Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Des apprentis-sorciers de Harvard font joujou avec l’ADN

Publié par Diatala sur 25 Mai 2012, 11:31am

Catégories : #ADN - Génétique- Science et Découverte

 

Parions que cette découverte a été faite depuis longtemps dans les labos secrets et qu'elle s'officialise aujourd’hui en en donnant la paternité à des étudiants qui joue avec le vivant comme avec des Lego. C'est souvent le cas.

 

L’ère des mutants, des monstres et des hybrides a effectivement débuté depuis plusieurs décennies.

 

Ce qui n’est pas précisé dans la dite publication ci-dessous est : dans quel but et à quoi sert très précisément cette manipulation dangereuse qui serait peu coûteuse ?.

 

La transgénèse et les organismes génétiquement modifiés sont devenus des manipulations courantes, mais personne ne sait qu’elles seront les mutations du génome ne serait-ce qu’à moyen terme. Alors reconfigurer la forme, la lecture et l’ordre de l’information qui est contenue dans notre ADN, en y déplaçant et en y ajoutant des données artificielles, est tout simplement dément. Or, on nous fait passer ces nouveaux Frankenstein pour des génies quand ils ne sont que des inconscients voulant surpasser la Création de manière artificielle. Celle-ci n’a surtout besoin de personne pour muter de manière positive alors qu‘ici le résultat de ce bouleversement génomique laisse craindre le pire. Plus d'info avec Bienvenue à GATTACA ».

clic image 

 


 

http://www.futura-sciences.com/press-etudiants-revolutionnent-adn_1662575_0.php

Harvard est sans conteste un vivier de cerveaux en ébullition. La dernière trouvaille – et non des moindres – nous vient de trois doctorants issus de la Harvard Medical School, ils ont trouvé une nouvelle façon d’architecturer l’ADN. Celui-ci devient modulable à souhait au point de pouvoir créer n’importe quelle forme en restant viable.

 

Bryan Wei et son équipe ont fait aboutir une technique permettant  de structurer de l’ADN en le laissant parfaitement fonctionnel. Ils sont donc capables de sortir du standard de la double hélix, sans casser le précieux code.

Comment cela fonctionne ? Nous ne sommes au niveau de ces génies, mais pour faire simple, il suffit de penser … Lego ! Ces experts ont réussi à plier les brins classiques de la structure de l’ADN pour former des rectangles, un peu comme les célèbres briques. Dès lors, cela revient à une simple technique d’assemblage, puisque nos rectangles sont dotés de quatre précieux connecteurs programmables pour accepter tel ou tel autre brin. Il devient possible de créer n’importe quelle architecture.

Pour rendre à César ce qui est à César, la technique du pliage d’ADN est à l’étude depuis 1991 et découverte par Ned Seeman, elle est aujourd’hui fonctionnelle grâce à ces doctorants de Harvard.

Pour démontrer les possibilités de leur technique, ils ont créer une police complète, lettres, chiffres et ponctuation comprise, ce qui correspond à 107 formes.  Chacune est réalisée manuellement en quelques heures grâce à un microscope de précision et des mains expertes. Des Lego pour professionnel, en somme.

Les applications médicales ou vers les nano technologies sont encore purement spéculatives mais surtout sans commune grâce à ces nouvelles structures microscopiques finalement sur mesure. Mieux ? Le coût de ces manipulations n’est pas du tout excessif et les formes absolument infinies.

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents