Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Blackwater en Ukraine ? L'Ukraine déjà mise à mort

Publié par Diatala sur 11 Mars 2014, 12:41pm

Catégories : #Ukraine

blackwater-ukraine1.jpg
Hommes lourdement armés en uniforme sans insignes ont été repérés à Donetsk. (Capture d'écran: Youtube / alekx)
 Deutsche Wirtschafts NachrichtenLes mercenaires de la société américaine Academi (anciennement Blackwater) seraient actifs en Ukraine orientale. Un diplomate russe a déclaré que 300 mercenaires ont débarqué à Kiev. Ils devraient ensuite se rendre au sud et à l'est de l'Ukraine, aux endroits où il y a le plus de manifestations pro-russes.
La Compagnie de mercenaires américaine Academi (anciennement Blackwater) serait utilisée en Ukraine. Lors de manifestations dans la ville ukrainienne de Donetsk des hommes lourdement armés ont été aperçus dans les vêtements blindés. Les uniformes des hommes n'avaient pas de badges.
  
Une vidéo, qui a été enregistrée dans la ville orientale ukrainienne de Donetsk, montre ces hommes lourdement armés, en uniforme mais sans insigne gouvernemental. Lorsqu’ils sont entrés dans le cortège d’une manifestation pro- russe, un homme leur aurait crié « Blackwater ! Blackwater ! », après quoi les hommes se seraient rapidement retirés.
En outre, la rumeur prétendant que des mercenaires étrangers se trouveraient sur le sol ukrainien est alimentée par un diplomate russe. Celui-ci a affirmé à l’agence Nachrichtenagentur Interfax que 300 mercenaires seraient arrivés cette semaine à Kiev.
« Ce sont des mercenaires qui ont beaucoup d’expérience dans le déploiement militaire. La plupart d’entre eux ont déjà servi comme soldats en Irak, en Afghanistan ou dans d’autres pays », a déclaré le diplomate à Interfax, selon les rapports du Daily Mail. Le diplomate a également déclaré que « la plupart d’entre eux viennent des États-Unis ».
 
   

lesoir.be À la demande de la Pologne, les États-Unis enverront une dizaine d’avions de combat dans le cadre « d’un exercice militaire prévu » mais avancé, compte tenu des tensions en Ukraine.

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, et le ministre polonais, Tomasz Siemoniak, ont convenu lors d’un entretien téléphonique que « le déploiement d’une unité des forces aériennes américaines commencera dimanche et s’achèvera d’ici jeudi », selon un communiqué du ministère. « L’unité sera composée de 12 avions F-16, d’avions de transport et de 300 soldats », a précisé Jacek Sonta, porte-parole du ministère, à l’AFP.         

 


Ukraine, la nouvelle proie du FMI

Le 26 fevrier, les autorités provisoires ukrainiennes ont sollicité un prêt du FMI pour pouvoir rembourser la dette du pays dans les délais, soit 13 milliards de dollars rien que pour cette année. Le FMI a répondu positivement et a décidé d’envoyer une mission d’« experts » en Ukraine pour discuter des conditions attachées à ce prêt.

Alors que le pays est en pleine ébullition, le remboursement de la dette publique apparaît comme la priorité absolue de Kiev et de ses créanciers. Les besoins de la population passent quant à eux au second plan. Cette situation pourrait même encore se dégrader si un accord est conclu avec le FMI, qui est en position de force pour imposer une cure d’austérité au peuple ukrainien en échange du prêt.

En effet, les difficultés financières de l’Ukraine sur fond de trouble politique sont une nouvelle opportunité pour le FMI d’imposer une thérapie de choc, à l’instar de la Grèce, du Portugal et de l’Irlande, qui appliquent, depuis l’éclatement de la crise, de violentes mesures d’austérité dictées par la « Troïka », qui est composée du FMI, de la Commission européenne et la Banque centrale européenne.suite cadtm.org

 

 


 

RTL : Sarah Palin veut arrêter Poutine avec une arme nucléaire   


L'Ukraine déjà mise à mort :

 

Après la "fête" du maidan, le petit peuple passe à la caisse !

 

La presse ukrainienne a révélé ce matin le contenu du projet du ministre des finances de "plan gouvernemental de stabilisation économique". Son contenu est explosif : Iatseniouk prépare la politique la plus antisociale en Ukraine depuis son indépendance, en 1991.

Le maïdan qui voulait lutter contre "l'oligarchie corrompue" s'attaque aux... retraités et aux travailleurs. D'ailleurs les premières nomination du nouveau pouvoir l'ont prouvé : les oligarques restent au pouvoir. En effet, la nomination comme gouverneur de la région de Donetsk du milliardaire Sergueï TAROUTA est un signe patent de la gestion du nouveau pouvoir. Tout comme l'est le choix de l'oligarque Petro POROCHENKO comme envoyé de la Rada (le parlement ukrainien) en Crimée la semaine dernière pour essayer de négocier une marche arrière de la part des chefs de la République Autonome, avec affaires juteuses, subventions et prébendes à la clef (il est parti comme il était arrivé).

Le programme des libéraux-oligarques est précis :

- réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;

- augmentation de l'impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;

- augmetation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;

- paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;

- fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;

- augmentation du temps de travail des enseignants ;

- augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;

- fin de la gratuité des établissements sportifs d'enseignement ;

- baisse du financement des théâtres publics ;

- instauration d'une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

Sans aucun doute ce programme sera appliqué avec grande vigueur par l'ancien nomenklaturiste de la jeunesse communiste de LVOV, devenu banquier Alexandre CHLAPAK, nouveau ministre des finances du très pro-américain premier ministre d'Ukraine Arseni IATSENIOUK, dont la carrière politique a été financée par Georges SOROS et par Zbiniew DRZYMALA, milliardaire polonais ayant fait fortune dans les pièces automobiles, cherchant à transférer ses usines de Pologne vers l'Ukraine occidental et à profiter des juteuses privatisations qui se profilent suite.


   

 

 

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents