Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Contre les civils : Laser Tactique à Haute Energie (THEL), Système de Défense Actif (ADS) micro-ondes à haute puissance

Publié par Diatala sur 11 Novembre 2011, 17:12pm

Catégories : #Génocide-Terrorisme d'Etat - Expérience secrète

Ph-osblanc.jpg
Les armes au phosphore blanc qui ont été utilisées pour massacrer la personne sur cette photo sont des armes du passé. L'arsenal qui serait utilisé aujourd'hui est digne des films de SF.
L'horreur absolue existe avec les armes à haute énergie, les micro-ondes et les armes soniques. Ce n'est plus une fiction mais une réalité vécue par les populations civiles d'Iraq et  d'Afghanistan. Les armées sataniques testent leurs nouveaux jouets sur des civils innocents.
D'autres armes terribles et illégales seraient destinées à contenir les mouvements contestaires et les manifestations antimondialistes.

 Irak, 2004, Massacre de masse de civils au phosphore blanc par l'armée US Falloujah, le massacre caché (« Fallujah La strage nascosta ») est un film documentaire italien de Sigfrido Ranucci pour la télévision RAÏ News 24 (diffusé le 8 novembre 2005) décrivant l'attaque de Falloujah en novembre 2004, notamment à l'arme chimique, initié par le gouvernement des États-Unis pour mettre fin à la résistance armée de la ville à l'occupation étasunienne. Ce documentaire est interdit de télévision dans de nombreux pays et n'est généralement diffusé que par des associations. L'utilisation massive sur la population et sans discernement d'armes au phosphore blanc, interdites par la Conventions de Genève car considérées comme armes chimiques y a été constatée par des médecins et des journalistes présents sur place. Des bombes à fragmentation ont également été utilisées. La chaîne de télévision qatarie Al Jazeera parlait également d'utilisation de napalm, peut être à cause de la proximité des effets avec le phosphore blanc. Incendie et la fonte des corps humains sous la chaleur. Le gouvernement de Washington a d'abord réfuté cette accusation, puis à finalement avoué l'utilisation de ces armes. (tiré de Wikipédia :)
 
Le documentaire sur le site de Rai News :
Un officiel étasunien admet que du phosphore a été utilisé comme une arme en Irak : "Le phosphore blanc est une munition conventionnelle", a déclaré le lieutenant-colonel Barry Venable à la BBC. "Ce n'est pas une arme chimique. Ce n'est pas hors-la-loi ou illégal." Il a ajouté que bien que le phosphore soit utilisé généralement pour fournir des écrans de fumées et des flashes de lumières, pendant la bataille de Falloujah, "il a été utilisé comme une arme incendiaire contre des combattants ennemis." [...] La suspicion que Saddam Hussein développait des armes chimiques, biologiques et nucléaires était l'une des principales justifications de l'administration Bush pour l'invasion de ce pays du Golfe Persique en 2003.
 
 

Nous sommes sociaux !

Articles récents