Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Des enfants parqués et gardés par des policiers accompagnés de chiens d’attaque pour être vaccinés de force

Publié par Diatala sur 1 Septembre 2011, 09:40am

Catégories : #Danger vaccination

y1purGe98h_wvt3SuyZHgyklJlDdv9IoFiiOj_ZXWlOnKDu0zpc7_4aCjP-.jpg

 

Dr Ghislaine LANCTOT.

«Si nous faisons bien attention, nous pouvons réaliser que la santé

pour tous, selon l’OMS veut dire la médicalisation et les vaccinations

pour tous. Ce qui en d’autres termes veut dire la maladie pour tous. »


Des enfants parqués comme du bétail dans un palais de justice du Maryland et gardés par des policier accompagnés de chiens d’attaque pour être vaccinés de force.

A la suite des menaces qu’avait proférées l’Etat du Maryland à l’encontre des parents qui refusaient la vaccination pour leurs enfants, ces derniers furent parqués dans un tribunal du Comté de George Price et gardés par du personnel armé et accompagné de chiens d’attaque.  

L’Association Américaine des Médecins et des Chirurgiens elle-même (AAPS) a annoncé sa vive opposition à la campagne forcée de vaccinations au Maryland.

 

Mike Adams

Dans un communiqué de presse du 16 novembre, l’AAPS déclare : « L’Association des Médecins et Chirurgiens Américains condamne aujourd’hui «l’offensive vaccinale » qui s’est déroulée cette semaine au tribunal du comté Pince George du Maryland et promet de faire tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les parents qui refusent de vacciner leurs enfants».

Ce jeu de pouvoir oblitère les droits des parents et toute forme de consentement libre et éclairé », a déclaré Kathryn Serkes, directrice de la politique de l’Association des Médecins et des Chirurgiens Américains (AAPS), l’un des quelques groupes nationaux de médecins qui refusent de financer les compagnies pharmaceutiques.

Dans un scénario qui rappelle la rafle du « bétail », le procureur a convoqué plus de 1600 parents qui n’ont pas présenté les certificats de vaccinations de leurs enfants.

Mais au lieu de manier un aiguillon à bétail, le procureur a choisi de manier la seringue pour garder le « troupeau » dans la ligne imposée.

http://www.aapsonline.org/press/nr-11-16-07.php

Médecine forcée : pourquoi les « fourgueurs » de médicaments doiventils aujourd’hui avoir recours à des tactiques dignes de la Gestapo ?

La médecine conventionnelle (pharmaceutique) est l’unique système médical au monde qui soit à tel point impopulaire pour les consommateurs avertis et informés qu’il se doit d’être administré à la pointe du fusil.

Il n’existe aucun autre système médical au monde qui ait recours à pareilles méthodes pour recruter des patients.

[…]

A quoi va conduire cette médecine obligatoire ?

Comme la vérité continue d’émerger sur les graves dangers des vaccinations et produits pharmaceutiques, Big Pharma est de plus en plus désespéré de se voir obligé de contraindre le public à consommer ses produits. Big Pharma travaille maintenant en étroite collaboration avec les autorités de l’Etat ( y compris les Gouverneurs de plusieurs Etats) pour rendre obligatoire les vaccinations des jeunes enfants. Il en résulte évidemment une criminalisation des parents qui refusent de soumettre leurs enfants à ces dangereux produits chimiques.

En effet, Big Pharma espère pouvoir transformer les adeptes de soins  naturels de santé en criminels

La FDA a déjà criminalisé les compagnies fournissant des compléments alimentaires pour avoir dit la vérité au sujet des bénéfices pour la santé de leurs produits. A lire (en anglais) les raids contre les compagnies fabriquant des vitamines : 

 http://www.NaturalNews.com/021791.html

Ensuite les parents qui refuseront de soumettre leurs enfants aux produits chimicopharmaceutiquesproposés par Big Pharma seront criminalisés, attaqués et incarcérés pour refus de se soumettre aux politiques de santé publique. Tout ceci est mis en place par l’Etat sous prétexte de « protéger les enfants » à l’encontre de leurs parents ( Oser penser que le fait de protéger ses enfants de produits chimiques toxiques est aujourd’hui un acte criminel aux Etats-Unis, ne relève-t-il pas de la pure folie ?)

Toute personne qui résisterait à ces types de « traitements » serait désignée comme représentant une menace pour la santé publique – une étiquette d’un niveau à peine inférieur à celle de « terroriste » aux yeux de nombreux bureaucrates gouvernementaux. Ces gens croient qu’il n’existe aucune limite à la force dont ils peuvent user et abuser pour forcer le peuple à se soumettre aux exigences de Big Pharma en ce qui concerne la consommation de leurs produits chimiques. Aujourd’hui ce sont des gardes avec des chiens d’attaque. Demain cela pourrait être le supplice de l’eau ou autres tortures. Vous pensez que c’est impossible ?

Réfléchissez un peu : il y a tout juste cinq ans, personne n’aurait pu croire que des parents qui refusaient la vaccination pour leurs enfants finiraient en prison et verraient leurs enfants kidnappés par les autorités de l’Etat et forcés de se soumettre à l’injection de dangereux produits chimiques. C’est exactement ce qui s’est passé dans l’Etat de Maryland.

Où est l’indignation ?

Ce qui est particulièrement intéressant à propos de ces menaces d’emprisonnement pour forcer la vaccination des enfants n’est pas nécessairement la personne qui prend ouvertement position contre ces pratiques, mais celui qui a choisi de ne rien dire.

L’Association Médicale Américaine, par exemple ne s’est nullement positionnée contre cette politique. La même chose peut être dite de la Food and Drug Administration. Où peut-on voir l’indignation de l’Association Hospitalière du Maryland ? Aucune de ces associations ne semble avoir le moindre problème avec cette médecine obligatoire et forcée. Le fait d’attaquer les parents et de contraindreleurs enfants à recevoir des injections de produits toxiques ne semble nullement gêner ces associations. Et pourquoi seraient-elles gênées ? Elles ont toutes des liens étroits avec Big Pharma. Elles sont toutes en faveur des vaccinations pour tous semble-t-il, et je n’ai aucun doute que certains membres de ces organisations ( spécialement l’AMA) soient fortement en faveur d’une politique de vaccination médicale forcée, telle qu’elle s’est produite au Maryland.

La médecine officielle croit que le peuple est trop stupide pour pouvoir prendre luimême ses propres décisions en matière de santé. On nous fait croire que ce sont les bureaucrates et les médecins qui doivent prendre ces décisions et toute personne qui n’est pas d’accord avec elles doit être étiquetée « criminelle », arrêtée et poursuivie en justice. Il ne s’agit nullement d’exagération, mais simplement, en fait la description choquante de la politique vaccinale du Maryland.

Il n’y a pas si longtemps, les américains se seraient levés et se seraient regroupés contre cette espèce de tyrannie médicale. Les principaux médias auraient, en des termes durs et terriblement accusateurs, dénoncé la politique vaccinale du Maryland.

Les gens auraient marché dans les rues pour exiger la liberté thérapeutique. Mais aujourd’hui l’Amérique n’est plus la même. Les gens sont drogués par les médicaments et le fluor. Ils sont trop intoxiqués pour pouvoir penser clairement et ilssont terrorisés et soumis à un gouvernement qui manipule la peur et se sert de la moindre occasion pour contrôler et manipuler le peuple afin de l’obliger à faire ce que lui veut.

L’Amérique « libre » que nous avons jadis connue n’existe plus. On l’a remplacée par les Etats-Unis de l’Amérique Corporatiste dont la politique policière est utilisée pour rendre obligatoires des politiques de santé publique dangereuses. Ceux qui sont à la tête de l’Etat ne pensent même plus qu’il y ait un problème à attaquer les populations et à réaliser de vastes expérimentations médicales sur leurs enfants. Après tout, les vaccins modernes ne constituent qu’une vaste expérimentation médicale dont les effets seront seulement connus après qu’une génération massivement empoisonnée aura disparu.

http://www.naturalnews.com/022267_vaccinations_health_freedom.html#ixzz1WJLU wPaV

Celui qui vient, p. 117 : « …En 1977, la déclaration d'Alma Ata, donnait à l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé), le moyen d'étendre le Flexner Report non seulement à l'Amérique du Nord, mais au monde entier, au nom de la santé et du bien-être des populations de la Terre…»

« …Qui contrôlait l'O.M.S. ? Là est la question et aussi la réponse : l'O.N.U., l'organisme des financiers mondiaux. De plus en plus subtilement les autorités médicales et politiques nous dépossèdent de nos biens et de nos droits et nousmutilent…C'est le régime de la terreur médicale. C'est un monopole mondial »

L’acharnement et l’arrogance avaient déjà été féroces !

« A la fin du 19ème siècle l’Angleterre emprisonnait en moyenne et par an 2.000 parents qui refusaient de se faire vacciner ou de faire vacciner leurs enfants. Pour les personnes qui refusaient de participer aux programmes de vaccinations, la saisie des biens, des propriétés et les poursuites judiciaires étaient monnaie courante. »

Thomas Smith :  “Subterfuges and Syringes, the Real World of Vaccinations”

http://www.whale.to/a/smith4.html

http://www.naturalnews.com/022267_vaccinations_health_freedom.html#ixzz1W8caPjeR

Via : http://www.sylviesimonrevelations.com/

Nous sommes sociaux !

Articles récents