Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Israël : l’Union Européenne viole le Droit International et ses engagements

Publié par Diatala sur 21 Juin 2011, 11:19am

Catégories : #Europe - OTAN- FMI- OMS - ONU

 3058287-4360631.jpg

La Machine De Guerre Israélienne Graissée Avec NOS Euros

Les Citoyens américains bien informés savent que la machine de guerre israélienne est bien graissée avec LEURS Dollars. La dernière subvention européenne de prés de 14 millions d’Euros - Merci aux bureaucrates européens - prouve qu’elle est aussi bien graissée avec NOS Euros. L’Austérité c’est pour VOUS EUROPEENS mais pas pour les Juifs Sionistes qui savent tirer un maximum de profit du «Tout Sécuritaire» concept paranoïaque qu’ils ont eux-mêmes inventé.

Le journal Private Eye consacre son dernier numéro à l’Aéroport d’Heathrow et ses nouveaux équipements rutilants pour scanner les passagers installés avec l’aide de plusieurs sociétés israéliennes dans le cadre des préparatifs des Jeux Olympiques de l’année prochaine. Ces évènements sportifs fournissent une opportunité de tester « live » le TASS - Total Airport Security System - un projet de 14.5 millions d’euros (21 millions de dollars) financé principalement par l’Union Européenne.

Comme cela se doit l’annonce du projet a été faite il y a presque exactement un an. Lors d’une déclaration faite en Juin 2010 le Consortium TASS s’est vanté d’avoir obtenu une autorisation formelle de l’UE pour le projet qui utilise des «capteurs en temps réel » et d’autres outils variés pour contrôler séparément les avions, les individus les cargaisons, et les zones de restauration dans un aéroport et puis de regrouper toutes ces données collectées dans un «labyrinthe multi sources».

Verint, un fournisseur israélien d’équipement de surveillance - ou «solutions de renseignements activables » selon sa publicité - coordonne ce projet. Le Consortium Elbit * participe également à ce projet, Consortium qui fabrique les nombreux drones utilisés par Israël lors de la guerre dévastatrice de Gaza 2008-2009. Elbit a également participé à l’installation du système électronique d’espionnage dans le mur d’annexion qu’Israël a construit en Cisjordanie - illégalement selon une décision de 2004 rendue par la Cour Internationale de Justice.

Cela veut tout simplement dire que l’approche israélienne «tirer d’abord et poser des questions ensuite» concernant la sécurité est désormais pratiquée à Londres. Les flics du Métro qui ont tué un innocent brésilien Jean Charles Menezes en 2005 avaient reçu un entraînement spécial en Israël. Un an plus tôt la société sus mentionnée Verint avait remporté un contrat pour fournir un système vidéo de surveillance pour espionner les utilisateurs du métro de Londres. Verint a également été chargé d’installer un nouveau circuit de caméras de surveillance Tv à Earl’s Court - lieu célèbre d’expositions et d’événementiels - avant les Jeux Olympiques.

L’organisation palestinienne Stop The Wall s’est plainte cette semaine également du fait que les fonctionnaires européens semblent déterminer à continuer de subventionner l’industrie de la guerre d’Israël.

La branche exécutive de l’Union, la Commission Européenne, a récemment sollicité des commentaires sur le futur de sa politique scientifique dans le cadre d’un «exercice de consultation publique» sur les priorités qu’elle devrait suivre après 2014 quand son programme de recherche pluriannuel actuellement en cours se terminera. Israël est le participant non membre le plus actif de ce programme. Et tandis que la Commission a reçu de nombreuses demandes pour refuser toute nouvelle subvention aux sociétés israéliennes telles Verint et Elbit elle a omis toute référence à ces demandes dans son résumé de 24 pages qu’elle a établi concernant les réponses faite par le public.

Le coordinateur de Stop The Wall, Jamal Juma’a, a décrit l’omission comme «profondément décevante». Il a dit :

«en fournissant des fonds pour la recherche à des sociétés impliquées dans la construction et la maintenance du mur d’Apartheid d’Israël l’UE sape son propre engagement vis-à-vis du droit international et d’une paix juste entre Israël et le peuple palestinien».

Les citoyens américains bien informés savent depuis longtemps que la machine militaire d’Israël est bien graissée avec des dollars. Maintenant c’est évident que cette même machine est également bien graissée avec des Euros et que la Bureaucratie de Bruxelles refuse à l’évidence de prendre en compte le fait que ceci soit problématique à la fois légalement et éthiquement pour ne pas dire plus.

David Cronin 14/06/2011

Article en anglais

David Cronin a écrit un livre publié chez Pluto Press intitulé : “ Europe’s Alliance With Israel: Aiding the Occupation”

*Desinvestissement d’Elbit Information complémentaire

Contrairement à l’Union Européenne qui viole allègrement le Droit International et ses engagements à le respecter en subventionnant Elbit, plusieurs organismes de financement européens se sont désinvestis d’Elbit.

Le 3 Septembre 2009, le conseil d’éthique du Fond de Pension norvégien a décidé de vendre ses actions Elbit à cause de la fourniture par Elbit de systémes de surveillance pour le Mur d’Apartheid en Cisjordanie. Lors d’une conférence de presse annonçant la décision la ministre des finances Kristin Halvorsen, a dit :
« Nous ne souhaitons pas financer des sociétés qui contribuent aussi directement aux violations du droit international humanitaire ».

En Janvier 2010 la Danske Bank a ajouté Elbit à sa liste de sociétés qui ne respectent pas sa politique d’investissement socialement responsable. Un porte parole de la banque a dit qu’il agissait dans l’intérêt de ses clients en ne plaçant pas leur argent dans des sociétés qui violent les normes internationales.

L’organisme de surveillance financier danois, DanWatch, a également placé Elbit sur sa liste noire éthique et l’un des plus importants fond de pension danois PKA Ltd a annoncé qu’il n’envisageait plus d’investir dans Elbit.

En Mars 2010 un fond de pension suédois ne voulant plus être associé avec des sociétés violant les traités internationaux a boycotté Elbit Systems à cause de son implication dans la construction du Mur d’Apartheid en Cisjordanie occupée.

Soutien à la Campagne BDS contre Israël partout et sans relâche.


Mercredi 15 Juin 2011
Mireille Delamarre titre introduction traduction

 



Nous sommes sociaux !

Articles récents