Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Eglise : Des chèvres pour faire fuir des homosexuels qui s'exposent à la vue de tous

Publié par Diatala sur 12 Avril 2014, 17:55pm

Catégories : #Gender- Mariage homo- GPA- PMA

-patrimoine-religieux.jpg Face au bras de mer de la Manche, le parc de la chapelle Notre-Dame-d'Espérance, construite en 1850, offre l'un des points de vue panoramiques sur la baie de Saint-Brieuc. Mais le parc n'attire pas que des touristes ou des randonneurs du sentier de grande randonnée (GR) 34 : c'est devenu un lieu de drague et de rencontres gay, référencé comme tel sur des sites internet. Bosquets et épais buissons dissimulent plus ou moins bien les couples qui abandonnent sur place des préservatifs usagés.
Des riverains de la commune d'Étables-sur-Mer (Côtes-d'Armor) ont lancé une pétition qui, selon La Presse d'Armor, a recueilli 314 signatures. "C'est devenu un site de perversion fréquenté par des hommes qui s'exposent à la vue de tous : ils ont déjà choqué plusieurs promeneurs", affirme-t-elle. Les signataires du texte "Préservons l'aire naturelle de la Chapelle" se défendent de toute homophobie : "Il faut protéger nos enfants. Nous voulons que les lieux restent propres."

Interdiction de pénétrer dans les buissons

Déjà saisie du problème l'an passé, la mairie avait fait appel à des chèvres brouteuses afin de diminuer l'épaisseur des buissons trop accueillants. Mais les amies de monsieur Seguin n'ont pas été véritablement efficaces. Et, pétition à l'appui, le sujet a pris de l'ampleur lors de la récente campagne des élections municipales : le maire sortant a été interpellé lors d'une réunion publique.
À l'ordre du jour de la première réunion du nouveau conseil municipal figurait ce "problème de salubrité publique". Des mesures ont été prises : des bosquets ont été débroussaillés. Pour les autres, il faudra une réunion avec la direction départementale des territoires et de la mer : une partie du site étant classée, une autorisation s'impose pour un nouveau chantier d'élagage. Un arrêté municipal va interdire de pénétrer dans les buissons encore en place. Avec verbalisation éventuelle des contrevenants.
Enfin, la mairie est intervenue auprès des hébergeurs de sites web gay afin qu'ils retirent le référencement du parc incriminé. Une mesure déjà effective, selon Ouest-France, pour un site qui déconseille le lieu compte tenu des contrôles de la gendarmerie.
 
 
 
 

Nous sommes sociaux !

Articles récents