Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Ecotaxe une taxe mafieuse : Benetton, Goldman Sachs, Thales et SFR, collecteurs d’impôt

Publié par Diatala sur 2 Novembre 2013, 09:26am

Catégories : #Arnaque du réchauffement climatique

 2915352875_8376abcd7b.jpg
Ecotaxe une taxe mafieuse : Benetton, Goldman Sachs, Thales et SFR, collecteurs d’impôt.
 
Nous y trouvons même en Slovaquie Alain Minc qui dirige  la concession d’autoroutes française Sanef. C'est dire à quel point ce type est dangereux pour notre économie et pour les Français quand il s'exprime tous les quatre matins pour nous expliquer comment gérer la France ou officieusement l'endetter et la couler.
 
Délit de favoritisme, trafic d’influence et incitation à la corruption sont déjà les magouilles qui sont générées par cette taxe racket.
 
Il est grand temps que les Citoyens ouvrent les yeux et qu'ils arrêtent de vouloir conserver un système qui les appauvrit et qui les tue. Ils doivent cesser de vouloir conserver les symptômes en ignorant les causes qui les ruinent ainsi que leurs espoirs.
 
Nous savions que l'Etat se soumettait avec docilité au racket depuis sa perte de souveraineté organisée au profit de la Finance Rothschild, et en ayant de plus en plus de sous-traitants privés et lesquels avec des montages financiers spéciaux, voire douteux, génèrent de substantiels profits. La Défense, la Gendarmerie, les Transports, les affaires Etrangères et les autres ministères confient sous un prétexte vertueux de baisse des dépenses publiques des secteurs de plus en plus nombreux à des entreprises privées sans pour autant réduire les dépenses [2] ; même pour les PV et l'obtention des nos visas il faut depuis plusieurs années passer par une boîte privée, résultat le coût d'obtention de ces derniers s'est envolé et avec toute cette sous-traitance la dette augmente chaque micro-seconde.
 
C'est un système malade qui est géré par des malades et des gens qui ne voient que leurs intérêts personnels. De ce fait il ne peut pas guérrir et, pour une fois, l'euthanasie serait justifiée et utile pour la survie des plus nombreux et sains d'esprit.
 
Quant à l'écotaxe, elle est non pas un ver de plus dans la pomme pourrie, mais une bête néfaste qui ronge les racines de l'arbre fruitier qui ne donnait déjà plus ses récoltes.
 
Toutefois c'est la première fois qu'un consortium d'entreprises privées (Ecomouv') collecte l'impôt à la place de l'Etat en lui volant au passage 23% sur un total estimé à 1 200 millions d’euros par an, et ce, au non d'un réchauffement climatique qui n'existe pas [1]. Comme quoi les chefs d'Etat ne travaillent pas pour la France mais pour la Finance.
 
Le vrai problème est là. Il n'y a pas de réchauffement climatique et surtout il n'y en aura pas prochainement puisque le pôle Sud et le Soleil se refroidissent chaque année davantage et que la banquise du pôle Nord fond chaque tous les étés comme cela est normal. Se fier aux pitoyables lobbyistes du GIEC est donc la dernière chose à faire pour être correctement informé.
Mais le complexe pétro-chimico-agroalimentaire sait que si le réchauffement et ses bientôt 9 milliards d'humains sont deux de ses farces, il sait néanmoins qu'il est le seul grand pollueur de l'air, des eaux et des terres, et qu'il détruit les écosystèmes. Ainsi il risquait sa réputation et une condamnation sans retour de l'opinion mondiale. En créant ces impôts, dit écologiques, portés par les Verts stupides, les payeurs seront les contribuables, les sous-traitants et les petites entreprises.
Les Français ont toutefois accepté sans rechigner de payer une écotaxe indue sur les appareils électriques et le gouvernement veut l'appliquer aux voitures diésel en 2014. Les diktats verts sont ainsi devenus une source de profits pour les trusts et des recettes pour vider les caisses vides de l'Etat qui a décidé d'être volontairement malade, sourd et aveugle et de créer des impôts supplémentaires pour les citoyens.  
5126745474_05b80d3b56.jpg
Cependant, si cette fonte se déroule sur l'ensemble de l'année, il faut envisager sérieusement, comme je l'explique depuis des années, que les cinq pays qui se battent pour la souveraineté de l'Arctique en soient responsables.
 
La Bataille fait rage entre les protagonistes pour définir les frontières depuis que nous savons que sous les glaces se trouvent de très nombreuses énergies et de gigantesques richesses (gaz, or, diamants, pétrole, pêche etc) et que pour amortir le coût des extrations, celui des forages, celui de la pêche et celui des transports, et éviter de passer par le détroit de Béring, il est nécessaire pour accroître les profits de pouvoir travailler toute l'année et d'ouvrir des voies maritimes plus courtes.    
Pour ce faire il faut donc faire fondre la banquise et surtout qu'elle ne se reforme pas l'hiver pour que ce gigantesque business ne soit pas interrompu plus de six mois par an. Ce qui n'empêchera nullement les factures des consommateurs de continuer d'augmenter.
 
Un nouveau passage maritime Nord-Ouest qui relie l'océan Atlantique à l'océan Pacifique, en passant entre les îles arctiques du grand Nord Canadien, a déjà été ouvert en 2007 soi-disant à cause du réchauffement climatique quand des experts indépendants, donc non stipendiés, affirment que les températures sont stables depuis des décennies. Alors comment est-ce possible ?.
 
La manipulation du climat n'est pas récente puisqu'elle date des années 40 et que depuis, avec HAARP et les épandages aériens, il est devenu aisé de modifier le climat d'une zone pour l'assécher, l'inonder ou faire fondre les glaces [3].
Il est de ce fait possible que la banquise fonde, mais pas à cause d'un quelconque réchauffement anthropique, mais à cause de la course aux profits. Dans ce cas le transfert de responsabilité est un moyen de culpabiliser les contribuables en les initiant et en les obligeant au respect de la planète que les donneurs de leçons laissent détruire pour le compte des donneurs d'ordres.
3834578929_11f9d8fa73.jpg 
 
Cette photo sert à sensibiliser l'opinion et démontrerait que la banquise fond et que le territoire des ours polaires disparaît. C'est possible, comme je viens de l'expliquer. Mais c'est oublier l'essentiel. Les ours polaires sont d'excellents nageurs et peuvent parcourir jusqu'à 80 km par jour et se reposer en se laissant dériver sur un morceau de glace ou de banquise lors de la fonte annuelle.
 
Une autre idée idiote est aussi de préserver les espèces en voie de disparition quand de l'autre côté ceux qui les font disparaître continuent d'intensifier la chasse et la pêche industrielles qui ne sont même plus intensives mais criminelles et surréalistes. Où est alors la logique ? Circulez elle n'existe pas.
Ce qui démontre une fois encore que nous sommes dans un monde stupide qui est crée par des schizophrènes qui vivent dans leur petite réalité sans la moindre conscience, donc sans respect ni éthique pour rien ni personne. 
 
Mais pourquoi n'y aurait-il pas de réchauffement climatique ? Le Climat est lié à notre mental et le Soleil à l'ego de la planète. C'est TOP Secret. Or les consciences s'élargissent, les peuples se réveillent et se révoltent et les égos s'amenuisent pour recouvrer l'esprit et le simple bon sens en constatant que les progrès et les nouvelles technologies servent uniquement à enrichir toujours les mêmes, et ce, à leur dépens, soit à les appauvrir et à les rendre encore davantage dépendants.
Les peuples sont les esclaves d'un système qui est à bout de souffle et qui tente pourtant désespérément de survivre en faisant encore plus de dégâts qu'il n'en avait occasionné précédemment.
monsanto-manif-mondiale.jpg
Une des solutions est bien évidemment la désobéissance, le refus de payer et la révolte comme le font les Bretons, mais il est nécessaire aussi de se réapproprier sa vie, les terres, fuir les centres villes pour créer des espaces de vie autarciques, des petites et des moyennes structures qui seront respectueuses de l'environnement mais aussi des humains et des animaux et surtout totalement indépendantes.
Les camps concentrationnaires d'animaux transgéniques d'abattage sont en réalité un grave problème, et non pas un progrès, et encore moins un avantage pérenne ; si ceux-ci meurent, alors c'est une opportunité qu'il faut saisir pour reconstruire une agriculture saine, de grande qualité mais aussi vivrière.
La très grande majorité des terres agricoles dans le monde sert à faire pousser des aliments pour le bétail et non pour nourrir les populations. Ce qui est dément.  
 
 
 
 
 

 
 
 

Nous sommes sociaux !

Articles récents