Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Les méchants vont pouvoir devenir des gentils grâce à Big Pharma

Publié par Diatala sur 15 Décembre 2011, 17:24pm

Catégories : #BIG Pharma - Mensonges - Virus - Dictature Santé

pilule.jpg

À quand alors un médoc contre l'excès de gentillesse, contre le mensonge, pour devenir courtois, pour être une bonne cuisinière, pour être polyglote ou contre les pieds qui puent ? Mais surtout à quand un vaccin contre la bêtise ?

Et si ces chercheurs inventaient plutôt un médicament qui leur remette le cerveau à l'endroit afin de cesser de créer tout et n'importe quoi permettant de générer des profits et encore des profits pour le compte de Big Pharma ! 

Une industrie qui se fout du bien-être des gens mais qui n'a qu'UN seul objectif...son chiffre d'affaires. Il est donc nécessaire de sortir des molécules pouvant cibler chaque catégorie de personnes ayant des troubles réels ou imaginaires ou en inventer.

Mais pour se ruiner la santé et éradiquer ses propres potentiels d'auto-guérison quoi de mieux que de croire les autres, des affairistes, des financiers, des inconnus motivés par l'appât du gain ?   « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme » et Rabelais avait raison.


 

L’avènement d’une société améliorée grâce aux médicaments. Et pourquoi pas? Des scientifiques travaillent sur de nouveaux types de médicaments qui pourraient sérieusement mettre à mal la profession de gardien de prison. Le remède possède la particularité de rendre les gens "bons".

Les blouses blanches pensent sérieusement que ces pilules remplaceraient une peine de prison. Le Dr. Guy Kahane, de l’Oxford Center for Neuroethics, affirme que jusqu'à présent "la science a ignoré la question de l’amélioration de la morale". Cela pourrait changer car "de nombreuses recherches montrent que certains médicaments influencent la réaction des gens face à un dilemme moral : ils sont plus empathiques, soudés s’ils sont dans un groupe, l’agressivité est également réduite".

Mais d’après lui, il est "très improbable que les gens se ruent sur des pilules pouvant les rendre meilleurs !". Il est donc partisan d'une administration massive de ce type de pilule, et pense sérieusement que l’humanité pourrait ainsi régler des problèmes aussi importants que les guerres ou la faim dans le monde.

Nous sommes sociaux !

Articles récents