Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Guerre UMP « Tout ça pour ça ! »

Publié par Diatala sur 17 Décembre 2012, 16:22pm

Catégories : #Elus-Polique et étrangère-Scandales- Elections

ump.JPG

Je viens de me rendre compte que je n’étais pas la seule à avoir pensé à ce titre. Mais il faut bien avouer qu’après cette longue saga, ces très nombreux rebondissements, ces multiples annonces et cette pléthore d’entretiens entre les protagonistes, un tel accord aurait été possible dès le début. Ce - Tout ça pour ça ! - vient donc immédiatement à l’esprit.

Néanmoins est-il possible de croire qu’après que les fillonistes se soient battus pour qu’un nouveau vote soit accepté, et ce, dans les plus brefs délais et non à la Saint- Guiglin, d’avoir voulu moraliser le parti, dénoncer et abolir les fraudes et adapter ses statuts, ils capitulent en entérinant une date au mois de septembre 2013 qui ne serait pas à leur avantage sur le fond mais uniquement sur la forme du politiquement correct ? Où serait-ce le moyen de mettre en avant un autre désaccord afin de démontrer que, malgré tout, tout est mis en œuvre pour sauver un parti qui in fine ne peut plus l‘être ?

3383889822_f2362ebc93.jpgTout est possible car en politique après que les petits meurtres entre faux amis aient été assez destructeurs les intérêts de chacun reprennent très vite le dessus, les moyens coercitifs s’avèrent être en règle générale payants et les calculs électoraux redeviennent plus importants que la morale et l‘éthique, si un jour elles ont existé. Toutefois, contrairement au PS à l'époque qui a continué comme si de rien n'était, à l'UMP le divorce est peut-être consommé.

4400718149_ce3e8a53d1.jpg

Cependant, si cet accord était signé, il signifierait que François Fillon accepte que celui qui a usurpé le titre de président de l’UMP reste malgré tout à la tête du parti durant 10 mois. Une période qui peut sembler courte, certes, mais aussi très longue si la situation s'aggrave en interne. Quand il faut changer le cadre et l'axe de direction les rustines s'avèrent être au bout du compte un désastre.

3121481306_90f9a18a96.jpgParenthèse : (Nous voyons la même chose avec le gouvernement actuel qui s'en prend à Gérard Depardieu pour tenter de cacher son incurie mais qui, surtout, ne fait rien (comme ses prédécesseurs) pour circonscrire les délocalisations et les fermetures d'usines qui font des bénéfices et encore moins pour les paradis fiscaux, l'évasion fiscale des grandes entreprises et celle des familles les plus fortunées de France ici. Comme elle s'est bien gardée de critiquer ou d'insulter Yannick Noah, Emmanuelle Béart et d'autres socialistes qui se sont exilés fiscalement. Tout comme l'Europe de la Finance serait merveilleuse, sans frontières, et offrant un avenir à tous, mais avec obligation pour les peuples de n'en profiter que dans leur propre pays. C'est d'un non-sens abject. De qui se moque-t-on ? Une Europe qui a été construite à l'envers et faite volontairement pour n'être qu'impuissante, inique, sans avoir les pouvoirs, ni justice sociale et fiscale, ni salariale, ne peut que conduire à ce genre de décision. De même que l'encouragement entrepreneurial est une farce quand les pays voisins ont une fiscalité, des charges, des coûts et une main-d'oeuvre qui incitent à travailler avec eux ou chez eux. Certains savent cependant que la France n'est plus souveraine et qu'au dessus d'elle il y a Bruxelles et qu'au dessus de Bruxelles il y a la mafia financière qui impose ses ordres sous peine de représailles.

Ce qui a permis aussi à ce gouvernement de faire oublier l'affaire de Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, et de son compte en Suisse non déclaré aux services fiscaux).  

 

 

Or, ce nouveau vote, qui a été accepté par Jean-François Copé (pratiquement depuis le début des négociations) démontre de manière criante qu’il admet avoir triché. C’est une évidence car jamais quelqu’un qui est honnête, surtout qui est sûr de la probité de sa victoire, n’accepterait que l’opprobre entache de cette manière sa réputation et celle de son parti s‘il n‘a rien à se reprocher.

Pendant ce temps, en attendant cette nouvelle élection, comment les deux clans vont-ils cohabiter puisque François Fillon annonce que, dès que l’accord sera signé, il dissoudra le R-UMP et qu’il abandonnera ses potentielles poursuites ? C’est difficilement envisageable.

Capt-copie-6.JPGDe plus, si nous écoutons ou lisons ce qui se dit, sans être forcément directement concernés, les gens ne comprennent pas qu’une telle solution ait été choisie pour de telles circonstances. Pour beaucoup la seule façon de gérer le problème aurait été que Copé démissionne et surtout qu’il ne se représente pas.

Mais ils s‘accordent sur un autre point en pensant qu‘il n‘y a rien de nouveau et que les arrangements et les magouilles resteront les maîtres du jeu en politique.

Que vont penser également les adhérents et les sympathisants de l’UMP si cette reprise de vie commune a lieu, sachant qu’ils la savent impossible, tellement la trahison et les méthodes de l’un ont été des fautes impardonnables, et que de l’autre côté ils pensent la même chose du clan opposé ou qu'ils les nient ?

photo

 

Alors admettons que cet accord se signe, le clan Fillon se serait donc vu obligé de transiger alors que dans une telle situation c’est lui qui devait garder la main et imposer ses conditions et ses dates. Ce qui voudrait dire que peu importe la faute ou la fraude, l’apparence prime, et les intérêts particuliers de certains font que le contenant est plus important que le contenu de produits nocifs que ce petit monde respire et qu’il fait respirer aux autres.

Pour le commun des mortels cette façon de gérer les conflits, sans que l’équité et la morale ne priment, est assez répugnante, si ce n’est répugnante tout court. Mais surtout elle ne confère en aucun cas à la politique une nouvelle crédibilité, mais bien l’inverse.

 

Dans cette histoire, si François Fillon a perdu quelques plumes, le vote effectué par l’humoriste Stéphane Guillon démontrerait le contraire ici, et l’opinion majoritairement continue à le soutenir. Ce qui ne laisse donc aucun doute sur le niveau de crédibilité et de confiance qu’elle accorde à Jean-François Copé qu’elle s’est acharnée en sens inverse à tondre comme on le fait avec les tricheurs.

 

Quoi qu’il en soit, si cette nouvelle élection se tenait en septembre, elle desservirait le parti comme son nouveau président. Sans doute devront-ils attendre trois ans pour qu’enfin ce parti recouvre un vrai leader.

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents