Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Attentat contre Hollande : « L’info » provient d’une propagandiste israélo-américaine

Publié par Diatala sur 15 Mars 2014, 13:52pm

Catégories : #Actualités : Antisionisme - Sionisme- Israël-

Rita-Katz-jpg

 

Hollande menacé par des islamistes? « L’info » provient d’une propagandiste israélo-américaine

L'information relative aux menaces islamistes d'assassinat du Président Hollande est issue d'une officine dirigée par une ultra-sioniste israélo-américaine.

 

C'est la nouvelle du jour: François Hollande serait menacé de mort par un "site islamiste" pakistanais présenté comme "bien connu" par plusieurs médias et agences de presse. Un site "proche d'Al Qaïda", précisent même l'AFP et L'Express. Tous ont ainsi relayé cette nouvelle sans s'attarder sur la source de "l'information": en l'occurrence, un groupe américain dénommé SITE et présenté, de manière laconique, comme "un service surveillant l'activisme fondamentaliste sur le Web" (Le Figaro, Le Monde, France Télévisions).

Problème: le groupe SITE est plus proche d'une officine idéologique que d'un laboratoire indépendant de recherche universitaire. Sa directrice et fondatrice se nomme Rita Katz.

Fille d’un Irakien exécuté sur la place centrale de Bagdad pour espionnage au profit de l’État hébreu, cette Israélo-Américaine est à la fois proche du FBI et de la mouvance sioniste. Après avoir collaboré (dès son arrivée aux Etats-Unis) avec une agence liée à la droite israélienne radicale et anti-islam, (The Investigative project on terrorism), elle a connu son moment de gloire en 2003, lors de la parution de son livre Terrorist Hunter dans lequel elle relata ses infiltrations dans les groupes islamistes (dans le style sensationnaliste et factuellement controversé de Mohamed Sifaoui). Celle qui estime que "les juifs appartiennent à Israël" est désormais réputée auprès des experts du terrorisme: la plupart des documents audiovisuels mensongèrement imputés à Oussama Ben Laden et relayés aux médias avaient été "découverts" par son "centre de surveillance des sites islamistes", parfois en tandem avec un autre groupe dénommé IntelCenter.

 

Cette structure partenaire a également relayé en solo bon nombre de vidéos ou messages attribués à Al-Qaïda. En janvier 2001, son président, Ben N. Venzke, s’était fait remarquer sur la scène nationale en publiant un rapport détaillé sur le "cyber-conflit israélo-palestinien". IntelCenter était initialement une émanation de iDefense, un laboratoire dirigé par le chrétien évangélique Jim Melnick, militaire alors chargé des opérations psychologiques auprès du secrétaire à la Défense – et "ami" déclaré du Likoud – Donald Rumsfeld.

Détail important: fondé en 2002, le site web du "service de surveillance" dirigé par Rita Katz et relayé sans sourciller par la presse française a une particularité. Jusqu'en 2008, il était domicilié sur un serveur qui abritait également plusieurs plate-formes de la communauté juive américaine dont certaines avaient un caractère ultra-sioniste et/ou islamophobe. La même année, un quotidien britannique révéla par ailleurs qu'une photo présentée par SITE comme l'illustration islamiste d'un ravage nucléaire à Washington provenait en réalité d'un jeu vidéo.

Hicham HAMZA  


Espionnage du web : les services secrets français et israéliens passés sous silence par Reporters sans frontières

Décryptage. Découvrez comment une prestigieuse ONG occulte les méfaits commis par les espions français et israéliens infiltrés sur Internet.

 

Ce 12 mars, à l'occasion de la Journée mondiale contre la cyber-censure, l'ONG Reporters sans frontières a publié un rapport dénonçant "les institutions au cœur du système de censure et de surveillance".

Plusieurs agences de renseignements sont pointées du doigt, à l'exception notable de la DGSE (France) et de l'Unité 8200 (Israël). La première collabore pourtant avec la NSA -à l'instar de la seconde- dans la collecte mondiale d'informations privées qui fut dévoilée par Edward Snowden.

Comme l'avait révélé l'auteur James Bamford, le partenariat israélo-américain en matière d'espionnage des communications privées est d'ailleurs exceptionnel.

Dans son rapport mis en ligne aujourd'hui, Reporters sans frontières ne fait pourtant aucune allusion au régime de Tel Aviv.

Rappel: Christophe Deloire, actuel directeur général de l'ONG, avait participé en 2006 à un colloque international sur le "fascislamisme" organisé par le neoconservateur Frank Gaffney, ex-conseiller de George Bush et islamophobe ultra-sioniste proche du Likoud israélien.

Proche (de longue date) de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié (tous deux ex-collaborateurs occultes de la DGSE et de la DCRI), Christophe Deloire, ancien journaliste du Point et co-auteur d'un essai alarmiste sur l'islam de France qui fut vivement recommandé par l'ex-Frontiste Bruno Mégret, est également l'homme qui avait initié (en tant que directeur du Centre de formation des journalistes) une pseudo-enquête collective (avec Rue89) sur "le vrai et tous les faux complots du 11-Septembre".

Cette production, majoritairement raillée par les internautes de Rue89 dans la section des commentaires, était totalement alignée sur la version officielle délivrée par l'Administration Bush et particulièrement désinformatrice au sujet de la connexion israélienne avérée des attentats.

Hicham HAMZA

 

Nous sommes sociaux !

Articles récents