Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Caroline Fourest accuse ReOpen911 de l’avoir diffamée

Publié par Diatala sur 25 Juin 2014, 16:11pm

Catégories : #Attentats WTC 11-9 2001

 foufou.JPG 
Caroline Fourest accuse ReOpen911 de l’avoir diffamée
France5 a diffusé en février 2013 le documentaire de Caroline Fourest "Les réseaux de l’extrême : les obsédés du complot" dans lequel elle tentait de jeter le discrédit sur notre association. Nous avions fait parvenir au CSA une synthèse des principales entorses à la déontologie journalistique que nous avions listées et l’avions publiée dans un article intitulé 11-Septembre : Caroline Fourest bientôt sanctionnée par le CSA ? (Nous reviendrons très prochainement sur la réponse qui nous été envoyée).
Caroline Fourest a fait allusion à cet article le 19 juin sur le plateau du Grand Journal de Canal+. Elle était invitée à l’occasion de la sortie d’un livre sur les illuminati, un sujet folklorique utilisé par certains médias pour faire le lien avec les "théories du complot", expression vague généralement utilisée pour essayer de décrédibiliser ceux qui s’interrogent sur des événements comme l’assassinat de Kennedy ou le 11-Septembre.
 
Caroline Fourest critique "les gens qui croient aux théories du complot" (ce qui n’est pas notre cas) alors qu’elle devrait plutôt s’interroger sur les gens qui croient à la thèse officielle sans avoir pris le temps de l’étudier. Elle part du principe qu’on nous a dit la vérité sur le 11-Septembre et qualifie de conspirationnistes, de propagandistes, ou d’extrémistes, ceux qui demandent une enquête approfondie ou l’accès par exemple à des documents censurés par l’administration Bush. On ne peut donc pas dire qu’elle fasse preuve de beaucoup d’esprit critique.
Elle explique que nous passons "des heures à regarder une photo, sous un petit angle au lieu de regarder la photo plus large". Nous l’invitons à suivre ce lien ou à regarder par exemple cet extrait du dernier documentaire que nous avons traduit, et elle se rendra compte qu’elle se trompe.
Nos sympathisants seraient "des gens qui n’ont objectivement [..] pas envie de se poser des questions de rationalité, de complexité" alors que cette description correspond plutôt à ceux qui défendent la thèse officielle tout en refusant de prendre connaissance des faits qui l’invalident. Pour autant, nous ne sommes responsables que de ce que nous publions.
Dans son documentaire, Caroline Fourest se demandait "A qui profitent les théories du complot ?" mais prétend que nos sympathisants qui voudraient "comprendre le monde en peu de temps" se disent "A qui profite le crime ?" et se font une idée en 3 secondes en fonction de leur obsessions. La journaliste ferait bien de s’interroger sur ses propres obsessions, que nous évoquions dans un article détaillé en réponse à son documentaire.
Elle affirme que "la chose la plus dure à faire quand on est journaliste, c’est de contrer le conspirationnisme", alors que ce qui est réellement difficile pour un journaliste, c’est d’organiser un débat honnête sur le 11-Septembre. Certains ont d’ailleurs été licenciés pour cette raison.
Il est également faux de dire que, selon nous, les journalistes seraient "disqualifiés par définition", qu’ils feraient "partie d’un grand complot, d’un système", qu’ils seraient payés, puisque nous ne faisons que répondre à ceux qui cherchent à nous discréditer en utilisant des arguments mensongers. Par ailleurs, de nombreux journalistes critiquent les méthodes de Caroline Fourest. Denis Robert écrivait par exemple quelques jours après la diffusion de son documentaire : "La théorie du complot" c’est ce qu’on nous sert et ressert quand on ne veut pas réfléchir. Ses documentaires sont épuisants de mauvaise foi".
Caroline Fourest termine par ces mots : "Après vous vous faites insulter, il y a des campagnes contre vous. Moi, on a raconté sur internet que j’avais été sanctionnée par le CSA, ou que j’allais être sanctionnée par le CSA à cause de mon documentaire sur les complotistes. C’est totalement faux, c’est de la diffamation pure".
Si elle voit de la diffamation dans cet article, qu’elle n’hésite surtout pas à porter plainte, nous serons tout à fait disposés à répondre à ses accusations. Elle ne le fera bien évidemment pas puisque si quelqu’un doit être sanctionné, c’est bien elle pour ses mensonges à répétition sur le 11-Septembre et sur notre association qu’elle s’est bien gardée de citer sur le plateau de Canal+. Des téléspectateurs de l’émission auraient en effet pu être tentés de lire notre courrier envoyé au CSA afin de se faire leur propre opinion.
 

Nous sommes sociaux !

Articles récents