusés. Penser devient de ce fait un crime et les méthodes inquisitoriales refont surface.    

6217737181_5dc3b09c8d.jpg

Ces personnes qui se prennent pour une élite, pour de grands experts, pour des politologues chevronnés, pour des censeurs tout-puissants, pour des intellectuels et même parfois pour des philosophes, qu’ils n’ont jamais été ou qu‘ils sont très loin d‘être, sont pourtant censées être neutres et totalement impartiales. Or ce n’est jamais le cas, et à leurs yeux l‘information et leurs valeurs sont devenues une vérité qui ne peut plus et qui ne doit plus être contestée par personne. Leur devise est sans doute : Fermer-la, écoutez-nous et votre opinion on s'en tape !  

 

Oui mais voilà ! Les pauvres sont aujourd’hui complètement décrédibilisés, pour ne pas dire détester, et leurs aboiements répétitifs fatiguent et énervent au plus haut point toutes les personnes sensées et celles qui cherchent à élever le débat, à proposer des alternatives, à être justement informées et non désinformées. C'est un état de faits qui s'ajoute aussi, bien évidemment, au même discrédit qui est témoigné envers les politiques. Ce qui fait que les Français suffoquent et qu'ils se mettent à mépriser notre pays et notre société qui ne sont plus représentés que par des incompétents, des fats, des donneurs de leçons qui ne balaient jamais devant leur porte, par des voyous en col très blanc et des cocaïnomanes légalisés.  

6580755249_04d81bd893.jpg

Leur dernière vindicte illustre d’ailleurs à merveille leur petit et minable état d’esprit avec l’affaire d’Alain Delon. Delon est désormais devenu pire qu’un criminel puisque l’acteur, âgé de 78 ans, a osé dire publiquement ce qu’il pensait concernant le mariage homosexuel et la montée du FN.

Alain Delon qui aime dire qu'il refuse le fard et le maquille avant d'aller sur un plateau le refuse donc aussi pour le reste. Est-ce un crime ? Non. 

Cette curée se nomme aussi de la diversion. Un bouc-émissaire est jeté en pâture à une certaine foule qui se jette sur lui comme la vérole le faisait, dit-on, sur le bas-clergé.

securedownload.jpg

Chacun peut, si il ne l'a pas fait, s’amuser à lire les titres et les articles qui ont été rédigés sur ces deux affaires Delon. Ensuite il ne lui sera pas difficile de constater que ces contenus montrent le haut niveau d’intolérance de ceux qui les écrivent et de ceux qui ont commentés avec récurrence les propos de l‘acteur.

 

Les traqueurs des dits extrémistes sont donc beaucoup plus extrêmes que leurs cibles. Sachant qu'un extrémiste pour eux est juste celui qui est libre de penser ce qu'il veut, qui a ses propres valeurs et qui refuse de se plier à une mode ou au politiquement correct.

6794901753_535648292d.jpg

Nous aimerions pourtant que ce lynchage s'applique aux vrais coupables et aussi aux pédophiles et à ceux qui font l'apologie de la pédophilie. Mais nos speakers, certains politiques et leurs invités s'en gardent bien, bien au contraire, ils font front pour les défendre.

Pendant ce temps les vrais problèmes et les vrais grands délinquants et criminels sont évacués discrètement, les ronds-de-cuir impunis, d'autres seront un peu sanctionnés comme des Cahuzac, quand d'autres encore seront totalement absouts. C'est la faute à pas de chance pour l'Accusation qui, pourtant, sait être intraitable envers le commun des mortels ou les petites gens.  

7047964135_dcd552f2d3.jpg

L'aveuglement que cette secte médiatique possède, en refusant d'un côté de constater ses propres et ses gigantesques contradictions et erreurs, et de l’autre son besoin obsessionnel d’avoir toujours raison, ne la place-t-elle pas dans ce cas de facto dans une catégorie de schizophrènes ?   

 

Mais ne sont-ils pas pitoyablement ridicules quand nous les voyons promouvoir eux-mêmes chaque jour le FN pour le diaboliser ? Car ne dit-on pas : « Peu importe que l’on parle de moi en bien ou en mal, l’essentiel est que l’on parle de moi » ?. Ne sont-ils pas de ce fait les premiers promoteurs du FN et ceux qui permettent à l‘opinion de retenir toutes les déclarations et l‘idéologie de ce parti ? Ne font-ils pas adhérer chaque jour de nouveaux adhérents ou de nouveaux sympathisants en insultant les personnes qui ont voté ou qui sont tentées de voter pour le FN ? Si. Un FN, rappelons-le, même sans être frontiste, qui n‘a jamais été au pouvoir et qui n‘a aucune casserole au derrière, au moins pas aussi sale que certains de ceux qu‘ils n’ont de cesse d’encenser et de recevoir.

Il ne faut pas oublier que les médias sont ceux qui font et défont un parti ou une personnalité.

Quel en est le but véritable ? Certains d'entre eux doivent l'ignorer puisqu'ils répètent très bêtement et comme des perroquets leurs textes. Mais un des buts est de faire adhérer le maximum de personnes au FN puisque les électeurs n'ont plus confiance ni dans l'UMP ni dans le PS et que Mélenchon, le faux gauchiste, est grillé.

4433401260_cebc7070c5.jpgSi la prochaine abstention était  - très massive - et avec un taux élevé de bulletins blanc elle risquerait de discréditer la légitimité du prochain candidat élu à la présidence. Imaginez un président élu avec 51% de votes mais avec seulement 10 millions d'électeurs, dont une part importante d'un vote blanc ? C'est la mort de la dite démocratie et de cette république qui n'auraient plus aucune légitimité.

Quoi qu'il en soit, cela permet de préparer un duel au second tour entre un candidat UMP ou PS et le FN, et ce, afin que les électeurs finissent par voter pour un des deux premiers comme lors des élections de 2002. 

 

Rappelons aussi que cette engeance avait tout fait pour que François Hollande soit élu et qu’aujourd’hui celle-ci lui témoigne le plus haut irrespect. Tout comme leur anti-sarkozysme s'est mué aujourd'hui en propagande pro-Sarkozy et anti-Fillon. N'est-ce pas singulier comme revirement ? Non, ils obéissent et ils n'ont pas compris que :

« Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois » Nathan Rothschild 

Ces gens sont ainsi dépourvus de bon sens, d’intuition, d'anticipation, souvent d'intelligence, quand ils ne sont pas totalement stipendiés. Le constat n'en reste pas moins criant, ils ne savent réfléchir qu’une fois les faits accomplis… et encore pas toujours, idem pour leurs invités et dits experts ou lobbyistes.  

8395231339_16f702833d.jpgMais ne sont-ils pas également ridicules en imposant à tous la doctrine du mariage pour tous quand chacun est libre en son for intérieur et publiquement de le désapprouver ? Devrions-nous tous adhérer aux désirs, aux fantasmes et aux valeurs d'un Pierre Bergé, d'une Fourest, d'un Jack Lang, d'un Cohn Bendit, d'un Roméro, d'un Apathie ou d'un Yann Bathès ?

 

Cette propagande qui est si constante pour imposer ces pratiques, et un tel refus d’écouter les autres, ne sont-elles pas les façons de faire de ceux qui n’ont que la force et le mépris pour seuls arguments et qui sont animés par une culpabilité qu'ils doivent absolument renvoyer sur les autres ?

Est-on un nomophobe quand on dit qu’un homme et une femme sont complémentaires à l'inverse de deux personnes du même sexe ? Non. Des parents peuvent aussi avoir un enfant homosexuel, d'autres des membres de leur famille ou/et des amis(es) et les aimer tout autant, tout en réprouvant le fond et non la forme. De même que les opposants au mariage pour tous dénoncent une dérive sociétale et non des individus spécifiques. Ce qui n'empêche pas certains homos, et non la majorité, de se sentir personnellement visés. Cet égocentrisme les amènent ainsi à dire que ceux qui ne sont pas d'accord avec leurs revendications éprouvent de la haine envers eux. Le transfert de culpabilité est toujours aisé. Toutefois on ne peut haïr que si ce sentiment existe et se manifeste, hors certaines personnes ignorent la haine. 

Le mot homophobie est aussi et ainsi utilisé comme une arme et une sanction. Mais comme tous les mots sont dévoyés et mis au service d’une seule et unique propagande ils finissent par acquérir, dans certains esprits, une autre étymologie et une sémantique appropriées à leurs besoins.

 

C'est là que nous voyons l'incompréhension qui s'est rapidement installée et qui a été imposée grâce à la surmédiatisation et à l'obligation d'adhérer à ce nouveau courant. Une fois encore les médias se sont empressés de diviser et de monter les personnes les unes contre les autres en faisant d'un côté le camp des victimes et de l'autre celui des agresseurs.

En ce moment ils font la même chose entre les jeunes, qui seraient des victimes, et les retraités qui seraient leurs oppresseurs afin d'acquitter la Finance et son bras armé l'Etat.     

 

A-t-on également le droit de désapprouver la sodomie ? Non, de plus elle est encouragée chaque jour à la télé de manière insidieuse et maintenant dès la maternelle.  La loi Peillon sert à ce que la partie la plus importante de l'éducation des enfants ne soit plus assurée par les parents, mais aussi à prendre en otages les plus jeunes pour les éduquer sexuellement et politiquement sous couvert d'ateliers.

Va-t-on alors en arriver à la condamnation des femmes qui refusent à leur mari cette pratique ? Nous pouvons-nous attendre à tout. A-t-on le droit de penser que les pratiques sexuelles de chacun ne regardent strictement en rien le législateur, donc l'Etat ? Assurément non puisque l'intimité sexuelle est devenue publique, scolaire et surtout étatique.  

morano.JPGCette tribu, qui défend soi-disant bec et ongles la liberté d’expression, et qui la chérit plus que tout, n’en est-elle pas ridicule aussi en condamnant systématiquement cette valeur qu'elle refuse d'accorder aux autres alors qu’elle n'a de cesse de la mettre en exergue pour elle-même à longueur de temps ?   

 

Et que dire de l’affaire Nadine Morano qui a été traitée de pute et de sale connasse par le sénile Guy Bedos qui, en manque d’inspiration comme son fils, n’a plus que la violence et la basse insulte verbales pour essayer de faire rire ?

Certes, il est difficile de ne pas zapper quand Nadine Morano passe dans une émission tellement elle est horripilante et peu gracieuse dans son élocution, mais est-il normal pour autant d'accepter et de banaliser de telles insultes et qu’une chaîne comme Canal +, dans son Grand Journal du lundi 14 octobre, se moque et méprise ceux qui pensent que ces qualificatifs envers une femme désignée sont indignes ?

Oui c’est normal pour un très très grand nombre de personnes qui s'est désabonné de cette chaîne propagandiste, partisane et partiale car le Grand et, le Petit Journal, ne sont que des émissions qui sont faites et présentées par des nuls, pour les nuls et pour un public idiot qui rit, hue et applaudit au signal du chauffeur de salle avec en bruit de fond une bande enregistrée de rires.

Mais pourquoi le regardez-vous penseront certains ? Ces émissions sont un des outils de travail de ceux qui possèdent un site, ni plus ni moins.

 

Alors quand des comiques en arrivent à employer des mots comme pute, salope ou lâcher de salopes, sale connasse (enculés pour les hommes), n'expriment-ils pas une réelle misogynie et peut-être un désir homosexuel refoulé ? Et qui sont ces hommes qui glorifient la Femme pour se faire aimer et admirer d'elle et qui la méprise au plus haut point le reste du temps ? 

De Caunes présente une nouvelle série, dite humoristique, qui soi-disant cartonne et qui se nomme les Tutos - ici. Ce que Canal trouve amusant est que le guignol qui est censé être drôle, et qui ne peut faire rire que les nuls, commence toutes ses sketchs en disant : " Salut bande de salopes". Ensuite son numéro consiste à ridiculiser et à rabaisser les femmes en les prenant pour de sombres imbéciles. Le mélange des genres et les amalgames sont ainsi aisés pour ceux qui n'ont qu'un but, celui d'avilir la Femme et de promouvoir l'homosexualité. Toutefois aucune des névrosées féministes du genre Fourest et Femen ne sera choquée.
Quant à une des dernières publicités Télé Numéricable elle met en scène une femme pédophile qui est entrain de flirter avec un ado quand son mari rentre du travail. Le mari se fiche de ce que fait sa femme et finira par prendre par le cou l'adolescent. Ce qui suggère une partouze. Elle est pas belle notre France !

Nous sommes sociaux !

Articles récents