Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Ce que Kadhafi menaçait de dévoiler concernant Sarkozy

Publié par Diatala sur 2 Novembre 2011, 13:30pm

Catégories : #Dossier Libye et Médiamensonges

 

kadhafi_sarkozy_recontre_2007_.jpg 

 

 

 

Asfir/CAN via sott.net

 

 

Les fameux futs de yellow cake (concentré d’uranium) libyen dont on nous a rebattu les oreilles il y a peu, ne seraient pas seulement libyens.

Il s’agirait précisément de ce qu’à évoqué Khaddafi juste avant le début des bombardements de la Libye par l’OTAN, de ce que Seïf al Khaddafi menaçait de dévoiler concernant les fonds qui auraient permis à Sarkozy de mener sa campagne présidentielle.

Des futs contenant du yellow cake, extrait à Arlit au Niger et enrichi à Sebha en Libye, seraient les restes d’une affaire juteuse objet d’un accord entre Khaddafi et Sarkozy : le minerai radioactif aurait été acheté et enrichi par Khaddafi et vendu à L’Iran, la Corée du Sud et Israel par Sarkozy, le produit de la vente aurait été partagé entre les deux.

Cette information provient d’un mail que j’ai reçu, dont un simple copié-collé révèle qu’elle circule déjà sur le net. Le mail contient des codages et des chiffres sous le paragraphe « Le top secret » et « les pièces à conviction ».

Des révélations de l’après Kadhafi sur le marché noir franco-libyen du concentré d’uranium

Par Y. Mérabet

Sous la vigilance de Nicolas Sarkozy, des entrepôts franco-libyens de concentré d’uranium de Sabha (Libye) épargnés par les frappes aériennes du NATO

La Libye, un Etat sans patrie

La crise libyenne s’est inspiré bêtement tout d’abord des soulèvements organisés antérieurement par les peuples Tunisiens et Egyptiens pour déloger leurs dirigeants respectifs, avant de se transformer en une interminable guerre civile.

Cette guerre civile est conséquente des évènements du 11 septembre, ou les Etats-Unis avaient décidé de renvoyer l’ascenseur la ou est né le terrorisme, au Moyen-Orient.

Ayant raté les deux révoltes arabes celle de la Tunisie et de l’Egypte, Nicolas Sarkozy s’accrocha au dernier wagon, ce lui qui emporta la Libye, dans l’espoir de recevoir sa part du butin de guerre.

Comparée à la Tunisie et l’Egypte, la Libye est plus riche en ressources et militairement très faible, c’est intéressant pour la convoitise déjà des grandes sommes en argent sont déposés dans les banques françaises et suisses, c’est trop facile pour s’en service, il faut seulement un motif de guerre! Sous la pression de la France, le conseil de sécurité de l’Onu a voté une résolution pour permettre à ces derniers d’aller protéger les populations civiles Libyennes. C’est ainsi que d’après cette résolution 1973, et sous la bannière de l’OTAN, des troupes étrangères volontaires sont intervenues en Libye, aux Côtés des « rebelles», pour les aider à capturer le leader libyen Mouammar Kadhafi.

Il fallut attendre sa liquidation physique pour que l’on sache effectivement ce que sont venues faire ces forces néocoloniales en Afrique. En effet, au lendemain de l’exécution de Mouammar Kadhafi, les insurgés, conscients de leur incapacité à gouverner tous seuls et surtout de leur illégitimité, ont supplié l’OTAN de ne pas les abandonner.

Seulement, ces derniers ont oublié que l’OTAN est venue en Libye régler un compte à Mouammar Kadhafi et non les aider à construire un pays qui n’avait rien à envier à de nombreux pays européens. Egalement, choqué par les récentes déclarations de Abdeljalil, l’occident voudrait bien mettre le CNT en difficulté, afin de conditionner leur nouvel aide à l’abandon du projet islamiste du CNT. Le vote du conseil de sécurité ce jeudi mettant fin à la mission de l’OTAN en Libye apparaît alors désormais comme le revers de la médaille qu’a donné Sarkozy aux naïfs Libyen.

Les libyens ont cherché ils ont trouvé! C’est alors cette date du lundi 31 octobre 2011 qui a été choisie pour mettre fin officiellement à la mission de l’Otan en Libye. En presque sept mois, les troupes de l’OTAN auraient aidé les révoltés libyens à prendre le contrôle de tout le pays, et surtout à mettre Mouammar Kadhafi hors d’état de nuire.

Seulement, au regard du climat de confusion qui règne actuellement en Libye, l’on se demande bien comment l’OTAN s’est précipité à sortir de la Libye pourtant le gouvernement de transition n’est même déjà pas mis sur pied. Plus loin, même Kadhafi abattu, ses partisans sont encore présents et représentent un réel danger pour l’actuel régime qui ne dispose véritablement d’une armée.

Cependant, il ne fait aucun doute que cette décision des occidentaux de retirer leurs troupes de la Libye n’est qu’une manœuvre visant à obtenir du CNT une partie de leur « butin » qui semble leur échapper.

Derrière tout crime, il y’a un mobile

Sarkozy vient d’assassiner son meilleur ami Mouammar! Pourquoi?

Immédiatement, après le début des affrontements, Nicolas Sarkozy s’est vu investi d’une mission messianique : celle de sauver le peuple libyen en souffrance !

Et c’est ainsi que certains gouvernements africains, naïvement, ont salué cette générosité surprenante du président français, parmi eux deux misérables pays, le Maroc et le Sénégal connus par leur désengagement des causes justes. Pour les africains sérieux, ce « sens d’humanisme » déguisé de Sarkozy n’était en réalité qu’un règlement de compte masqué entre deux grands trafiquants du concentré d’uranium nigérien.

«La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen», ajoute-t-il. Seïf al-Islam et affirme que cette aide a été accordée à Nicolas Sarkozy «afin qu’il œuvre pour le peuple libyen». «Mais il nous a déçu. Rendez-nous notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de transfert», déclare-il devant les caméras de Euronews. ajoute-t-il. Depuis longtemps on savait, que des convois de camions chargés de « yello-cake’ provenat de la mine d’Arlite (Niger), transitait par la ville d’Agades pour être transformé et enrichi à Sebha et vendu frauduleusement à l’Iran, la Corée du Nord, et Israël. Le revenu était partagé entre la famille de Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy.

Business is business, embargo ou pas

Un correspondant de CNN a visité le complexe nucléaire de Sebha et a posté sur un tweet trois photographies. Deux photos d’un entrepôt avec des barils bleus. Sur l’un des barils, photographié en gros plan, on y voit un ruban coloré de couleur jaune sur lequel est inscrit en anglais « Radioactiv. »

Sur un baril poussiéreux et rouillé, ce ruban de couleur vive collé en travers, semble extrêmement convaincant. Il est tout neuf et semble avoir été tout juste collé. Ce qui est intéressant, c’est qu’aucun autre ruban jaune n’est visible sur les autres fûts. Ce correspondant n’a pas était autorisé de visité les ateliers de production du concentré moyennement enrichi, non autorisé par l’AIEA.

Plus de 1600 tonnes concentré hautement enrichi, facilement transformable en combustibles nucléaire on été vendu à l’Iran, au moment même ou l’occident avait été décrété un embargo contre le programme nucléaire iranien.. D’autres révélations graves sur Sarkozy, doivent apparaître après la réédition de Seïf al-Islam

« Le top secret » et « les pièces à conviction » :

VZCZCXRO7726
PP RUEHBC RUEHDE RUEHDIR RUEHKUK
DE RUEHTRO #0032 0151453
ZNY CCCCC ZZH
P R 151453Z JAN 09
FM AMEMBASSY TRIPOLI
TO RUEHC/SECSTATE WASHDC PRIORITY 4329
INFO RUCNIRA/IRAN COLLECTIVE
RUEHUNV/USMISSION UNVIE VIENNA 0065
RHEHAAA/NSC WASHINGTON DC
RUEAIIA/CIA WASHDC
RUEAIIA/CIA WASHINGTON DC
RHEFDIA/DIA WASHINGTON DC
RUEHTRO/AMEMBASSY TRIPOLI 4852

C O N F I D E N T I A L TRIPOLI 000032

TRIPOLI CONFIDENTIEL 000032

SIPDIS

SIPDIS

OBJET: LIBYENNE ETABLISSEMENT DE L’ÉNERGIE ATOMIQUE CONFIRME désir de vendre du yellowcake URANIUM

REF: A) 08 TRIPOLI 966, B) STATE 125972 CLASSIFIED BY: Gene A. Cretz, Ambassador, U.S. Embassy – Tripoli, U.S. Dept of State. REASON: 1.4 (b), (d)

REF: A) 08 TRIPOLI 966, B) ETAT 125972 classées par: Gene A. Cretz, Ambassadeur, Ambassade des Etats-Unis – Tripoli, US Dept of State. RAISON: 1,4 (b), (d)

¶ 1. (C) suite à notre démarche au ministère du MAE organisations internationales sur Décembre 18 (réf A), P / E en chef a rencontré le Dr Ali Gashut, Secrétaire de la Libye de l’énergie atomique création, le 15 Janvier pour discuter des efforts de la Libye à vendre des stocks de concentré d’uranium. (Note:.. La GED a pris plus d’un mois pour planifier la réunion note de fin) Nous avons livré points ref démarche B en garde la Libye à se méfier des efforts de l’Iran à l’achat, directement ou indirectement, les stocks de concentré d’uranium en Libye et exhortant le gouvernement du Lesotho à signaler immédiatement tout ces efforts par l’Iran à la commission du Conseil de sécurité de sanctions contre l’Iran.

¶ 2. (C) Gashut affirme l’engagement de la Libye de vendre son stock d’environ 1.000 tonnes métriques de concentré d’uranium dans le cadre des engagements qu’il a contractés dans le cadre de sa décision en 2003 d’abandonner volontairement ses programmes d’ADM. Soulignant que la Libye considérait la question comme étant avant tout commercial, il a noté que les prix de l’uranium sur le marché mondial avaient augmenté, et que la Libye voulait maximiser ses profits en bon moment de la vente de ses stocks.

Les entreprises du Royaume-Uni, la France et le Canada (il ne dit pas qui) avaient envoyé des représentants à la Libye pour négocier l’achat de l’uranium en 2006-2007, et avait ensuite été remises offre. D’autres compagnies ont également exprimé leur intérêt depuis lors et le GED a mené des discussions avec eux, mais seulement les trois premières entreprises britanniques, françaises et canadiennes ont effectivement présenté une soumission formelle à ce jour.

La GED est actuellement engagé dans « active, une communication permanente » avec les trois sociétés d’origine et d’autres, mais n’avait pas encore pris de décision quant à l’offre, il a été plus enclins à accepter.

¶ 3. (C) confirme ce que nous a dit par le ministère du MAE organisations internationales à Décembre, Gashut a dit qu’il ne savait pas que l’Iran ou tout entités iraniennes avaient exprimé leur intérêt à acheter des stocks d’uranium de la Libye.

Soulignant engagements de la Libye à la résolution de 1737 et 1803, il a déclaré la Libye avait travaillé dur pour gagner en crédibilité avec l’AIEA et la communauté internationale et ne compromettrait pas qu’en traitant avec l’Iran…… stop…….
CRETZ.

LIBYAN ATOMIC ENERGY ESTABLISHMENT CONFIRMS DESIRE TO SELL URANIUM YELLOWCAKE)
2009-01-15 14:02; Classification: Confidentiel; Origine: Embassy Tripoli; Mot-clé: KNNP MNUC PARM TRGY ENRG EMIN ETTC PREL PGOV IR
…chef a rencontré le Dr Ali Gashut, Secrétaire de la Libye de l’énergie atomique création, le 15 Janvier pour discuter des efforts de la Libye à vendre ses des stocks de concentré d’uranium uranium. (Note…
…démarche B en garde la Libye à se méfier des efforts de l’Iran à l’achat, directement ou indirectement, les stocks de concentré d’uranium en Libye et exhortant le gouvernement du Lesotho à signaler…
…l’Iran.¶ 2. (C) Gashut affirme l’engagement de la Libye de vendre son stock
Journaliste indépendant

Nous sommes sociaux !

Articles récents