Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Les scènes de liesse à Tripoli diffusées en direct sur Al-Jazeera = décors de cinéma made in Qatar

Publié par Diatala sur 22 Septembre 2011, 09:45am

Catégories : #Dossier Libye et Médiamensonges

0006553t.jpg« Ne croyez rien en vous fondant sur la seule autorité de vos maîtres ou des prêtres » Bouddha.

Dépassant les précédentes fabrications médiatiques, tant en ampleur qu'en audace, hier matin Al-Jazeera a mis en scène ce qui sera sûrement dans l'histoire comme l'un des canulars les plus cyniques commis par les médias mainstream depuis les images manipulées d'Irakiens déboulonnant la statue de Saddam Hussein après l'invasion américaine en 2003.

Dans la matinée du 22 août 2011, Al-Jazira a diffusé un «live» de la situation sur la Place Verte à Tripoli, qui visait à montrer la prise de la capitale libyenne par les forces rebelles. Scènes de liesse et d'euphorie décrivait la journaliste d'Al Jazeera Zeina Khodr, tout comme elle a déclaré : 
"La Libye est entre les mains de l'opposition "


Les images ont été immédiatement reproduites dans tous les médias mondiaux mainstream, avec des titres claironnant « la fin du Kadhafi » et les éditoriaux à travers le monde dans les médias mainstreams spéculent sur l'avenir post-Kadhafi de la Libye.
Les fils de Kadhafi auraient été arrêtés, et plus de défections sont attendus. La capitale libyenne est, on nous a dit, maintenant dans les mains des forces rebelles. Pour beaucoup, c'est un "fait accompli".


En fait, les photos d'Al-Jazeera pour la Place Verte étaient un canular élaboré et criminel. La scène avait été préfabriquée dans un studio à Doha au Qatar. Cette information avait été transmise à l'intelligence service libyen et le peuple libyen avait déjà été averti du PsyOps (opération psychologique) Qatari quelques jours auparavant sur la télévision d'Etat Rayysse.


Le canular Al-Jazira avait pour but de créer l'impression que Tripoli avait chuté de manière à:

(1) briser la résistance libyenne, en créant la panique et le chaos dans la capitale libyenne.
(2) à fournir une couverture sur les massacres de civils qui auraient lieu dans les jours suivant la déclaration de la victoire des rebelles.

En d'autres termes, les médias seraient entrain de fournir une couverture pour les crimes de guerre et crimes contre l'humanité qui sont nécessaires afin de subjuguer les Jamhahirya libyens aux intérêts corporatifs occidentaux.


Peu après que les photos d'Al-Jazira aient été diffusées, cet auteur contacta une journaliste indépendante Lizzie Phelan à Tripoli. Mlle Phelan a été en mesure de confirmer en vu de ce qu'elle décrit comme des sources fiables que les images d'Al Jazeera étaient fausses.

 Interview de Lizzie Phelan et decalage entre Russia Today et autres CNN, BBC, France 24



À la fin de la journée, il est apparu que tous les mensonges émanant de Twitter par les criminels au sein du Conseil national de transition ont également été, sans surprise, faux. Les fils Kadhafi n'avaient pas été arrêtés, et les rebelles ne contrôlaient pas la ville.


En attendant, Lizzie Phelan, Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan ont reçu des menaces de mort voilées de médias occidentaux séjournant à l'Hôtel Rixos à Tripoli. Après l'arrivée de milliers de terroristes de l'OTAN-Al-Qaïda, une brève période de chaos s'ensuivit dans la ville.
Lorsque de nombreux journalistes traditionnels ont abandonnés l'Hôtel Rixos, les autorités libyennes ont découvert que la plupart d'entre eux étaient des agents de la CIA et le MI6 infiltré en tant que journalistes.


A l'heure actuelle, Mahdi Darius Nazemroaya, Thierry Meysan et autres vrais journalistes restent emprisonnés dans l'Hôtel Rixos. Nazemroaya a essuyé des tirs par un sniper de l'OTAN / rebelles alors qu'il tentait de placer un signe de presse sur le toi de l'hôtel Rixos pour protéger le bâtiment du bombardement de l'OTAN.


Le reporter Lizzie Phelan a contacté un ami hier pour me dire qu'elle avait été menacée par le personnel de CNN et son utilisation de Facebook et email avait été bloqué.


Ci-dessous, vous pouvez voir l'avertissement donné au peuple libyen par les médias d'Etat contre les PsyOps en provenance d'Al Jazeera. Le présentateur dit aux téléspectateurs qu'Al-Jazeera a créé une fausse Place Verte de Tripoli, et qu'ils vont l'utiliser pour produire une fiction gigantesque de «libération» de la Libye.

 

Le reporter Lizzie Phelan a contacté un ami hier pour me dire qu'elle avait été menacée par le personnel de CNN et son utilisation de Facebook et email avait été bloqué.


Ci-dessous, vous pouvez voir l'avertissement donné au peuple libyen par les médias d'Etat contre les PsyOps en provenance d'Al Jazeera. Le présentateur dit aux téléspectateurs qu'Al-Jazeera a créé une fausse Place Verte de Tripoli, et qu'ils vont l'utiliser pour produire une fiction gigantesque de «libération» de la Libye.

La photo ci-dessus prouve que les producteurs de la supercherie d'Al Jazeera ne sont pas des maîtres en la matière, comme les écarts flagrants entre la place verte à Tripoli et la version d'Al Jazeera sont manifestement évidentes. Les différences entre l'architecture à Green Square à Tripoli et les images montrées à Al Jazeera sont bien documentés dans la vidéo ci-dessous.


 


Alors que la chaîne Al-Jazira a fait son show, la célèbre actrice Zeina Khodr devrait être en bonne position pour recevoir un prix pour une interprétation plutôt bancale. Elle récite son texte de manière plutôt mécanique, comme une personne qui n'était pas particulièrement convaincu de son sujet, ou était-ce l'aspect grand-guignolesque du film qui la dérangeait.


Ce canular médiatique est un autre exemple poignant de la désespérance de l'OTAN, qui a impitoyablement bombardé une nation souveraine pendant 6 mois et a jusqu'à présent échoué à provoquer une changement de régime. Il prouve aussi encore une fois le rôle des médias dans l'entreprise de désinformation et de guerre

sources. : http://wikistrike.over-blog.com/article-libye-enfumage-mediatique-sur-les-scenes-de-liesse-a-tripoli-82392864.html via

 

http://pasdesecretentrenous.blogspot.com/2011/08/mediamensonges-sur-les-scenes-de-liesse.html

Nous sommes sociaux !

Articles récents