Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


2012 : Pas de Fin du Monde selon le calendrier Maya

Publié par Diatala sur 15 Mai 2012, 15:33pm

Catégories : #Année 2012 Dossier : Pas de Fin du Monde

Travail de conservation sur l'une des fresques découvertes dans une petite salle du temple maya de Xultun au Guatemala. Crédits photo : Tyrone Turner/Tyrone Turner

Le Figaro.fr

Une équipe d'archéologues américains a retrouvé des fresques vieilles de 1200 ans représentant le plus ancien calendrier maya. Un calendrier qui apporte des preuves supplémentaires contre les théories qui veulent que les Mayas aient prédit la fin du monde pour 2012.

L'idée que la fin du monde aurait été prévue pour le mois de décembre 2012 par un ancien calendrier maya a fait le bonheur de Hollywood et d'innombrables sites Internet. Malheureusement pour les millénaristes et les amateurs de théories New Age quelques inscriptions retrouvées dans une petite salle d'un temple maya au Guatemala viennent balayer ces croyances catastrophistes, en présentant des calculs astronomiques évoquant des événements qui se dérouleront dans plusieurs milliers d'années.

La découverte a été faite en 2010 par l'équipe de l'archéologue William Saturno, de l'université de Boston, en explorant une petite galerie souterraine utilisée par des pillards sur le site du temple de Xultun au Guatemala. Derrière des couches de boue sur les murs, un des étudiants a repéré des traces ténues de peinture sur du plâtre. En nettoyant avec soin la boue sur les murs, les chercheurs ont découvert avec stupeur des fresques dont la composition était totalement inédite et qui ont été très bien conservées malgré les pillages.

Des cycles lunaires et planétaires

Au terme des fouilles terminées en 2011, William Saturno conclut que la petite pièce qu'il avait dégagée devait être la salle de travail d'un scribe, qui officiait dans cette ancienne cité maya, il y a 1200 ans. Les travaux sont décrits dans la revue américaine Science, datée du 11 mai 2012.

 

Les archéologues ont retrouvé des colonnes de nombres décrivant les durées de cycles astronomiques liés aux planètes et à la Lune.
Les archéologues ont retrouvé des colonnes de nombres décrivant les durées de cycles astronomiques liés aux planètes et à la Lune.

 

Plusieurs siècles avant les premiers codex mayas écrits sur des feuilles d'écorce, le scribe avait inscrit sur ces murs des tables de calculs astronomiques, dont certaines décrivent clairement les cycles lunaires, et d'autres plus énigmatiques, qui sont probablement liées aux mouvements des planètes les plus proches, Mars, Mercure et Vénus. Certains des cycles annoncent des événements astronomiques qui auront lieu dans le futur, jusqu'à 7000 ans après le présent, faisant mentir l'idée que le calendrier maya s'arrête forcément en décembre 2012, et annoncerait la fin du monde.

L'année 2012 marque effectivement la fin d'un cycle de 5125 années dans le calendrier maya, mais les universitaires sérieux estiment qu'il s'agit juste d'un aspect de la vision cyclique du monde par cette civilisation précolombienne, pas l'annonce d'un cataclysme planétaire quelconque.

«Nous n'arrêtons pas de chercher une fin, alors que les Mayas cherchaient à s'assurer que rien n'allait changer, explique William Saturno dans un communiqué du National Geographic , organisation qui a financé une partie des fouilles. C'est un état d'esprit radicalement différent.»

Nous sommes sociaux !

Articles récents