Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Charlie Hebdo : L'Opinion menée par le bout d'un nez sans flair

Publié par Diatala sur 29 Janvier 2015, 10:52am

Catégories : #Attentat Charlie Hebdo

declaration-des-droits-de-l.jpg
 
Dieu a trois passeports, donc trois identités : ALLAH pour l’Islam, DIEU pour la Chrétienté et YHWH. Voir en fin d'article.
   
Valeur : « Ce par quoi quelqu’un est digne d’estime sur le plan moral, professionnel etc, mérite, qualité »
 
Chaque peuple doit-il avoir ses propres valeurs ou est-ce l’ensemble de l’Humanité qui doit partager des vertus identiques et non des valeurs communes ? 
Les tueurs, les pédocriminels et les délinquants de tout poil ayant eux-mêmes leurs propres valeurs, sans se soucier ni des vertus ni de la noblesse d’acte, la question se pose ? Idem pour les valeurs d'une science sans conscience. Il est évident que leur échelle de valeurs ne peut être compatible avec celle des autres et encore moins avec les vertus qui n'ont pas d'échelle ou de degrés (Vertu : force morale, force d'âme, disposition à faire le bien).      
Est-ce seulement alors un problème de sémantique ou tolère-t-on au nom d'un pseudo vivre ensemble, de l’émotion et d’une liberté de façade que des va-leurres écrasent la Constitution première de l’Être, la Noblesse ? Constitution qui n'a rien à voir avec celle bassement républicaine ?
 
Le fait que chacun impose ses propre valeurs aux autres est ainsi à l’origine des troubles sociétaux et des crimes les plus répandus et de ceux de ce monde.
L’Occident impose par la force son système de valeurs et veut le généraliser à tous, de la guerre humanitaire au consumérisme et au capitalisme mortifères et dégénérés, à Coca-Cola en passant par le sexe sans tabous, le porno, les drogues, le Gender, la GPA, la PMA, l'inceste, la péophilie, la prostitution etc. L’État lui-même entre dans ce qu’il y a plus intime chez nous pour imposer ses valeurs excentriques par la Loi.
Leurs valeurs deviennent ainsi l’idéal à protéger, à suivre et à ne pas enfreindre. Est-ce alors la marque d’un État qui respecte le Peuple dont ses employés ou serviteurs font partie ?
Monsieur Hollande et un collègue de travail, Manuel Valls, ont aujourd’hui comme mission première, comme valeur principale, de lutter contre un antisémitisme soi-disant en hausse, tout en traquant et en faisant arrêter un humoriste, une personne mentalement dérangée, une autre ivre et des enfants de 8 et 9 ans pour « apologie du terrorisme ». Plus d'une cinquantaine au total. 
Une des valeurs de ce gouvernement est aussi, depuis le 7 janvier, de traquer et de poursuivre ceux sur les réseaux sociaux et dans les lycées qui ont un humour qui ne fait pas rire tout le monde. C'est donc lui qui, dorénavant, autorise ce qui est drôle, ou pas, si on peut rire ou si cela est strictement interdit et pénalement répréhensible.
Mais dans ce cas pourquoi ces messieurs ne quittent-ils pas leur job pour œuvrer à plein temps afin d'être dignes des valeurs qu'ils défendent ? Une chose est certaine, quand quelqu'un n'est pas à sa place, c'est la .....
Oubliées les luttes essentielles contre le terrorisme financier et les délinquants politiques, l’ogre de la Finance, Bruxelles, les hausses de prix, la pauvreté, la dette, le chômage, les caisses vides, les faillites, les délocalisations, les augmentations de taxes et celles des d’impôts et le déclin économique. Cependant beaucoup d'argent sera emprunté pour ces nouvelles mesures sécuritaires, mais aussi liberticides, et pour faire une guerre durable.
cochon-animaux-0008.jpg
Si les Bandes rires ou applaudissements sont déjà ajoutées partout, et très pénibles à entendre, elles le sont surtout sur les sketchs qui ne sont pas drôles du tout. Mais bientôt il y  aura obligation de rire au - Top signal - sous peine d'être incarcéré si dans le questionnaire, joint à votre déclaration de revenus, vous avez ri à mauvais escient ou pas assez.  
      
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste "
Napoléon Ier
 
Nous sommes malheureusement habitués à entendre depuis des générations qu’il est fondamental d’apprendre. Toutefois apprendre quoi ? Car apprendre est certainement la chose la plus dangereuse qui puisse exister si ce que l’on apprend est un dogme qui est pris pour vérité, une simple théorie scientifique érigée en fait incontestable, un faux totalement partisan, la version des vainqueurs et si le contenu n’a pas été vérifié et confronté à des rapports critiques, à des analyses contradictoires et révisé.
" Les époques où le savant passe au premier plan sont des époques de fatigue, souvent de crépuscule, de déclin". Nietzsche
 
Existe-t-il de ce fait une différence entre la science et la foi ? Aucune.  
 
" Depuis que ceux qui savent ont commencé de paraître parmi nous, les gens de bien ont disparu"  Sénèque  
JE-SUIS.JPG
Ce savoir didactique n’est pas le Savoir, il est fait pour empêcher d‘y accéder en faisant un bourrage de crâne intensif qui masque un obscurantisme délibéré. Ce qui a conduit à une amnésie personnelle et collective. Tout comme chercher la vérité sont des actes proscrits et même parfois condamnables. Seul le lavage de cerveau à grandes eaux viciées est autorisé.
C’est pourtant ce travail sans strictement aucune conscience qui serait la panacée. Or, il engendrera des foules de lettrés et de diplômés incultes qui récitent comme des psittacés ce qu’ils ont appris tout en l‘imposant de manière autoritaire aux autres. Apprendre ne sert donc à rien si un véritable travail de recherche et de questionnement n‘est pas effectué. Comprendre pour savoir devient la voie de la sagesse.
 
Il est toujours surprenant, et même stupéfiant, qu’une certaine opinion arrive à toujours se contenter d’un seul son de cloche sans aucun esprit critique, sans ne jamais chercher à entendre l’ensemble des protagonistes, sans chercher d’analyses contradictoires ni même s’aventurer à oser regarder les incohérences évidentes, les invraisemblances flagrantes et même les plus grossières manipulations. Une simple questionnement légitime n’est même pas accordé à ceux qui sont dans le doute. Comment est-ce encore possible au XXI siècle ?
 
Il est évident que cette opinion sûre d’elle-même ne peut prétendre connaître et comprendre un évènement, un crime et sa scène si les détails sont ignorés, de même que les différents faits et avis qui la gênent. Ce travail est pourtant nécessaire à tous, même à ceux qui ont du flair et qui arrivent à visualiser le but, la méthode et le déroulement.
Les enquêteurs, experts et analystes, de même qu’une certaine opinion éclairée, ceux qui sont un tant soit peu sérieux et respectueux d'eux-mêmes et des autres, feront des recoupements, des déductions et étudieront les faits, le mobile réel et non celui qui semble l‘être de prime abord, les moyens et l’opportunité avant de croire que..., de dénoncer des coupables et de condamner à mort des personnes sans procès.
Les certitudes ne sont pas des vérités et encore moins quand celles-ci sont assénées via l’information politico- médiatique.
Est-il alors raisonnable de croire en une seule thèse en évacuant toutes les autres hypothèses, même celles qui semblent de prime abord les plus saugrenues ?
 jesuischarlie68x68
Les personnes qui sont spongieuses et qui ne mettent aucun filtre absorbent tout. Ainsi elles peuvent ressentir une forte vibration qui est générée face au sensationnel, et plus ce dernier perdure, plus cette secousse se répand en privant l’individu de pouvoir penser sans être agité nerveusement, donc lucide. Les affects prennent de facto le dessus et plus aucun détachement émotionnel n’est alors possible. C’est comme un uppercut qui fait chanceler le cerveau. À contrario, c’est un sentiment exaltant qui agit comme une drogue en provoquant une confusion de l‘esprit.
Cette vibration devient alors expansive et peut même être contagieuse. Cette réaction est parfois consolidée par l’instinct grégaire qui est rassurant et qui permet de partager un même but et un même élan vibratoire. Ce qui donne le sentiment d’agir pour le bien commun en créant une force d’apparence compacte, seulement d‘apparence. Mais ne s‘agirait-il pas plutôt du besoin de se sentir exister, d’extraire une révolte réprimée contre soi-même, contre son impuissance et sa passivité ordinaires ?
Pour certains le besoin de désigner un ennemi permet aussi d’éviter de s’attaquer au danger extérieur : "J‘exècre ce système, ces politiques, ces médias mais je préfère les suivre puisque je suis trop lâche pour les combattre et les condamner définitivement."
Révolte qui ensuite ne peut se manifester qu’à mauvais escient et à contre-sens en combattant la forme et non le fond, les effets et non leurs causes et de facto les mauvais coupables.
C’est ainsi que des millions ou des centaines de milliers de fidèles descendront dans la rue marqués au fer rouge par le slogan « Je suis Charlie » en suivant leurs Bergers (allemands) pour défendre une union sacré-ment détestable et les soi-disant valeurs d‘un journal invendu qui est toujours sous perfusion de l'État, totalement irresponsable, ordurier et propagandiste, et que la très grande majorité n‘avait jamais acheté ou qu‘elle méprisait. Slogan qui, 30min après l’attentat, faisait pourtant le tour du Web avec la « Ligne Charlie » à vendre .
La classe politique s’évertuera de son côté à trouver des solutions pour restreindre la liberté d’expression et les libertés depuis cette Marche. Marche qu’elle organisera pourtant officiellement pour les défendre et les protéger.
Un tel non-sens serait d’ordinaire qualifié de schizophrénique, de psychiatrique, et ces auteurs seraient éloignés et soignés.
 
Ce monde facho-politico-médiatique de masse-informe, qui refuse la liberté de pensée aux autres, nous parlent aujourd’hui du stress post-traumatique occasionné après ces attentats. Mais qui est traumatisé et surtout qui décide réellement que ce stress post-traumatique existe ?
Manuels Valls par exemple en se rendant dans un lycée agricole à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), et non bien évidemment dans un situé dans le XVIéme, qui sème volontairement la peur devant les élèves pour que celle-ci suscite chez eux une paranoïa et qu’ils se méfient de tout le monde :« Les jeunes Français doivent s'habituer à vivre durablement avec la menace d'attentats»«Votre génération, votre classe d'âge, doit s'habituer à vivre avec ce danger pendant un certain nombre d'années. Moi je ne veux rien cacher de cette menace, elle existe et les enseignants doivent le savoir »
 
Qui terrorise ici ? D’après le dictionnaire Flammarion : un « terroriste » est un agent d’une politique de terreur et le « terrorisme » un régime de coercition violente.
Ces paroles sont de ce fait stupéfiantes, graves et même excessivement perverses. Ce procédé consiste, non seulement à alimenter des peurs, mais aussi à en créer quand la personne n‘est pas particulièrement inquiète. En même temps, ce type de discours volontairement anxiogène, est dépourvu de toute finesse intellectuelle et contribue à installer ce stress post-traumatique mais aussi à désigner un ennemi que ce même pouvoir à soutenu, financé et armé.
Pour ceux qui ne savent pas : Ces jihadistes qui partent, dit-on, même avec femmes et enfants, vont combattre le régime de Bachar el-Assad en Syrie. Régime qui est lui-même combattu par la France et l‘Occident. Ces islamistes servent donc leurs intérêts.
La véritable solution à ce type de terrorisme, et à l'immigration, existe pourtant et elle est très simple. Mais les donneurs d'ordres ne veulent pas l'appliquer puisqu'elle consisterait à ce que les pays riches en ressources puissent en profiter et les faire fructifier pour avoir un niveau de vie confortable et sans que leurs dirigeants ne soient  complices de ces pillages.
 
Une certaine opinion a donc besoin de toujours croire, surtout sans ne jamais chercher à savoir. Cela se nomme la Foi. En général, c’est l’opinion passive qui dort et qui ne se réveille que quand le branlebas ordonne : « Tous debout ! » comme pour Danette.
 
Le Croyant a une particularité très marquée. Il ne supporte pas que sa foi soit remise en question et ébranlée même devant l’évidence, surtout devant des faits qui sont incontestables.
Pour pouvoir conserver sa vision, le vrai croyant se fait alors inquisiteur et dénie à l’autre le droit de penser autrement car il ne peut tolérer que des contempteurs éclairés ou que de simples contradicteurs perturbent son autodétermination à croire, à croire que c‘est vrai. Sa foi doit être supérieure à tout et à tous. Son conditionnement est total. De même que l’adepte athée a fait de la laïcité une religion aussi dogmatique que celles qu’il critique, et personne ne peut venir remettre en cause sa foi dans l‘athéisme ou le nihilisme. La Matrice peut alors opérer grâce aux croyances et à la foi qui s‘installe pour les faire vivre et perdurer.
La recherche de la vérité est encore moins le but du croyant, il s’en fout, seul son confort intellectuel est primordial. La foi ou la soumission ne nécessitant aucune réflexion. S’il combat le mauvais adversaire, il ne veut surtout pas le savoir puisque dans ce cas il devrait se remettre en question et s’avouer n’avoir été qu’un dupe, une marionnette. Ce qui serait une blessure narcissique beaucoup trop douloureuse à surmonter. Le seul remède serait néanmoins une remise en question et non de continuer à se voiler la face avec une épaisse burqa invisible.
 
Pourtant croire ne veut pas dire grand-chose, ou rien. Un exemple simplet mais parlant : « Je crois qu‘il a les yeux bleus » ne veut pas dire « Je sais qu’il a les yeux bleus ». Savoir exclu le doute et la certitude et nul besoin de l’aide de la science ou d’une flopée d’experts ou de guignols assis devant un micro pour cela.
Cependant les croyances, quelles qu’elles soient, participent à créer notre réalité et se transmettent de génération en génération pour maintenir le Cercle, ou la Roue Samsara. Roue qui ne cesse de tourner pour produire les mêmes causes et les mêmes effets.
Cercle qui, si il est brisé, laissera s’échapper l’énergie contenue et réprimée qui se transformera immédiatement en une force libérée et contraire. Le voile sera levé. Ce que le Pouvoir spirituo-temporel, aidé de son bras armé les Médias, ne peut accepter puisqu’il perdrait ses moyens de création des croyances, comme celui de créer l’illusion permanente qui permet aux croyants d’y plonger et de pouvoir couler…des jours heureux, en apparence seulement. Cela se nomme le contrôle mental ou la manipulation mentale et celui-ci existe depuis des siècles.
Plusieurs groupes de créateurs de croyances peuvent ainsi et aussi s’opposer. Mais tous sont obligés de se soutenir les uns les autres quand il y a péril en leur demeure commune qui n‘est pas éternelle.
 
Natacha Polloni, une lettrée profondément inculte, comme tant d‘autres de ses collègues, et qui a pour Maîtres l’AFP, Reuters, les sites et les journaux de la grande désinformation et les journalistes et auteurs, tous sortis du même tonneau des Danaïdes d’où s’écoule sans fin la pensée unique et inique, s’inquiète outrée en disant en substance ceci : « Ouiiiii bêêêê, vous comprenez des élèves refusent d’apprendre le darwinisme qui est contraire à leur religion ».
Natacha Pollini, qui a l’ego enflammé comme ses cheveux teints, ignore donc que le darwinisme n’est qu’une simple théorie qui a été érigée en dogme, comme la météorite qui aurait décimés les dinosaures, le Big Bang, le réchauffement climatique etc.
Avec sa bande de cloportes elle participe de ce fait à entretenir l’illusion et les nouvelles croyances.
 
La Tentation d'Eve par le Serpent : Le Miroir de l'humaine Salvation XVe siècle    
 tentation.JPG      
Nous savons que les religions monothéistes ne font plus recettes malgré le fait que l’on veuille nous faire croire le contraire, principalement pour l’Islam. Il est donc préférable d’en sauver une, de tenter de faire croire que cette religion est puissante en Europe et de l'imposer par la force dans d'autres pays que de les voir toutes disparaître.
L’islam a été sélectionné pour diverses raisons en Europe. La première est qu’il fallait un ennemi étranger facilement identifiable et ayant déjà eu à en découdre avec l’Occident. Les croisades et les conquêtes arabes, étant toujours dans la mémoire collective, il était aisé de réactiver des peurs ancestrales. Le but étant aussi que les véritables responsables ne soient identifiés.
L’ennemi étant identifié de nouveau, et le climat étant devenu stratégiquement propice, on peut le stigmatiser et l’ostraciser en invoquant une islamisation grandissante de l’Europe. Ce qui permet également, grâce à ce blanc-seing qui a été donné par une certaine opinion,  d'aller le combattre au nom de la lutte contre le terrorisme sur ses propres terres, détruire et piller les pays où il se trouve. Pays qui, si ils n’étaient pas excessivement riches en diverses ressources, avec souvent une position géostratégique primordiale, seraient épargnés.
L’Empire agonisant pense ainsi, à tort, pouvoir se relever de cette manière en combattant un terrorisme qu‘il crée, qu‘il déplace et qu‘il instrumentalise à sa guise.
Avoir un Ennemi est de ce fait vital et permet en même temps de cacher ses propres crimes et massacres. Personne ne demande non plus aux Occidentaux chrétiens, athées et juifs de s’expliquer et de bien vouloir s’excuser pour les pillages, les crimes, les bombardements, les assassinats, les guerres et les génocides commis par leurs armées depuis ne serait-ce l‘après 11/9, et très majoritairement envers des pays de tradition musulmane.
 
Il y a deux ans j’avais recherché le nombre de musulmans, identifiés comme tels, dans le monde. Le chiffre donné était d'un milliard cent millions, tous schismes confondus. Les chrétiens eux étaient 2 milliards, dont un milliard cent millions de catholiques. En deux ans, par un tour de passe-passe habituel, les musulmans se sont multipliés comme des petits pains et seraient aujourd’hui 1 700 000 000.
Cette falsification a pour but d’effrayer encore d’avantage les fidèles et les peureux en leur suggérant que nous allons être envahis et que le choc des civilisations est inévitable et surtout imminent. Ce qui évite qu'ils ne s'attaquent aux vraix dangers.
Que nenni ! La Jeunesse n’est plus religieuse du tout et aucun Musulman ne se retrouve à la tête des Multinationales, de la Finance, des Banques, des Bourses, d’un Complexe Pétro-militaro-chimico-industriel, d’un Spatial, de l'ensemble des Médias (Presse écrite, radiophonique et télévisuelle), des maisons d'Edition, dans le Showbiz, à la Culture, dans les Institutions supranationales, à celle des Sociétés d’Assurance et Secrètes, au Sénat, à l’Assemblée, Ministre, Député, Maire et aux postes stratégiques les plus importants quels qu’ils soient en Europe. Le risque n'existe pas. Seule l'illusion par la manipulation le fait croire à certains pour éviter que les vraies groupes qui menacent notre pays et notre identité ne soient  identifiés et jugés.
 
C’est un fait, le Monothéisme a échoué. Or, certains ont malgré tout ce besoin de toujours croire. La solution est alors de transférer et d’accorder sa foi aveugle à une autre autorité moins contraignante et qui, cette fois-ci, sera accessible, visible, donc matérielle.
 
La Religion a ainsi été changée par celle Politico-Médiatique qui devient sacrée aux yeux d'une certaine opinion.
 
C’est vrai, cette dernière arrive à produire de l'inculture débilitante abyssale. Mais aussi des informations qui dont devenues des prières et des messes distrayantes qui n’ont pas un effet soporifique, et ce, même si les sermons, ou versets, les psaumes et les homélies médiatiques sont très pauvres, vulgaires, qu'ils n’ont aucune sincérité ni véracité, qu’ils sont le plus souvent sans fondement factuel ni historique, donc improuvables et que les informations sont propagandistes et qu'elles ne sont jamais vérifiées. Malheureusement pour certains ces informe-actions deviennent des vérités infrangibles. Les individus libres eux seront accusés d’hérésie, de terrorisme et de conspirationnisme et le législateur, abruti et soumis, détruira petit-à-petit les droits et les libertés, donc les siens en même temps.
 
Il faut bien avouer aussi que les Saints ont été détrônés par des seins beaucoup plus attrayants, que leurs auréoles l’ont été par des sunlights, les Déesses et les Dieux par des idoles de pacotilles mortelles et d'autres par des pornographiques, et le Dieu-Suprême Unique et Inique, polymorphe, par une puissance financière cruelle qui enfantera une valeur monstrueuse : le Profit sans fin.
Profit privé qui se veut être supérieur à la Vie et à la vie humaine et qui nécessite de n'avoir aucune conscience, une main-d'oeuvre sous payée, une robotisation dans tous les secteurs et de mettre les Etats en faillitent.
 
De plus le croyant n’a plus à se déplacer et peut, en restant assis devant son poste, assister à de véritables tours de magie et à des spectacles extraordinaires comme ce fut le cas dernièrement avec l’attentat de Charlie Hebdo. ( « extraordinaire » : qui est au-dessus de l’ordinaire).    
Les miracles s’opèrent dorénavant eux aussi au travers de cette boîte magique nommée Té-lévi-sion. Les Croyants peuvent parfois même y assister en direct tout en communiant devant l‘autel cathodique ou LCD.Les Prophètes sont néanmoins toujours présents pour annoncer la bonne nouvelle : Le Changement, le Renouveau et un Futur prometteur avec l’arrivée d’un homme providentiel : Un messie. Messie qui cessera de l’être dès sa montée sur le trône éjectable qui a été prévu à cet effet. Les nouveaux Moïse frapperont à l’heure de grande écoute afin d'abreuver leur peuple de spectateurs et d‘auditeurs. Les Apôtres délaisseront leur bâton de pèlerin pour un micro de pauvre pékin qui colporte la bonne parole politico-médiatique sortie directement de la divine bouche des lobbys et de celle des agences de presse qui sont en relation directe avec une empyrée très terrestre. Et enfin le Médiateur de la révélation se nommera CSA.
     
La Grande Manipulation peut alors accoucher de multiples et divers rejetons qui se nomment Illusion, Propagande, Sondage, False Flag, Mensonge, Valeurs etc.
La télé s’est ainsi substituée aux églises, aux mosquées et aux synagogues. Les nouveaux muezzins, ayant fait vœu de fidélité et de soumission aux plus forts par lâcheté et cupidité, sont des Pujadas, Barbier, Fourest, BHL, Biraben, Chazal, Bourdin, Elkabacch, Giesberg, Elkrief, Hervouët, Zemmour, Cohen, Apathie, de Caunes et leurs très très nombreux autres et piètres collègues de travail qui annoncent plusieurs fois par jour l‘heure du recueillement. Leur veau d’or s’est ainsi liquéfié en - vaut d‘or et déjà soumis à la pensée dominante -Les plaies qui ne sont plus au nombre de 10, mais qui se sont multipliées, peuvent ainsi s’abattre grâce aux vermines.
Sans oublier les Grands Maîtres et leurs nombreux adeptes de la franc-plâtrerie nommés « Initiés » qui sont capables d‘emplâtrer à coups de truelle la vérité en s’essuyant ensuite les mains dans leur tablier, de nous faire prendre des compas pour des vessies et les piliers du temple pour ceux d‘un bar. Qui plus est, un initié et par obligation un non-initié puisque la véritable initiation vient de la Connaissance et jamais d’une quelconque transmission orale ou écrite.
En ce qui concerne les religions, depuis principalement mai 68 et « Peace and Love » et surtout Sexe and Drogue, les nouvelles générations sont dans un doute profond ou s’en foutent sans chercher plus loin. D’autres de plus en plus nombreux privilégient une spiritualité libre, personnelle, en cherchant la vérité en-soi. Les derniers sont athées et eux aussi sans chercher à comprendre ni à savoir. Toutefois tous aiment à conserver leur culture religieuse pour les fêtes qui permettent de se réunir en famille, de faire de multiples cadeaux, de ripailler ou de faire de véritables orgies alimentaires. Nous sommes d’ailleurs tous bêtement attachés aux traditions quelles qu‘elles soient. Et, étrangement, même si nous ne sommes ni croyants, ni pratiquants, nous n’aimons nullement que nos origines cultuelles et culturelles religieuses soient critiquées et blasphémées.
 
Un jour la fille d’une amie me demandait : « Pourquoi Dieu n’est pas le même pour tout le monde ? ». Question de bon sens.
Chacun ses croyances et ses dieux. Effectivement, si Dieu existait, il serait celui de toute l’Humanité, soit de toute la Création. Et aucune guerre ne pourrait se faire en son nom, ni même en se servant de celui-ci comme prétexte.
 
Certains, ou nombreux sont aussi ceux qui croient que le dieu du monothéisme n’est pas le même pour ces trois religions que sont : l’Islam, le Christianisme et le Judaïsme. Mais Dieu a trois passeports, donc trois identités : ALLAH pour l’Islam, ( Muhammad, le Loué, n’étant que le Prophète) DIEU pour la Chrétienté et YHWH. Ces trois religions se réclament toutes du même livre qu’est la Bible, le Livre des Livres.
Coran : traduction de Kasimskri qui fait autorité depuis le XIX siècle. Le Coran était pour ainsi dire inconnu en Occident précédemment.
La traduction du titre de la Sourate II est « Génisse » et non Genèse. Il s’agit de la génisse que Moïse avait ordonné aux Israélites d’immoler (verset 63).
Sourate III : « Il n’y a point d’autres dieux que lui le Vivant. Il t’a envoyé le livre contenant la vérité et qui confirme les Écritures qui l’ont précédé. Avant lui il fit descendre le Pentateuque et l’Évangile pour servir de direction aux hommes. Il a fait descendre le livre de la Distinction ».
Quoi de plus clair ? Dieu est le même mais les trois religions n'ont pas les mêmes valeurres. Mais que veut dire : « Distinction » ? Vous n’avez qu’à chercher.
Jésus est aussi un prophète reconnu de l’Islam. Mais le plus représenté dans le Coran est Moïse, le grand prophète du judaïsme.
 
Ces trois religions, qui n’en font qu’une, auront également la même rage pour faire disparaître des pages de la Création ou de l'Origine la Femme pour n’en faire qu’une créature inférieure qui doit obéissance aux hommes.
  
Toutefois une autre question se pose : Pourquoi les peuples du Nord, Celtes, Gaulois, Vénètes, Vikings, voire Hyperboréens, se sont-ils mis à vénérer un très lointain dieu Sémite et à rendre un culte à des prophètes hébreux ? Pourtant la logique biblique voudrait que nous soyons, au moins, des Japhétites puisque le personnage du patriarche Japhet représente dans cette histoire l‘ancêtre des peuples européens ? Et comment une petite secte judaïste a-t-elle été en mesure d'imposer son dieu aux deux autres monothéismes ?
Sans oublier que si de nombreux artefacts ont été exhumés, de même que des sites archéologiques de cultures chrétiennes, ottomanes, musulmanes, bouddhistes et de divers cultes païens ont été retrouvés, aucun sérieux n'a été identifié pour le judaïsme
 gabriel.JPG
Archange Gabriel 
   
Le livre saint de l’islam est considéré comme la parole de dieu transmise à Mahomet par l’ange Gabriel. Gabriel révèlera les versets du Coran à Mahomet dans la grotte de Hira. Gabriel est l’archange de la Révélation coranique comme il est un personnage du Livre de Daniel qui fait partie de la Bible hébraïque, ainsi que du Nouveau Testament.
       
Gabriel est donc le messager de Dieu dans la Bible et dans le Coran. C’est lui qui annonce aussi à Elisabeth qu’elle aura un fils, Jean, et à la Vierge Marie qu‘elle aura un fils, Jésus.
 
Le Jihad est l’abréviation d’« Effort dans la voie de Dieu » puis par déformation volontaire de : Guerre contre les Infidèles.
Le prophète écrit : « Le jihad majeur est un effort continu d’autodiscipline contre l’avarice et la cupidité, la peur et la lâcheté, la tyrannie et l’ignorance, la soumission aux désirs et aux passions »  
Alors pourquoi le cacher ? Et pourquoi de dits experts de l’Islam ou des personnages comme Michel Onfray, et d’autres, ne le précisent-ils pas ? La réponse doit être évidente et sans ambiguïté.
Michel Onfray ne vaut pas mieux, in fine, que BHL, même si la forme chez lui est plus acceptable. Et nombreux parmi ceux qui le trouvaient parfois intéressant, sans pour autant adhérer à l’ensemble de ses réflexions ni de ses analyses, se sont totalement désintéressés de ses discours devenus propagandistes et lâchement trompeurs.
L’homme, pour continuer à exister et à être invité dans les médias, vendra sans doute son âme pour un plat de lentilles vide en s‘auto-castrant ; à moins qu‘il ne l‘ait été avant.
C’est ainsi que l’écrivain ethnocentriste, "défenseur" de la cause palestinienne en étant un sioniste pur et dur - et athée -, jouant au grand libéral-libertaire de la Gôche de la Gauche, pro-transgénique, capitaliste mais antilibéral, devient totalement illisible tellement sa malhonnêteté intellectuelle, sa contradiction permanente et ses non-sens se sont emparés de son esprit. Il risque d’ailleurs de voir ses neurones et son petit cœur être une fois encore mis à mal après autant de paradoxes. Mais surtout comment peut-on revendiquer être athée et soutenir la création et le maintien d’un État religieux juif ?
Dans l’émission « On est pas couché » il aura pour mission, en bon petit soldat de la propagande, de s’en prendre à la violence du Coran sans mettre en parallèle celle totalement similaire de la Bible. Il se gardera d’évoquer aussi le Talmud.
Monsieur Onfray ? À quand un livre sur l’analyse sans concession du Talmud ?
 
Le Sacrifice de Sophia : Le Miroir de l'humaine Salvation, XVe siècle 
SOPHIA.JPG   
D’ailleurs comment peut-on enseigner de la philosophie quand celle-ci ne peut être qu’innée ? Si il existe bien une chose qui ne sert à rien d’apprendre, c’est bien cette noblesse d’esprit qu‘est la sagesse. De plus, être obligé de se taper tous ces illustres penseurs antiques, pour étudier et apprendre leur philosophie, démontre que ces dits philosophes sont dénués de toute sagesse et de son véritable savoir. D’ailleurs la Sophia a toujours été représentée par une Femme, de même que les Vertus.
vertus-cardinales-vatican.jpg 
Le 4 mars 2006, Michel Onfray se voit contre son gré attribuer le titre de prêtre honoraire du Mouvement raëlien par Raël
   
Si ces croyances s’écroulent, ce monde s’écroule. Monde, qui ne va pas disparaître bien entendu, mais qui va muter vers une nouvelle réalité qui ne sera plus imposée par les Religions ni par le Pouvoir dominant. Les premières ont ainsi besoin du second et vice et versa. C‘est une subtilité qu‘il faut comprendre et intégrer. Mais à vouloir tout manipuler, et tout contrôler, on perd tout.
 
Des extraits de la violence de la Bible
Josué 6:16-21 :
« Ils s’emparèrent de la ville, et ils dévouèrent par interdit, au fil de l’épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu’aux bœufs, aux brebis et aux ânes » . 
Ezéchiel 9:5-7 : « Passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Il leur dit : Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis !… Sortez !… Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville ».
Nombres 31:1-18 :
« Les enfants d’Israël firent prisonnières les femmes des Madianites avec leurs petits enfants, et ils pillèrent tout leur bétail, tous leurs troupeaux et toutes leurs richesses. Ils incendièrent toutes les villes qu’ils habitaient et tous leurs enclos. Ils prirent toutes les dépouilles et tout le butin, personnes et bestiaux ; et ils amenèrent les captifs, le butin et les dépouilles, à Moïse, au sacrificateur Éléazar, et à l’assemblée des enfants d’Israël »    

Nous sommes sociaux !

Articles récents