Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La Fausse Menace Nucléaire Iranienne est Brandie par Gérard Araud

Publié par Diatala sur 29 Septembre 2011, 11:21am

Catégories : #Ahmadinejad - Iran Propagande et médiamensonges

Le déploiement des forces armées des États-Unis dans des bases militaires du monde

Sarkozy le va-t-en- guerre ne dit pas tout aux Français. Son ambassadeur aux Nations Unies, Gérard Araud, ancien ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en Israël, lui, explique clairement, et ce, en pleine période de début de crise majeure « qu’il existe un "fort risque" d'une frappe militaire contre l'Iran si la république islamique continue sur la voie de la prolifération nucléaire ».

Mais avec quel argent la France va-t-elle faire cette guerre ? Avec celui de BHL ? Non. En creusant la dette et en augmentant les intérêts des intérêts des intérêts des intérêts de celle-ci.

500px-US military bases in the world svg - Copie (2)

bases américaines

3306552-4741983.jpgLe budget pour la fausse guerre humanitaire en libye est estimé à près de 2,7 milliards de dollars en Grande Bretagne, et, étrangement en France, Gérard Longuet déclare un coût de 320 millions d'€ en septembre.

Nous avions compris dès le début que la mise en place de ministres de la Défense fades, inodores, potiches, donc inutiles comme Hervé Morin et Gérard Longuet (son CV peu reluisant ici), avait ses raisons. Il est plus simple de comprendre que la politique gaulliste allait passer à la trappe et que les décisions dorénavant ne seraient plus prises par le chef de l'Ètat mais par l'axe WTA( Washington/Tel Aviv) et que ce dernier ne serait que le simple synapse.

Le chiffon rouge qui est secoué afin de terroriser les populations sur un danger, qui n’existe pas, doit faire réfléchir chacun sur les retombées et les conséquences d‘une telle frappe. Elles seraient : la déclaration d’une troisième guerre mondiale prévue de longue date, une crise pétrolière majeure et des coûts à la pompe qui pourraient doubler ou des pénuries, des crashs boursiers, des restrictions à tous les niveaux, des interdictions, des privations de liberté et de jeunes enfants qui partiraient pour servir de chair à canon dans une guerre totalement inique. Une guerre qui serait faite pour toujours enrichir les mêmes, pour décimer des millions d’innocents, qui asservirait davantage les peuples, qui augmenterait toutes les factures et qui servirait à piller encore les richesses et les ressources de la Terre. C’est aussi un des moyens de concentrer les pouvoirs dans quelques-unes des mains de ces grands psychopathes, de faire tourner à plein régime le complexe militaro-industriel et d‘enrichir les grands argentiers.

Alors, même si l’Iran parvenait à créer une ou plusieurs bombes nucléaires où seraient le danger face à l’arsenal de milliers d’ogives détenues par les USA, celles de l’Otan en y incluant celles de la France, du Pakistan aux mains des Yankees et celles non-déclarées d’Israël ? Sans parler des bases US qui encerclent complètement l’Iran avec celles de ses alliés comme la Turquie, Bahreïn, le Kirghizistan, le Pakistan, l’Afghanistan, l’Arabie, le Qatar, le Koweït qui a été envahi, non pas par Saddam, mais par l’armée américaine lors de la première guerre « Tempête du Désert » et qui depuis est restée sur place pour installer une de ses plus grandes bases. Il faut ajouter à cela les sous-marins atomiques patrouillant dans les eaux avoisinantes et dans l’océan Indien, les satellites lanceurs de projectiles,des micro-satellites pourvus de fonction cachées, la NSA ou Big Brother, les avions furtifs, les drones, les soucoupes volantes et sans oublier le bouclier antimissile déployé en Europe de l‘Est. L’opinion a aussi tendance à oublier que les seuls à avoir utilisé la bombe nucléaire sont les USA et qu’avec Israël ils ont été les premiers à se servir de bombes au phosphore, à l’uranium appauvri, d’armes laser et qu’ils possèdent également le plus grand stock de bombes bactériologiques et d‘arsenaux High-tech. Où est la menace d’un Iran nucléaire à part le fait que, si vraiment il réussissait à se doter de cette arme, un meilleur équilibre des forces se ferait géopolitiquement ?

Les États-Unis seraient sur le point d'activer un bouclier antimissile au-dessus de l'Europe méridionale. C'est ce qu'affirmait le quotidien américain The Washington Post le 01/08/2010 ici

La CIA a recruté 1 500 combattants afghans pour les infiltrer et combattre en Libye. Ceux que nous combattons pourtant ,officiellement, depuis 10 ans dans une guerre dont le coût s'élève à des trillions de dollars et qui a faite des millions de morts et d'handicapés ici 2223556912_1afaa9f61b.jpgjuif.org : L'ambassadeur français aux Nations Unies, Gérard Araud, a prévenu d'un "fort risque" d'une frappe militaire contre l'Iran si la république islamique continue sur la voie de la prolifération nucléaire, a rapporté l'AFP mercredi.

"Si nous ne réussissons pas à trouver la voie des négociations aujourd'hui avec l'Iran, il y a un fort risque d'action militaire," a déclaré l'ambassadeur français lors d'un groupe de discussion à New York, selon l'AFP.

Araud a ajouté qu'il était convaincu que "certains pays n'accepteront pas la perspective" que la république islamique atteigne l'armement nucléaire.

Il y a quelques jours, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé l'Iran à faire un premier pas en gelant la production des centrifugeuses, affirmant qu'une telle mesure permettrait d'éviter de nouvelles sanctions contre elle.

Si l'Iran fait ce premier pas, a déclaré Lavrov lors d'une interview à CNN dimanche, la Russie "n'adoptera pas de nouvelles sanctions au conseil de sécurité des Nations Unies ou unilatéralement."

Disant que le seul moyen de résoudre la question du nucléaire iranien passe par des négociations, il a ajouté : "je crois que si l'Iran reçoit un message très clair que ce n'est pas un problème de changement de régime mais que cela ne concerne que la non-prolifération, je crois que nous avons une chance de commencer des discussions sérieuses."

En attendant, le secrétaire américain à la défense, Léon Panetta, devrait arriver en Israël pour des discussions avec son homologue, le ministre de la défense Ehoud Barak. Les pourparlers devraient inclure la menace nucléaire iranienne.

http://www.juif.org/defense-israel/160737,un-diplomate-francais-met-en-garde-contre-un-fort-risque-de-frappe.php

Nous sommes sociaux !

Articles récents