Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La Suède finance une brochure pro palestinienne et la Belgique consolide sa coopération avec la Palestine

Publié par Diatala sur 22 Novembre 2011, 17:22pm

Catégories : #Gaza - Palestine

  • 2095450998_819d76bb56.jpgSource : missionpalestine.wordpress.com

La Suède finance une brochure pro palestinienne qui fait scandale.

Ce livre s’intitule » Colonialisme et apartheid : l’occupation israélienne de la Palestine ».

Le gouvernement suédois a financé la publication en versant plus de 100 000 dollars, à une association palestino-suédoise.

Les auteurs de la brochure accusent Israël d’avoir mis en place une législation de ségrégation raciale, un état d’Apartheid dans les territoires palestiniens, appelant également au boycott actif d’Israël.

Israël, tout comme la communauté juive suédoise, comme le Ministre suédois en charge de l’aide internationale ont critiqué ce soutien du gouvernement suédois.

L’ambassadeur d’Israël, Benny Dagan, a rencontré les membres du groupe parlementaire d’amitié Suède-Israël pour leur demander d’intervenir afin de faire cesser ces aides.

Bien evidemment, ils’agit de la part du gouvernement Suedois d’un acte « anti-sémite »…

La Belgique consolide sa coopération avec la Palestine

http://www.7sur7.be/7s7/fr/

© belga

La Belgique a consolidé son programme de coopération bilatérale avec les Palestiniens en signant, mercredi au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, un programme pour les quatre prochaines années focalisé sur l'éducation et la gouvernance locale.

Le ministre belge de la Coopération Olivier Chastel a signé avec le ministre palestinien du Plan Ali Jerbawi le "programme indicatif de coopération" (PIC) 2012-2015, qui porte le montant de la coopération bilatérale de 50 millions d'euros pour les années 2008-2011 à 71,6 millions d'euros.

Cette augmentation traduit un rééquilibrage de la coopération bilatérale avec les montants prévus par le département pour la coopération multilatérale (organisations internationales) et indirecte (ONG, universités).

Elle confirme aussi la réussite des programmes précédents, marqués par un taux d'engagement des budgets de 100 pc et un taux de réalisation (provisoire) de 36 pc, jugé très satisfaisant étant donné les difficultés de terrain rencontrées dans le contexte conflictuel du Proche-Orient.

Malgré que cette nouvelle direction de la coopération au développement ait été décidée par la Belgique de longue date, M. Jerbawi a remercié le gouvernemet belge pour cet effort financier, "surtout en ces temps financiers difficiles de la zone euro".

Les projets s'inscrivent en outre dans le Plan national de développement de l'Autorité palestinienne, a souligné Olivier Chastel (MR). "La Belgique est persuadée qu'une Autorité palestinienne solide, efficace et responsable est nécessaire au processus de paix" avec Israël, a-t-il souligné auprès de M. Jerbawi.

Particularité du nouveau PIC, une partie du financement (14 millions d'euros) est destinée à des projets dans des territoires peuplés de Palestiniens mais non contrôlés par l'Autorité (Gaza, Jérusalem Est, zone C en Cisjordanie).

Cette "coopération déléguée" concerne par exemple un projet de la Commission européenne d'allocations sociales pour les familles les plus vulnérables en Cisjordanie et à Gaza ou un projet d'assainissement d'eau à Gaza via la Banque mondiale.

Mais l'essentiel de la coopération se focalise sur l'éducation (construction d'écoles) dans les territoires palestiniens, ainsi que sur la gouvernance locale, maillon jugé essentiel pour fonder une administration dans les villages et collectivités locales morcelés par la présence israélienne, et pour lutter contre la corruption.

"Notre expérience dans le domaine de la gouvernance locale permettra notamment à la Belgique de prendre le lead dans ce domaine, parmi les acteurs de la coopération avec l'Autorité palestinienne", a relevé M. Chastel.

La Belgique n'a pas retenu la possibilité d'une "tranche incitative" dont le montant serait débloqué en fonction du respect de critères de gouvernance, de respect de l'Etat de droit et de droits de l'homme. Elle n'exclut toutefois pas la possibilité d'une "rallonge" du PIC dans deux ans sur base de tels critères, à définir par un futur gouvernement. (belga)

Nous sommes sociaux !

Articles récents