Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Média-mensonge : La police chinoise matraque un Tibétain en flammes

Publié par Diatala sur 20 Janvier 2012, 18:45pm

Catégories : #Chine - Tibet- Inde-Corée

 

2984534.jpg

Les activistes tibétains brûlent une effigie du représentant d'état chinois sur la question tibétaine, à New Delhi (Inde), lundi 17 janvier (Tsering Topgyal/AP/SIPA). De quelle année ?

Tout d'abord le récit est grotesque et la photo est trompeuse puisqu'elle a été prise en Inde, et non au Tibet, et qu'il s'agit d'une effigie qui brûle et non d‘un moine. De plus nous voyons très nettement que les pancartes ont été rajoutées sur la photo.

Un photomontage grossier comme ceux qui ont été réalisés pour la Libye et la Syrie dernièrement. Un média-mensonge de plus, et ce, pour tenter d‘isoler la Chine.

Et qui peut croire un seul instant que la police chinoise puisse matraquer à coups de bâtons recouverts de clous un homme qui va mourir en une minute ? A part les crédules, ceux qui n’ont aucun sens critique, ce scénario est ridicule. Sans oublier que l’immolation par le feu est un acte sacrificiel d’offrande à un dieu. Une victime innocente lui est offerte en holocauste pour obtenir ses faveurs. Cela n’a jamais été un mode de suicide et encore moins chez les bouddhistes puristes pour qui la vie est un don, et que celle-ci doit être préservée transcendée et jamais bafouée. Tout comme les bombes humaines n’avaient jamais existé avant l’intervention des Américains en Afghanistan et la création de l’Etat d‘Israël. Il s’agit certainement de Mind Control. Une technique éprouvée depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

3197675-4574649.jpg

Le Tibet reste une région autonome de la Chine. Elle a connu grâce à elle un essor économique considérable permettant de redresser le niveau de vie et de pailler au chômage de masse qui existait précédemment, d'offrir des infrastructures routières et ferroviaires indispensables pour la sortir de son isolement. Des mesures sanitaires ont également été prises et elles ont été bénéfiques à ce peuple qui était sous le joug d’un pouvoir théocratique drastique.

00010017.jpg

J’ai appris également, en m’intéressant à sa véritable histoire, que le Dalai Lama n’était pas le vrai chef spirituel mais qu’il avait usurpé son pouvoir au Panchen Lama ; le vrai guide spirituel. J’ai visité son palais. L’actuel Océan de Sagesse n’est qu’un instrument très grassement payé dans les mains de la CIA.

PLUS-0143.JPGLe Tibet est une région géostratégique fondamentale mais il possède aussi des ressources énergétiques importantes convoitées par l’Occident. Et surtout le Tibet recèle des trésors cachés sur nos origines et concernant les grandes civilisations et continents disparus. De nombreux artefacts et de nombreux textes anciens y ont été mis à l’abri depuis des temps très anciens.

PLUS-0862--2-.JPGAlors à vous de chercher la vérité ou de croire à cette propagande outrancière. Mais je conseille à chacun de partir explorer l’histoire de ce grand pays qui est la Chine. Un pays qui est non impérialiste. D’ailleurs quand nous voyons la France, ce tout petit pays de 63 millions d’habitants, qui est totalement paralysé quand 10 000 personnes manifestent dans l’Hexagone, il ne peut échapper à l’esprit que le président Chinois tient bien son pays. Imaginez 300 millions de mandarins descendant dans la rue pour contester le pouvoir ? Ce n’est pas possible.

Un autre son de cloche :


 

 

La police chinoise a matraqué à coups de bâtons recouverts de clous un Tibétain qui s'était immolé, avant d'ouvrir le feu sur une foule de témoins, selon des informations rapportées par une ONG basée à l'étranger dont les affirmations sont rejetées par les autorités locales.

Losang Jamyang, un ancien moine âgé d'un peu plus de 20 ans, s'est immolé samedi à Aba, dans une zone tibétaine de la province du Sichuan (sud-ouest). Il est devenu le 16e Tibétain à mettre ainsi fin à ses jours ou à tenter de le faire en moins d'un an pour protester contre la répression de la liberté de culte dans les régions tibétaines en Chine.

"Il s'est arrosé d'essence et y a mis le feu. Il est sorti dans la rue et a appelé à une longue vie pour le dalaï lama et à la liberté au Tibet. La police a commencé à lui donner des coups de pied et à le frapper avec des bâtons couverts de clous", rapporte l'ONG International Campaign for Tibet, jeudi 19 janvier.

"Incapable de supporter une telle scène, des Tibétains sur place se sont opposés aux forces de sécurité armées... criant que le corps devait leur être remis, et faisant tout leur possible pour barrer la route à la police alors qu'elle essayait de l'emporter", a poursuivi l'organisation basée à Londres.

"Libéré pacifiquement"

De son côté, un porte-parole du gouvernement local à Aba, qui n'a donné que son nom de famille, Wang, a nié les faits rapportés. "Ce que vous lisez sont des fausses informations", a-t-il déclaré, refusant de donner sa version de ce qui s'est passé.

Selon ICT, la police a détenu et battu plusieurs Tibétains, blessant grièvement une femme et rendant une autre aveugle. Les forces de sécurité chinoises ont aussi ouvert le feu sur la foule et blessé par balles deux femmes, toujours d'après l'ONG.

La Chine affirme avoir "libéré pacifiquement" le Tibet en 1951 et amélioré le sort des Tibétains en fournissant des fonds pour le développement économique de cette région pauvre et isolée. Mais de nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Hans, ethnie fortement majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture.  

Comme de nombreuses personnes au départ j’ai été dupe et crédule. Je croyais à l’époque que la souffrance de ce peuple, dit opprimé par les Chinois, était réelle. Je croyais qu’un génocide avait été perpétré et que des milliers de temples avaient été détruits. Il faut se rendre sur place pour voir que cela est faux. J’ai donc cherché à connaître sa véritable histoire depuis son origine. Il s’est avérée que celle-ci n’avait rien à voir avec la propagande qui nous a été enseignée. Le Tibet a été une théocratie très répressive, sanguinaire et esclavagiste envers son propre peuple. Cette réalité est terrifiante si nous la comparons à l’image d’Épinal couramment véhiculée en Occident. Une vérité qui est bien loin des clichés qui nous sont régulièrement vendus. Ensuite le rôle des Anglais, puis celui des Américains et de leurs services secrets sont largement à prendre en considération pour comprendre les évènements qui s’y déroulent. La diabolisation est une arme, et elle sert ici à déstabiliser l’Empire du Milieu.

Je me suis rendue au Tibet et j’y ai séjourné, et je peux affirmer que si la police est présente, depuis l‘infiltration de groupuscules étrangers, le peuple est totalement libre de pratiquer son culte comme et quand il le souhaite. Il n’y a d’ailleurs aucun contrôle ni agression de la police dans les villes contrairement à ceux que nous nous connaissons en Occident.

Nous sommes sociaux !

Articles récents