Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Les banques sont hors-la-loi: Demandez aux banques de vous rembourser

Publié par Diatala sur 17 Novembre 2011, 10:19am

Catégories : #Désinformation Médias- Omerta- Leurs Mensonges

3593766138_3807c0d988.jpgIRIB : Les banques sont hors-la-loi. C'est ce que révèle une étude de Choisirmabanque.com, réalisée, auprès de 124 établissements bancaires. D'après elle, 122 d'entre eux ne respectent pas la loi concernant les commissions d'intervention, ce coût prélevé, à chaque opération, dès lors que le découvert autorisé est dépassé. Or, un arrêté de la Cour de cassation, en date du 5 février 2008, faisant office de jurisprudence, interdit ce genre de comportement. "Ce sont des frais illicites au regard de la loi, mais ce sont, surtout, des frais qui ressemblent à du racket. Le banquier se paie deux fois.
 
Source Europe 1. fr
Les découverts non autorisés sont surfacturés par 122 banques françaises.
Trop chers et hors la loi, les découverts non autorisés. C’est ce qui ressort de l’enquête menée par Choisirmabanque.com qui juge que 122 des 124 banques françaises abusent et facturent très cher certaines opérations.
Une double peine
D’après, le comparateur de frais bancaires, seules ING direct et Boursorama, deux banques en ligne, ne facturent pas de frais illicites.
Dans toutes les autres banques, plus un client est débiteur, plus la banque lui prélève de l'argent... qu'il n'a pas. Une forme de double peine complètement abusive, selon l'Association des usagers bancaires.
Un "racket" des banques
Son président, Serge Maitre, dénonce un "racket" de la part des banques. "Le banquier se paye deux fois : d’un côté, il prend des intérêts sur les soldes débiteurs avec les Agios mais il rajoute une couche sur chaque opération", dénonce-t-il joint par Europe1.
Des opération facturées jusqu'à 16 euros
Les banques retirent, en effet, 8,30 euros en moyenne - et jusqu'à 16 euros - pour chaque opération lorsque le client dépasse son découvert autorisé.
Pour éviter les abus, le gouvernement songe à plafonner les facturations... Ainsi, les banques ne pourraient pas débiter plus de cinq opérations chaque mois.

 Note perso : Il n'est pas conseillé du tout de placer son argent dans une banque en ligne car son contrôle vous échappe encore plus.

Nous sommes sociaux !

Articles récents