Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


John Fitzgerald Kennedy : La preuve du complot

Publié par Diatala sur 22 Novembre 2013, 12:19pm

Catégories : #Assassinats des Kennedy -Le complot

JFK307.JPG
John Fitzgerald Kennedy : La preuve du complot
La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions." -
Président John Fitzgerald Kennedy lors d'un discours fait à l'Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours seulement avant son assassinat
 
Premier impact qui lui aussi peut avoir été tiré de face puisque JFK porte sa main immédiatement à sa gorge et non à sa nuque. Une très large trachéotomie masquera l'entrée ou la sortie de la balle. Il est même possible que Lee Oswald n'ait jamais tiré une seule balle.
blessures-face.jpg 
Sur cette photo de l'autopsie la première chose qui saute aux yeux est que ses yeux n'ont pas été fermés. Ce qui reste totalement anormal et étrange puisqu'un Prêtre sera appelé à l'hôpital. Observez bien son crâne 
Le 22 novembre 1963, il y a juste 50 ans, un évènement bouleversera le monde et celui de la politique.
L’assassinat de John Fitzgerald Kennedy sonnera comme une démonstration de force en envoyant un signal clair à ses successeurs qui suivront ensuite docilement les ordres. De l’autre côté, l’opinion mondiale pleurera, sera choquée et sera bouleversée en apprenant ce meurtre puisque pour elle John Fitzgerald Kennedy représentait non seulement le plus grand de tous les présidents mais aussi tous les espoirs pour aller vers un monde meilleur et surtout de paix
 
De très nombreux reportages ont été faits pour retracer le jour du drame ainsi que la personnalité de John Fitzgerald Kennedy et celle de sa famille. La majorité de ceux-ci seront pour mettre en avant la thèse officielle et montrer le Président comme étant avant tout un piètre dirigeant mais surtout un obsédé sexuel et un drogué par les médicaments puisqu‘il avait une maladie neuromusculaire grave, l‘Amyothropie bulbo-spinale. Contrairement, un DSK, un Matzneff, ou d’autres, seront montrés par cette engeance médiatique comme de grands séducteurs ou des hommes à la sexualité qui choque les puritains.  
John_F__Kennedy-_White_House_photo_portrait-_looking_up.jpgCette désinformation nauséabonde et récurrente, sur qui était réellement John Fitzgerald Kennedy, à cependant un but bien précis, celui de briser l’image de celui qui par sa mort deviendra, malgré ses assassins, un demi-dieu ou même un dieu pour certains. Encore aujourd’hui une très grande majorité d’Américains, 83%, le considère comme le plus grand Président des États-Unis.
Johnsonserment.jpgSes mérites seront toutefois attribués à celui qui de manière totalement suspecte et indécente prendra sa place dans l'avion transportant le corps Lyndon Johnson qui était déjà mouillé dans des affaires de corruption. C'est lui qui aurait insisté pour JFK se rende à Dallas et qu'il passe par  Dealey Plaza.
La Famille Kennedy subira les mêmes outrages et des accusations non certifiées deviendront ainsi des vérités.
 JFK2IMPACT.JPG
JFK28.jpg 
Deuxième impact : Nous voyons clairement que la balle a été tirée dans la tempe et sur la photo ci-dessous ou le film que sa tête est projetée en arrière et non en avant. 
JFK3IMPACT  
 
Les speakers et les experts en in-expertise évoqueront donc la thèse officielle avec la balle magique [2] et considèreront bien entendu que ceux qui la remettent en cause et que ceux qui la nient sont des paranoïaques ou de dangereux conspirationnistes. Après cela le débat sera clos et censuré comme pour le 11/9 ou tant d’autres affaires.
Toutefois, une fois encore, deux neurones seulement étaient nécessaires pour se rendre compte, et en deux minutes, que cette thèse était totalement ridicule et sans aucune cohérence puisque le film de Zapruder montre clairement que JFK a été touché mortellement de face et qu'une partie de son crâne a été arraché à l'avant ; donc qu'il y avait un sniper en amont.
oswald.jpgCependant face à l'évidence nous assistons depuis peu, de la part des médias mainstream ou dominés, à un petit examen de conscience puisque TF1 parle désormais de - Mystères qui demeurent - et que des magazines affirment qu'il est impossible que Lee Harvey Oswald ait été le seul tireur. 
50 ans pour en arriver à émettre cette évidence démontre à quel point les médias sont sous contrôle et à quel point nous sommes désinformés et manipulés.
JFKDOS 
Sur cette capture nous voyons une personne qui tourne le dos alors que JFK vient d'être touché une première fois. Il sera également dit que la voiture présidentielle a ralenti en entrant sur l'avenue après le virage. Tout comme un des du corps mettra du temps avant de sauter sur la voiture malgré la première détonation qui sera entendue par la foule. Il ne réagira que quand Jackie se tournera pour récupérer une partie du crâne de son mari. Quand au fabricant de vêtements Abraham Zapruder il continuera de filmer quand n'importe quel autre amateur aurait baissé sa caméra de stupéfaction et pris peur en entendant les détonations, vu la panique et les cris de la foule.
kennedy-top.jpg
Il sera également dit que son cerveau aurait été retiré avant la seconde autopsie pour éviter de voir la trajectoire des balles. 
Mais l’opinion doit se contenter encore de la version officielle comme dernièrement pour le tireur parisien qui avait été décrit à plusieurs reprises par ceux qui l’avaient vu comme étant de type assurément européen. Un tireur qui, s’il n’a pas eu de revendications, heureusement, laissera ses motivations sur son bureau en allant dormir dans un garage alors que toutes les polices et Interpol le recherchaient.
Ainsi nous apprendrons qu’il est un extrémiste Antifa qui dénonce les extrémistes fascistes et qu’il voulait s'en prendre aux médias qui sont au service du grand capital.
Sans être devin il était facile de deviner dès le début qu’elles seraient les motivations de ce tireur au profil aussi flou que celui de Mohamed Merah.
Le Figaro et tous les autres médias parlent de lui comme étant un agent secret algérien et évoquent les propos d'une des avocates dans l‘affaire Rey-Maupin : Convoquée sur BFM-TV alors même que l’identité du suspect arrêté n’était pas confirmée, elle s’est vaguement souvenue d’un homme qui, à l’époque de la fusillade de la place de la Nation, était « plus vieux que Florence Rey » et un peu mythomane.
 kennedy-side-copie-1.jpg 
Ici le crâne est arraché. Il y aura deux autopsies une à Dallas et l'autre à Washington, à l'hôpital de Bethesda 
Pour en revenir à la mort de JFK de nombreuses analyses du film de Zapruder ont été faites et de nombreuses enquêtes indépendantes ont été menées qui démontent totalement la thèse officielle et qui démontrent surtout qu'un complot a été organisé de l‘intérieur, ou un coup d'Etat.
Qu’elles auraient été les raisons et celles les plus pertinentes qui conduisirent certains à vouloir faire assassiner John Fitzgerald Kennedy ?
Les faux chercheurs de vérité mettent en avant trois raisons :
La piste cubaine et mafieuse, celle soviétique et celle liée à sa volonté de donner des droits civiques aux Noirs.
Or d’autres raisons sont évoquées dans les médias alternatifs et par des enquêteurs privés :
- JFK a refusé d’envahir Cuba
- JFK souhaitait rapidement une solution pour retirer ses troupes du Viêt Nam.
- JFK voulait que son pays redevienne libre et indépendant et a dénoncé publiquement la mainmise des sociétés occultes et la puissance du lobby de l'armement [1].
- JFK avait demandé l'arrêt de la production des armes nucléaires en commencant par une réduction progressive de celles-ci et des négociations avec Kroutchev. ( discours du 18 juin 1963)
-  JFK souhaitait la fin de la Guerre froide
- JFK refusait qu’Israël se dote de l’arme nucléaire et voulait que l’AIEA fasse des inspections dans la centrale de Dimona.
- JFK voulait rendre la souveraineté monétaire à son pays et aux Américains et dissoudre la FED.
 
   
[1].clic image : dossier Dallas, discours et assassinat de JFK

Nous sommes sociaux !

Articles récents