Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Nouvel Ordre Mondial - Complot - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


'Charlie Hebdo' : "Envoyé spécial" : Un témoignage singulier

Publié par Diatala sur 20 Mars 2015, 11:52am

Catégories : #Attentat Charlie Hebdo

Envoyé spécial

Envoyé spécial

Francetvinfo

Un témoignage recueilli par "Envoyé spécial", diffusé jeudi 19 mars, montre que quatre mois avant l'attentat du 7 janvier, la menace d'une attaque semblait bien réelle.

"Devant le bâtiment, je vois une voiture qui avance tout doucement. Le conducteur me voit, il met les warning, et il vient se stationner juste à côté de moi, les vitres ouvertes. J'entends cette phrase : 'on va leur apprendre à critiquer le prophète'. Le conducteur se retourne vers moi et dit : 'c'est bien ici, les locaux de 'Charlie Hebdo' ? C'est bien ici qu'ils s'amusent à faire des caricatures du prophète ?'(Ils cherchaient une confirmation) .... De toutes façons on pense que c'est ici et on les surveille. On viendra les voir, vous ferez passer le message"

" J'ai vraiment pensé que cette menace n'était pas à prendre à la légère... J'ai senti une détermination sans faille quoi !"

La menace identifiée

Une fois la voiture partie, le journaliste note le numéro de la plaque d'immatriculation et parle de l'incident au garde du corps de Charb, le directeur de l'hebdomadaire satirique. Un rapport de police est ensuite envoyé au ministère de l'Intérieur, mais la menace n'est pas prise au sérieux.

Note : Un témoignage bien tardif et très peu crédible mais qui pimente l'émission et qui accrédite la version officielle. De plus, il est difficile d'imaginer des terroristes entraînés en Libye ou en Afghanistan, faisant preuve d'un tel sang-froid et armés jusqu'aux dents être si peu discrets et prendre le risque de se faire arrêter avant de passer à l'acte et de permettre ainsi à la police de remonter leur filière. Ce n'est pas cohérent.

Mais une question se pose : Si la menace n'a pas été prise au sérieux, alors à quoi servaient les gardes du corps et la voiture de police en faction devant les locaux du journal ?

Ce reportage sert-il à incriminer l'Etat ?

Pourquoi ce journaliste ne s'est-il pas manifesté avant cette émission et pourquoi évite-t-il de décrire physiquement le conducteur, sa couleur de peau, son âge etc, et avait-il un accent ?Dites-le les Français veulent savoir !!!!!!

 Pourquoi ne dit-il pas ce qu'il leur a répondu ? Pourquoi ces personnes dans le véhicule, qui n'étaient pas certaines d'être devant les locaux de "Charlie Hebdo", et qui ignoraient que ce journaliste en était un, lui demandent-elles de faire passager leur message puisque ce dernier pouvait très bien n'être qu'un simple lambda sans aucun lien avec l'immeuble ni même le journal irrévérencieux ? 

Pourquoi l'identité du conducteur du véhicule n'a-t-elle pas été révélée ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents