Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Emmanuel Macron : L'ennemie de Hollande, la Finance, nommée à l'Economie

Publié par Diatala sur 29 Août 2014, 12:31pm

Catégories : #Etat - Hollande- Valls-Elus- Gouvernement

 emmanuel_macron.JPG
Emmanuel Macron : L'ennemie de Hollande, la Finance, nommée à l'Economie
Note :
Emmanuel Macron, 32 ou 37 ans, en fonction des sources médias, a le profil type du coopté mais aussi du poulain que l'on drive afin de faire gagner l'écurie Finance. Mais  Emmanuel Macron semble surtout rechercher une maman puisqu'il a épousé en 2007 (il est à cette époque mineur) sa prof de seconde et de1er, Brigitte Trogneux, de 20 ans son aînée, et ce, après que cette mère de famille aura divorcé.
Ce qui situe le personnage et ce qui démontre aussi que le portefeuille ne fait pas le ministre.
 
Nouveau Gouvernement de con-bat et de clarté-menteur : Avec une potiche vide à l'Elysée, un homme détesté à Matignon, des marionnettes et des perroquets à la tête des ministères, voire des imbéciles ou/et des félons, des conseillers lobbyistes, des grands guignols comme BHL, des destructeurs de nations comme Attali et maintenant un ministre de l'Economie qui a besoin d'être materné, ces derniers, qui se considèrent à tort comme faisant partie d'une élite, augurent un avenir prometteur pour la France pour la Finance ! Oui mais...
Macron va pouvoir vendre le reste de nos grandes entreprises aux trusts américains ou étrangers. Oui mais...
Wikipédia : Comme haut fonctionnaire, Emmanuel Macron, est rapporteur de la Commission pour la libération de la croissance française (« commission Attali ») en 2007. Puis en septembre 2008, recruté par François Henrot sur recommandation de Jacques Attali, il devient banquier d'affaires chez Rothschild.
En 2010, il est promu associé au sein de la banque et est rapporteur sur la mondialisation à la fondation Jean Jaurès.
Début 2012, il est nommé gérant, et pilote l'une des plus grosses négociations de l'année (le rachat par Nestlé d'une filiale de Pfizer). Cette transaction évaluée à plus de 9 milliards d'euros lui permet de devenir millionnaire. François Henrot dira de lui qu'« il aurait été, s’il était resté dans le métier, un des meilleurs en France, sans doute même en Europe ».
Il est également membre de la promotion 2012 des "Young Leaders" de la French-American Foundation.
Le 15 mai 2012, Emmanuel Macron devient secrétaire général adjoint de l'Élysée[, en tandem avec Nicolas Revel[22]. Il seconde le nouveau secrétaire général, Pierre-René Lemas. Il est notamment l'un des artisans, voire à l'origine du pacte de responsabilité et du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi.
Au printemps 2014, il est invité à la réunion du groupe Bilderberg à Copenhague.
Le 10 juin 2014, l'Elysée annonce qu'il quitte le cabinet de François Hollande. L’Elysée annonce que Laurence Boone succédera le 15 juillet à Emmanuel Macron dans son rôle de conseiller économique et financier. Ce dernier, qui était également l'un des deux secrétaires généraux adjoints de l'Elysée avec Nicolas Revel, ne sera en revanche pas remplacé dans cette fonction[29],[30]. Le secrétaire général de l’Elysée Jean-Pierre Jouyet indique alors qu’Emmanuel Macron quittait la présidence « pour mener des projets personnels dans les domaines de l’enseignement et de la recherche »
Le 26 août 2014, il est nommé ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls
 
Le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a participé en juin à la réunion du Groupe Bilderberg, un des outils du régime oligarchique.


Source : Camille Martin pour Reporterre.
 
Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l’Economie a participé à la réunion du groupe Bilderberg, qui a eu lieu à Copenhague les 31 mai et 1 juin dernier. M. Macron y assistait en tant que conseiller de François Hollande à la présidence de la République.
Cette réunion s’est tenue ce week-end, dans le mutisme habituel des médias français. Le groupe Bilderberg réunit chaque année pendant deux jours les principaux dirigeants économiques et politiques - ainsi que quelques journalistes - pour discuter des « affaires du monde ». Ce cénacle est un de ceux qui coordonnent l’application internationale du dogme néo-libéral.
Henri de Castries, président de la compagnie Axa, préside le groupe Bilderberg. Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, Fleur Pellerin, alors secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur et maintenant ministre de la Culture, François Baroin, UMP, et Natalie Nougayrède, ex-directrice du Monde, journal possédé par MM. Bergé, Niel et Pigasse, étaient quelques-uns des membres de la réunion de Copenhague.
Manuel Valls avait lui aussi participé à une réunion du groupe Bilderberg.

 

  A lire : Alain Bauer et le consortium de la peur      Alain Bauer est très proche de Valls, il est parrain d'un de ses enfants     
 
     

Nous sommes sociaux !

Articles récents