Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Elliot Rodger : Massacre anti-femmes en Californie

Publié par Diatala sur 26 Mai 2014, 08:31am

Catégories : #Actu : Les nouveaux tueurs-cannibales- délinquance

elliot-rodger1
Elliot Rodger, est le fils d'un réalisateur de Hollywood connu, Peter Rodger. Sa mère, Soumaya Akaaboune, de nationalité française, est une actrice d'origine marocaine. Il est dit de lui qu'il était "poli et timide" et qu'il aurait souffert de troubles mentaux. Selon FoxNews, un manifeste de 141 pages, aurait aussi été retrouvé à son domicile.
 
Elliot Rodger aurait poignardé à mort, le vendredi 24 mai près de Santa Barbara en Californie, trois hommes à son appartement avant de tuer trois femmes par balles dans la rue, âgées entre 19 et 22 ans, puis un étudiant de 20 ans, Christopher Martinez, qu'il a abattu ensuite. 13 autres blessés seraient à dénombrer. Elliot voulait se venger des femmes et les faire payer.
 
Si on ne nous parle que de crimes antijuifs, ceux qui seraient les plus horribles, mais très très peu nombreux, il faudrait rappeler que les victimes les plus importantes de la haine et de crimes de barbarie et de prostitution sont celles de la race féminine qui se comptent par dizaines de milliers chaque année. Pour être simplement des femmes, des crimes sexistes, misogynes et d'atteinte à la dignité humaine seront considérés cependant comme des crimes ordinaires et non racistes. Pourtant ils le sont. 
  
Ce témoignage surprend pour plusieurs raisons. La première est que, selon la version officielle, ce garçon possède tout pour séduire les filles : il est mignon, riche et ses parents ont accès à Hollywood. Ensuite, si il existe bien un endroit où le sexe est open et totalement débridé, c'est bien en Californie. Hollywood est aussi connu pour compromettre la jeunesse en lui vendant de la drogue afin de la pervertir encore plus et l'abuser, quand ce n'est pas pour la violer sexuellement. Il est donc très étonnant qu'il dise ceci dans sa vidéo d'aveux :
 
 ""Je massacrerai jusqu'à la dernière blonde gâtée pourrie et prétentieuse que je verrai (...) Toutes ces filles que j'ai tant désirées, elles m'ont toutes rejeté et regardé de haut comme si j'étais un sous-homme"J'ai 22 ans et je suis toujours vierge. Je n'ai même jamais embrassé une fille. (...) Ce n'est pas juste. Vous les filles, vous n'avez jamais été attirées par moi. Je ne sais pas pourquoi elles ne le sont pas, mais je vous punirai pour ça.".
Mais comment un gamin si peu costaud, drogué de surcroît, a-t-il été en mesure de poignarder à mort trois hommes à son domicile alors qu'il possédait des armes, plus facile à manier ? Et qui étaient-ils ces hommes ?
 
elliot-roger.JPG
On ne sait pas comment Elliot est décédé.
Il aurait été retrouvé mort, une balle en pleine tête, après dit-on un échange de tirs avec la police, sans que l’on sache s’il s’est suicidé ou s’il est tombé sous les balles. Un témoin prétend que le conducteur a été tué par la police alors qu'il conduisait sa voiture.
Si c'est le cas, et en voyant l'état du pare-brise, c'est une bavure car la voiture, qui s'est encastrée dans un autre véhicule, aurait pu faire d'autres victimes.
 
Trois armes semi-automatiques, achetées légalement, auraient été retrouvées à bord de son véhicule ainsi que de nombreuses munitions.
 
Tout ceci n'est pas bien clair car, à 22 ans, un gamin ne peut pas normalement utiliser pour tuer une arme blanche, et ensuite des armes à feu. C'est l'une ou l'autre. Le geste n'est absolument pas le même et émane de pulsions et de ressentiments différents. La police, qui avait fouillé son appartement, il y a peu de temps, suite à l'inquiétude de ses parents, n'avait pourtant trouvé ni arme ni manifeste. 
 
Il est dit aussi qu'il aurait été atteint du syndrome d'Asperger. Un syndrome dont les causes sont encore totalement inconnues. Il est quand même stupéfiant d'identifier une maladie psychiatrique, de la nommer, donc de lui donner réalité, sans en connaître son origine, la cause. Mais les Psys sont souvent plus atteints de graves troubles mentaux que leurs patients, et certains sont  connus pour être de vrais pervers. Elliot était justement suivi par des psychiatres.
 
Que ce gamin ait été violé depuis son enfance et drogué régulièrement est certainement beaucoup plus plausible. C'est banal à Hollywood. Ce qui aurait induit chez lui des troubles du comportement ou une psychose-paranoïaque qui se serait retournée contre les femmes et transformée en mépris et en haine d'elles. Les stupéfiants et l'alcool deviennent dans ce cas un moyen de vivre cet état de délire. 
Il n'est pas à exclure, non plus, qu'il ait été une victime de Mind Control. Et comme il est très rare que les versions officielles soient vraies, on peut même supposer que Elliot était en mesure de dénoncer ses tortionnaires et donner leurs noms ou que tout ceci n'est qu'une mise en scène pour masquer le meurtre commandité de plusieurs des victimes.
METZNER-KERVIEL.jpg 
Ces nouveaux tueurs, si ceux-ci sont toujours eux-mêmes les vrais meurtriers, soulèvent de toutes évidences de nombreuses interrogations et de nombreuses incohérences comme dans l'affaire Merah, Brevik et tant d'autres.
Tout comme le suicide d'Olivier Metzner, le 17 mars, en bonne santé et avocat de la fille de Liliane Bettencourt et de Jérôme Kerviel, qui venait d'acheter un yacht de 45 mètres et de mettre en vente son île bretonne, reste étrange. Surtout que le 2 avril, le haut fonctionnaire de la PJ parisienne, Noël Robin, en charge du même dossier Bettencourt, à la même idée et se suicide. Depuis l'affaire Kerviel le PDG de la Société Générale est Frédéric Oudéa, qui a été conseiller de Sarkozy quand celui-ci était ministre des Finances. Des suicides qui n'intéresseront  étrangement aucun média ni enquêteur mainstream.
 
Mais surtout que quoi parle vraiment ce message de 7 minutes diffusé en boucle par tous les médias, et qui a quelque chose de très orienté, trop orienté pour ne pas avoir été insufflé ? Il évoque la virginité comme étant une tare qui provoque une grave maladie mentale, et il évoque la haine des femmes.
Ce qui se traduit par : les femmes, qui n'auraient pas été capables de satisfaire ses pulsions sexuelles, deviennent de facto les premières responsables et coupables. Des femmes d'ailleurs qu'il ne prendra pas exclusivement pour cible.
10560953693_b5edbf0ed6.jpg
Vous aurez sans doute remarqué que les articles, les sondages et les émissions sur le Sexe, et surtout celui des jeunes, pour savoir comment le pratiquer, et à quel rythme, sont de plus en plus nombreux, et ce, jusque dans les lycées et les collèges avec par exemple des lignes comme Azur. Cela en devient même suspect et très malsain. 
Ne serait-il pas alors urgent de reconduire le troupeau de la jeunesse à l'obsession sexuelle, à pratiquer le sexe sans entraves et à induire une culpabilité dans l'esprit de ceux et de celles qui ont une sexualité normale ou chez ceux qui considèrent que celui-ci n'est pas une priorité ?. 
Le sexe débridé ne se pratiquant que sous l'emprise de drogue, cela ne démontre-t-il pas qu'il n'est en rien naturel, mais malsain, et que pour y arriver ces personnes mettent leur vie en danger tout en détruisant leur santé et leurs neurones ?.
294311777_32f63051d0.jpg 
Le message médiatique est sans équivoque : Il faut consommer du sexe pour être normal, chébran.
Or, c'est la dictature sexuelle soixante-huitarde qui générera le plus de déviants sexuels, de violeurs, de drogués, de MST, de SDF et de dépressifs. Mais elle permettra aussi de mettre en place un vaste réseau de pornographie,surtout celle du Hard, de puissants réseaux de prostitutions et même infantiles, des trafics de drogue, de kidnapping et de traite humaine afin de fournir des clients de plus en plus nombreux et riches. 
Cette dictature engendrera aussi des criminels sexuels qui pensent que de ne pas baiser est une grave tare pour un homme. Sans oublier que la pédocriminalité devait devenir une pratique sexuelle comme une autre. Ce qui est de nouveau aujourd'hui la demande des pédocrimels.
C'est ainsi, aussi, que nous en arriverons à ce que des violeurs et des assassins d'enfants soient protégés par la fausse Justice, les locataires et les élus de nos Palais  et par l'engeance médiatique, et que des types comme DSK et d'autres passent pour n'avoir que de simples besoins sexuels importants et leurs victimes pour n'être que des menteuses.
 
Cette propagande et cette dictature sexuelles permettront malheureusement de faire des générations de victimes et de juger et de définir comme anormaux celles et ceux qui ne s'y pliaient pas. Maix ceux aussi qui n'entraient pas dans les cases des statistiques qui définissaient le nombre exact de partenaires et de rapports sexuels qu'il fallait avoir pour qu'ils soient considérés comme équilibrés et sains. C'est donc de nouveau le cas.
 
Ce  gamin de 22 ans, Elliot, n'aurait donc pas eu de rapport sexuel avec une fille. La conclusion en filigrane est simple : c'est pour cette raison qu'il est devenu fou et un dangereux criminel. Ce qui est très pervers car, malgré la propagande sexuelle et les appels à toutes les formes de débauche qui s'affichent partout,  il n'y a rien d'anormal à ce que des jeunes attendent ou qu'ils n'aient pas encore de véritables pulsions sexuelles ou pas du tout. Ce qui est anormal est que des gamins soient obsédés et totalement torturés par les messages de sexe qui sont envoyés partout. Ce qui les perturbe, les complexe pour rien, et qui les prive d'une véritable jeunesse apaisée.
 
La vérité est là, et terrible pour ceux qui veulent faire de l'humanité une sous-race contrôlée, qui surconsomme, surtout du sexe et de la drogue, car les excès et le sordide ont produit l'effet inverse sur elle, et ce, malgré les milliards qui sont dépensés pour qu'elle s'adonne sans retenue à tous les vices qui la détruiront et qui permettront qu'elle soit toujours en manque.
Coïncidence glaçante : en 2001, le fils du réalisateur Daniel Attias (Ally McBeal, The Wire) avait écrasé quatre piétons dans une rue fréquentée à seulement un pâté de maisons du lieu où est survenue la tragédie de vendredi. En sortant de sa voiture après les faits, David Attias avait crié : « Je suis l'ange de la mort. » Condamné dans un premier temps pour meurtre, il avait ensuite été jugé irresponsable et enfermé dans un hôpital psychiatrique.  source   
Rappel des fusillades meurtrières aux États-Unis :  au lycée de Columbine dans le Colorado (13 morts en 1999), fusillade sur le campus de Virginia Tech (32 morts en 2007), en 2012 à l’école Sandy Hook de Newtown dans le Connecticut (26 morts dont 20 enfants), dans un cinéma en 2012 près de Denver (12 morts), dans un immeuble de la Marine américaine à Washington (13 morts).
 
L'actualité pédocriminelle
MKULTRA, Psychotropes, Mind-Control, Controle de l'esprit
MK
Les Nouveaux Tueurs
2958369006_5b7f206327.jpg

Nous sommes sociaux !

Articles récents