Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Les JO 2012 avec l'Armée : Risque d'attentat élevé

Publié par Diatala sur 14 Mai 2012, 16:45pm

Catégories : #JO 2012

 

Chacun sait que si un attentat d’envergure devait être réalisé en Europe il pourrait être commis lors des JO de 2012, voire en simultané dans d‘autres capitales pour générer un état de chaos et un traumatisme lourd. Mais des solutions sont déjà prévues de longue date pour remettre de l’ordre et faire cesser la paranoïa généralisée. Elles seraient acceptées par ceux qui sont dans la croyance permanente sans ne jamais chercher à savoir. Ceux qui regardent le doigt et non le météore qui va s‘abattre sur eux.

 

Cette hyper sécurité de Londres voudrait ainsi donner le sentiment que toutes les précautions ont été prises pour parer au pire et éviter que des dizaines de milliers de personnes ne soient tuées. Mais pourquoi une telle crainte et pourquoi ces infos anxiogènes qui durent depuis plus d’un an  ?

Si de tels risques sont connus, ils ne peuvent être obligatoirement qu'avérés et recoupés par différents services secrets ? Bien sûr.  Ce qui veut dire qu’ils connaissent déjà ceux qui veulent commettre un attentat et surtout où ils se trouvent. Alors pourquoi ne les stoppent-ils pas en amont ? Ou pourquoi ne pas annuler cette fiesta ou la reporter ? Elle n’est malgré tout qu’une compétition sportive, même si les champions, tous titres confondus, sont toujours les financiers. Les sportifs et le spectateurs préféreront, j’en suis certaine, ne prendre aucun risque pour rester en vie.

Active-Denial-System-une-arme-non-letale-vraiment--copie-1.jpg

Un tel déploiement de policiers et d'agents de sécurité (40 000 mille), plus l’armée avec des engins terrestres, des avions, des navires de guerre et des missiles antimissiles, serait donc suffisant et censé assurer la sécurité lors des JO ? Or, nous avons tous été témoins que le bâtiment le plus protégé au monde, le Pentagone, avec un espace aérien et des bâtiments ultra sécurisés, des missiles sol/sol et sol/air, des radars capables de détecter et d’abattre une mouche dans son périmètre, avait ce jour là joué de malchance. Ah c’est bêta !

Alors que deux avions venaient de s’encastrer dans les tours du WTC, un Boeing 747 lui s’avançait tranquillement dans la zone de sécurité aérienne du ministère de la Défense pour venir piquer directement sur l’aile des archives et des documents secrets avant de traverser trois murs en béton.

C’est aussi un exploit quand nous voyons sa trajectoire et que nous savons qu’il n’a même pas abimé la pelouse, ni aucun débris derrière lui, ni même les restes d’un seul cadavre. Tout s‘est volatilisé. Sans doute était-ce un coup de David Copperfield !

La seule trace visible sera celle de son impact d’entrée d’un diamètre de 5m, pour un avion de 45m d‘envergure et de 14m de haut. Peut-être était-il fait d’un alliage inconnu hybridé avec des cellules de souris et d‘homme invisible, et conduit par des terroristes écologiques ? Tout est possible ma bonne dame !

Comme il n’est pas admis de contester cette version officielle ubuesque, on peut quand même, discrètement, apporter pour rire des réponses qui seront pas plus ridicules que les leurs.

 

Ce qui veut dire que cet étalage de protection ne peut en rien assurer une parfaite sécurité si la malchance est de nouveau au rendez-vous à Londres.

 

Chacun doit s’interroger sur la raison de ce dispositif hors du commun car, entre Big Brother, les satellites, leurs autres technologies d’espionnage High Tech et les trillions de dollars et d’euros qui ont été investis pour, officiellement nous protéger, comment des terroristes peuvent-ils déjouer de tels systèmes s’ils ne sont pas aidés par ceux qui les mettent en place ?.

C’est vrai, il reste l’attentat chimique ou bactériologique commis par un type inconnu et isolé. Sans doute un syrien ou un iranien qui laisserait tomber son portable, ses papiers et une canette de bière contenant un virus mortel qu'il aurait acheté sur le Net.

Mais quel pays musulman serait assez idiot pour défier l’armée la plus sophistiquée et la puissante du monde sachant qu’ensuite son peuple sera massacré, qu’il sera détruit, ruiné et pillé ?

 

Si ce drame devait se produire, il est évident aussi, comme ce fut le cas pour le 11/9, que les terroristes seraient identifiés dans la journée, voire assez rapidement pour ne pas refaire la même erreur.

Eh oui ! Ces extrémistes sont très patients, méticuleux et rusés, ils défient et contournent les systèmes les plus performants au monde, mais !...  Ils agissent toujours sans gants, en emportant avec eux leur vrai passeport et en laissant soigneusement derrière eux des indices pour bien remonter leur piste afin d'être  localisés le plus rapidement possible.  

2630035125_2edf76fa60.jpgMais pendant que l’on se focalise sur cet évènement, et que tout le dispositif se met en place pour garantir la sécurité de la foule, le tunnel sous la Manche et les autres capitales, qui reste des cibles terroristes, ne semblent pas faire l’objet d’inquiétude ni de surveillance. Pourquoi ? 

Il s’agirait encore une fois de malchance si toute l’attention n'avait été portée que sur Londres et que des attentats se produisent ailleurs.

Parfois on se demande où ils ont la tête ces grands stratéges et experts  !.

 

Un nouveau 11/9 justifierait immédiatement une nouvelle guerre contre le terrorisme, des mesures ultra sécuritaires en Europe, des arrestations arbitraires, de nouveaux pays à être bombardés et pillés, et la mise en place d'un Patriot Act III aux USA qui serait aussi accepté par l‘Europe. Ce qui mettrait infine du beurre dans les épinards de l’empire décadent, enfin de la poignée d‘individus qui vénère le pouvoir et l’argent et qui ne respecte ni la Vie humaine, ni la Terre.

 

Entre le 11/9/2001 et l’année 2012, il y a 11 ans.

 

 

Le Monde

Un mégaphone particulièrement performant, pouvant être utilisé pour disperser les foules à coups de décibels, sera déployé lors des Jeux olympiques d'été à Londres, a indiqué samedi 12 mai le ministère britannique de la défense.

L'engin de fabrication américaine, appelé "outil acoustique à longue portée" ou Long range acoustic device (LRAD), sera utilisé en priorité pour émettre des avis à l'intention des bateaux sur la Tamise en cas de nécessité. Il est en effet beaucoup plus efficace qu'un mégaphone.

Mais l'engin, qui ressemble à une sphère aplatie, peut aussi être utilisé à forte puissance pour disperser les foules. Il peut émettre un son perçant allant jusqu'à 150 décibels à un mètre. L'armée américaine l'a utilisé dans le contrôle de manifestations de foules en Irak, rappelle la BBC sur son site internet. Le LRAD a également été utilisé contre des pirates des mers ou des manifestants lors du sommet du G20 de Pittsburg en 2009 :
Cette arme sonique a été développée par l'armée américaine en réponse à l'attaque terroriste contre l'USS Cole en octobre 2000, comme l'explique ce petit film de communication :

L'"arme acoustique" a été testée par l'armée britannique lors des grandes manoeuvres de préparation à la sécurité des JO qui se sont déroulées du 2 au 10 mai à Londres et dans le secteur de Weymouth, dans le sud-ouest de l'Angleterre, qui accueillera des épreuves de voile pendant les Jeux.

Le dispositif de sécurité pendant les JO (27 juillet-12 août) est le plus important depuis l'après-guerre au Royaume-Uni, avec plus de 40 000 militaires, policiers, agents de sécurité privés et bénévoles mobilisés pour protéger la capitale, et l'appui de chasseurs et de navires de guerre. Le ministère de la Défense a même annoncé le 30 avril que des batteries de missiles seraient installés sur six sites de la capitale anglaise, une première depuis la seconde guerre mondiale.

Nous sommes sociaux !

Articles récents